La transformation d’Isabella Burt : un cas réel de loup garou?

Les histoires de loups-garous ne sont pas très courantes dans les bons vieux États-Unis d’A. Dans ma lecture plutôt dispersée, je n’ai rencontré que deux cas.

L’une est en cours: celle de l’étrange créature qui hanterait Bray Road, près d’Elkhorn, dans le Wisconsin, de façon sporadique depuis les années 1930; l’autre vient du comté de Talbot, en Géorgie.

Ce qui suit est basé sur un compte rendu du livre de Nancy Roberts de 1997 « Georgia Ghosts » .

L’histoire du loup-garou de Géorgie commence dans les années 1840, avec une étrange jeune femme nommée Isabella Burt.

Elle était l’une des trois filles de la famille, et elle était si différente de ses sœurs qu’elle était presque changeante: des cheveux et des sourcils hirsutes et épais, de petits yeux sombres, et – sa caractéristique la plus particulière – des dents si pointues qu’elles semblaient presque comme si ils avaient été déposés de cette façon.

Un rapport dit que sa mère a demandé une fois au dentiste de la famille si quelque chose pouvait être fait pour rendre ses dents moins étranges, par exemple en les émoussant. Sa réponse a été assez sinistre rétrospectivement: «Ses dents sont parfaitement saines. Après tout, ne sommes-nous pas essentiellement des humains carnivores? » (Roberts, p. 175.)

Isabella avait toujours été plutôt invalide, et quelque temps après cette visite chez le dentiste, elle a commencé à souffrir d’insomnie chronique, que même une teinture d’opium ne pouvait pas soulager longtemps. Isabella a pris la décision de quitter la maison la nuit, errant dans la campagne environnante et rentrant chez elle juste avant l’aube.

Emily Isabella «Emmie» Burt (1841-1911)

Sa sœur Sarah avait récemment rencontré un jeune homme dont la famille n’approuvait pas.

Cette famille d’agriculteurs gardait un certain nombre de moutons, et un matin, le jeune prétendant de Sarah s’est arrêté à la maison Burt avec des nouvelles que plusieurs des moutons avaient été attaqués par une créature qui leur avait laissé des blessures, mais ne les avait pas tués.

Le berger n’avait rien entendu. Alors que Sarah et Mme Burt ont exprimé leur inquiétude et leur émerveillement, Isabella a demandé si la créature pouvait être un loup. Les loups étaient, à ce moment-là, presque éteints dans l’est des États-Unis, alors il a trouvé la question étrange.

Chaque fois que le prétendant venait lui rendre visite par la suite, il annonçait de nouvelles attaques de l’étrange créature.

Personne n’était exactement sûr quand les locaux ont commencé à soupçonner que la créature qui s’attaquait à leur bétail devait être un loup-garou, cette créature à changement de forme la plus courante dans le folklore français. Les loups-garous, disent les Français, sont des créatures qui passent de l’humain au loup.

En France, il y a eu une épidémie de cas de loups-garous aux XVIe et XVIIe siècles qui a conduit à des centaines de loups-garous avoués brûlés sur le bûcher, pour le processus par lequel ils ont changé de forme – il s’agissait d’un type particulier de pommade qui a été frotté dans le la peau – était considérée comme de la sorcellerie.

Lycantrophie de loup-garou

Les choses ont mal tourné une nuit lorsque la créature a été repérée dans le pâturage des moutons des Burts.

Les voisins étaient sortis cette nuit-là, surveillant le loup. L’un d’eux l’a abattu avec des balles d’argent, lui enlevant la patte avant gauche.

Le lendemain matin, Isabella Burt est morte d’une horrible blessure; sa main gauche avait été enlevée au poignet par un coup de feu. L’histoire racontée par les Burts était que, dans l’excitation de la nuit précédente, elle s’était en quelque sorte retrouvée au milieu de toutes les tirs et avait été accidentellement blessée.

Quand Isabella a été assez bien pour voyager, sa mère l’a envoyée en France, apparemment pour rendre visite à des parents. Pendant son absence, les attaques contre les moutons et le bétail ont cessé.

La légende raconte que lors de son séjour à Paris, elle a en fait été soignée par un médecin spécialisé dans le traitement d’un trouble émotionnel appelé lycanthropie.

La lycanthropie clinique est définie comme un syndrome psychiatrique rare qui implique une illusion que la personne affectée peut se transformer, s’est transformée ou est un animal. Son nom est associé à la condition mythique de la lycanthropie, une affliction surnaturelle dans laquelle les humains se transforment physiquement en loups.

Les informations selon lesquelles, après le retour d’Isabella dans le comté de Talbot, il y a eu quelques attaques mineures du même genre n’ont pas pu être prouvées. Elle est restée célibataire toute sa vie et lorsqu’elle est décédée – dans les années 1890 -, elle aurait été enterrée en terre sainte, avec le reste de sa famille.

Les histoires persistent, cependant, que certaines nuits, son esprit triste peut être entendu errant dans les collines de Géorgie, hurlant tristement.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *