Merci au personnel soignant d’Orléans de m’avoir guéri du coronavirus (photos)

Mes chers amis, lecteurs, abonnés, c’est avec un immense plaisir que je rédige ces quelques lignes, car comme vous le savez j’ai été hospitalisé après avoir attrapé le covid19.

Les lignes qui vont suivre vont vous raconter mon passage aux urgences, mon hospitalisation ainsi que mon dégoût envers ce gouvernement qui néglige le personnel soignant.

Introduction

Pour vous expliquer ma situation je travaille comme tout à chacun, je suis responsable d’équipes en grande distribution et forcément comme vous le savez les jours avant le confinement les gens sont entré dans une psychose à vouloir se jeter sur tout les produits de nécessité (et pas que) et donc nous avons vu une immense foule compacte et nous étions pris en plein milieu, comment ne pas choper la maladie?

Le confinement est intervenu et mon jour de repos était le mercredi, sentant quelques difficultés respiratoires j’ai donc appelé mon médecin afin de faire une téléconsultation et celui ci m’a ordonné une mise en quarantaine jusqu’à la fin de l’épidémie.

Premiers symptômes

les premiers jours j’ai eu quelques symptômes mais rien de flagrant, nez qui coule, je toussais etc… puis le vendredi, perte de l’odorat et du gout.

Ensuite les jours suivant j’allais mieux, de mieux en mieux même, la forme revenais puis fièvre pendant une journée et plus rien à nouveau. Assez déconcertant n’est ce pas?

Puis tout va vraiment démarrer le vendredi 27 mars je suis pris d’une forte fièvre en pleine nuit qui va durer, malgré le paracétamol la fièvre va continuer à grimper plus de 40 sur toute la nuit et le samedi ça grimpe encore, avec des frissons de plus en plus forts et une difficulté respiratoire, nous avons pas le choix et devons composer le 15.

Direction l’hôpital

Le SAMU arrive rapidement et les premières analyses ne sont pas bonnes :

  • température : 40.8
  • tension : 9
  • La SAT est mauvaise

Direction les URGENCES du centre hospitalier d’Orléans (j’habite juste à coté) pour une prise en charges, je remercie les 2 infirmières du SAMU qui m’ont raconté que leur travail devenait de plus en plus compliqué dernièrement avec peu de moyen! Force et courage à vous!

Me voici donc aux urgences, plus précisément dans une salle dédiée aux suspicions de Covid avec des blocs pour séparer les patients, par ailleurs des patients arrivés avec le SAMU se voient prier de rentrer chez eux car pas assez en détresse respiratoire et faute de places suffisantes ne peuvent pas êtres admises à l’hôpital.

Pour ma part, je suis placé sous oxygène on me prend mes constances puis on m’envoie en bloc d’examen de pré admission.

Dans ce bloc on va me faire prise de sang, électrocardiogramme et toute une batterie d’examen mais aussi le fameux test du coton tige géant pour dépister le coronavirus : résultat sous 24h, on me fait également une radio des poumons.

Les résultats de cette radio vont êtres révélateurs : le virus est bien présent et cette douleur que je ressens à ce moment est une compression dans le dos au milieu des omoplates ainsi que sur les cotes. Je suis admis en hospitalisation en médecine interne.

Hospitalisation

Me voici donc hospitaliser en médecine interne en attendant d’avoir le résultat définitif du test, la première nuit fuit horrible, toujours plus de fièvre, de tremblements, de mal à respirer, le dimanche restera dans la même tendance.

Les résultats du test tombent le lundi matin, je suis positif, direction le service infectiologie.

Infectiologie

je me sens un peu mieux, être sous oxygène m’a soulagé, le docteur décide alors sous mon accord de démarré le fameux traitement au Plaquénil associé à l’Azithromycine, on m’alerte des dangers des effets secondaires du traitement et j’accepte.

Je suis fatigué, très fatigué je passe mon temps à dormir depuis une semaine, chose que je n’avais pas précisé plus haut.

Le traitement va me soulager rapidement, les journées sont longues et je rigole de voir les conneries racontées sur BFM ou CNEWS, une belle bande de lèche culs du gouvernement mais j’y reviendrais plus tard.

il était temps de l’enlever

Je remercie à chaque passage le personne soignant, que ce soit les infirmières, les médecins, le personnel de nettoyages, brancardiers etc. C’est très important pour moi mais aussi pour eux car je peux vous dire que c’est loin d’être le cas de tous les patients malheureusement.

vue depuis ma chambre

Sortie

Je suis donc sorti ce mercredi 1er avril, à midi précisément, Mon état s’est vraiment amélioré en tout point, plus de fatigue, plus de fièvre, plus de mal de tête ou autre.

Le médecin m’alerte sur le fait que je vais tousser pendant environ un mois, j’aurais également une prise de sang à faire dans deux jours puis un électrocardiogramme et un test covid dans 4 jours.

traitement

Je dois poursuivre mon traitement pendant une dizaine de jours, je serais suivi par sms chaque jour, 2 fois par jour afin de remplir un dossier avec relevé de température, respiration, pou etc.

Merci au personnel soignant

Je remercie une nouvelle fois l’ensemble du personnel soignant pour leur accueil, leur suivi, leur disponibilité, leur professionnalisme, la qualité de leur travail dans des conditions vraiment pas simples.

Je n’aurais jamais assez de mots pour ces femmes et hommes qui se mettent en danger pour sauver la vie des autres alors vraiment, du fond du coeur merci!!!!!!!!!!!

Coup de gueule

Ce gouvernement, comme les gouvernements précédents ont été incapables d’anticiper une crise sanitaire d’une telle ampleur, voulant gérer le secteur médical comme une entreprise privée qui pourrait générer de plus en plus de profit.

Comment osez vous rémunérer du personnel soignant 1300 balles par mois en étant sur le front? Est ce normal que des infirmières ne puissent avoir que 2 pauvres masques chirurgicaux pour 12h de travail? Comment Monsieur Salomon peut il décompté les morts tous les soirs devant les médias avec un tel naturel?

Conclusion

Pour finir j’ai donc chopé cette saloperie et je m’en suis sorti, grâce au personnel soignant!

Encore merci au corps médical, prenez soin de vous et de vos proches et surtout « Restez chez vous! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *