/script>

Le passé effrayant du monde musical de Bobby Mackey

L’histoire du monde de la musique de Bobby Mackey à Wilder, Kentucky, peut indiquer qu’en raison des diverses utilisations de la propriété au fil des ans, c’est en fait le site d’une activité paranormale intéressante. Hanté ou non, Bobby Mackey a un passé très étrange.

Le site où Bobby Mackey se trouve aujourd’hui était autrefois l’emplacement d’un abattoir. Construit en 1840, l’abattoir a fonctionné jusqu’aux années 1890, date à laquelle il a cessé toute activité. On pense que peu de temps après l’abandon de la propriété, les adorateurs du diable ont commencé à célébrer des cérémonies sur place.

Les rituels de magie noire auraient inclus des sacrifices d’animaux et, selon la légende, des enfants humains. Il n’est vraiment pas possible de vérifier la vérité sur l’activité satanique de la propriété Bobby Mackey, mais c’est peut-être vrai.

Le 1er février 1896, une femme nommée Pearl Bryan a informé sa famille qu’elle se rendait à Indianapolis pour rendre visite à des amis. Mais sa destination était en réalité Cincinnati.

Pearl Bryan
Pearl Bryan

Pearl Bryan a trompé sa famille parce qu’elle était enceinte de cinq mois et allait à Cincinnati pour se faire avorter. Le père de l’enfant à naître de Pearls était un homme du nom de Scott Jackson, étudiant en médecine dentaire, c’est Jackson qui a organisé l’arrivée de Pearl à Cincinnati.

Malheureusement pour Pearl, Jackson n’avait pas pris des dispositions pour qu’un médecin ou une sage-femme procède à l’avortement, il avait prévu de le faire lui-même. L’idée de Jackson était de donner à Pearl une grande dose de cocaïne et d’espérer un avortement, l’effort a échoué et Jackson est passé à son deuxième plan.

Jackson a ensuite tenté d’avorter le fœtus en utilisant des outils dentaires, cette deuxième tentative très sanglante a également échoué à produire un avortement. Une troisième tentative a été faite, mais à ce moment-là, Pearl saignait gravement et les plans de Jackson ont changé.

Pearl Bryan saignait à mort et Jackson a décidé que la seule chose à faire était de s’en débarrasser. Dans cet esprit, Jackson et un complice, Alonzo Walling, ont emmené Pearl à quelques kilomètres à travers les frontières de l’État jusqu’à Fort Thomas, Kentucky.

Là, Jackson décapita Pearl et jeta son corps dans ce qu’on appelle souvent un puits dans l’ancien abattoir. En fait, ce n’était pas du tout bien, mais plutôt le système d’élimination de l’abattoir qui était utilisé pour déverser le sang et les autres déchets des animaux abattus dans une rivière voisine.

Pearl Bryan
Reconstitution du meurtre de Pearl Bryan

Un corps sans tête de Pearls a été découvert et Jackson et sa cohorte ont été accusés de meurtre de Pearls. Les deux hommes ont été reconnus coupables et condamnés à mort, mais avant l’exécution de la peine, les meurtriers se sont vu proposer un accord.

La tête de Pearl n’avait jamais été retrouvée et si Jackson et Walling révélaient son emplacement aux autorités, leurs peines seraient changées en prison à vie. Les hommes ont refusé de conclure l’affaire et ont été pendus le 21 mars 1897.

Les fantômes de Pearl Bryan, Scott Jackson et Alonzo Walling hanteraient tous le monde de la musique de Bobby Mackey et ils ne sont pas seuls. Le site de l’ancien abattoir a rempli plusieurs fonctions au fil des ans.

Dans les années 1920, c’était un établissement de jeu facile et de jeu où plusieurs personnes auraient été tuées. Plus tard, ce fut le site de la «Primrose», un casino et une taverne. Le propriétaire de la «Primrose» a été expulsé par le crime organisé et s’est suicidé.

L’entreprise détenue par Mob est devenue le «Quartier latin» et de nouveau des décès ont été signalés sur les lieux. Avec l’histoire du site où se trouve aujourd’hui le monde musical de Bobby Mackey, la chose la plus surprenante serait peut-être si elle n’était pas hantée.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *