L’histoire de la nonne noire de Threadneedle Street

L’histoire de Sarah Whitehead, la nonne noire de Threadneedle Street, a commencé en 1811. Philip Whitehead était employé au bureau des caissiers de la Banque d’Angleterre sur Threadneedle Street, à Londres.

Malheureusement pour M. Whitehead, il a été accusé de contrefaçon, un crime passible de la peine de mort. Whitehead a été jugé pour ces accusations, reconnu coupable et condamné à mort. La justice a été rapide et Philip Whitehead a été exécuté au début de 1812.

Avant sa mort, Whitehead s’est arrangé pour que sa soeur bien-aimée Sarah Whitehead soit emmenée à Wine Office Court où elle est restée avec des amis. Sarah Whitehead n’a jamais été informée des problèmes juridiques de son frère ni de son exécution.

Puis un jour, Sarah, toujours inconsciente du sort de ses frères, s’est présentée à la Banque d’Angleterre et a demandé à l’un des commis «Avez-vous vu mon frère?» Le greffier ne savait pas qui était la femme et lui a demandé le nom de son frère, elle lui a dit Philip Whitehead.

Le greffier s’est alors retrouvé dans une position délicate pour informer Sarah de l’exécution de son frère.

La nouvelle de la mort de son frère semblait être trop pour Sarah et son état mental a commencé à se détériorer. Peu de temps après, Sarah a commencé à se présenter à l’emplacement de Threadneedle Street presque quotidiennement.

Elle était toujours vêtue d’une longue robe de deuil noire, pleine de voile et passait d’un employé à un autre et posait la même question: «Avez-vous vu mon frère?

Les employés de la banque avaient une grande sympathie pour la femme pathétique, lui donnant souvent de l’argent pour essayer de l’aider à traverser une période difficile.

Après un certain temps, les visites quotidiennes de Sarah Whitehead, que les employés de la banque avaient surnommée «The Black Nun», semblaient changer et elle commença à devenir plus agressive et confuse. Maintenant, quand Sarah est entrée à la banque, tout le monde devait être sur ses gardes alors qu’elle lançait des insultes contre les employés et les clients de la Banque d’Angleterre.

Lors d’une de ses visites, The Black Nun rencontre le baron Rothschild. À ce moment-là, Sarah était devenue très instable et croyait que la Banque d’Angleterre avait une grande somme d’argent qui lui appartenait. Lorsqu’elle a vu le baron Rothschild, elle s’est immédiatement approchée de lui et lui a demandé 20 000 livres.

Le baron tendit à Sarah une demi-couronne qui semblait la satisfaire et elle continua son chemin. Il est finalement arrivé un moment où la banque ne pouvait tout simplement plus supporter les actions de la religieuse noire. Ils ont conclu un accord pour lui verser un montant d’argent non divulgué si elle acceptait de ne jamais retourner à la banque. Sarah a accepté et n’a plus jamais été vue à la Banque d’Angleterre. Autrement dit, tant qu’elle était en vie.

Sarah Whitehead est décédée entre 25 et 30 ans après l’exécution de son frère. Elle est enterrée en face de la Banque d’Angleterre et ne repose apparemment pas en paix.

Le fantôme de The Black Nun a été rencontré à plusieurs reprises au fil des ans depuis sa mort, toujours autour de la Banque d’Angleterre et de Threadneedle Street.

Une rencontre typique avec The Black Nun vient d’un touriste américain qui n’était pas au courant du fantôme de Black Nun. L’homme a dit qu’il marchait sur Threadneedle Street après la tombée de la nuit quand il a été approché par une femme vêtue de noir.

L’homme a immédiatement su que ce que la femme portait était une robe de deuil, dès le début des années 1800, il venait de quitter le Victoria and Albert Museum où une robe presque identique était exposée.

Le touriste a dit que la femme n’était qu’à une distance de bras quand elle a demandé: « Avez-vous vu mon frère? » L’homme a expliqué qu’il ne savait pas qui était son frère. En même temps, deux hommes se sont approchés, se sont arrêtés un instant et ont marché.

La nonne noire s’est alors retournée et a marché dans la même direction que les deux hommes qui venaient de passer. L’Américain a alors commencé à marcher dans la direction opposée, se demandant pourquoi les hommes lui avaient lancé un regard si étrange. Lorsque l’homme se retourna, il pouvait encore voir les deux hommes, maintenant à une certaine distance de Threadneedle Street, mais The Black Nun avait disparu.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *