Expériences de mort imminente : Illusion de l’esprit ou réalité?

L’écoute à distance, le toucher thérapeutique, la guérison psychique, les enlèvements extraterrestres et les expériences de mort imminente semblent être des événements rares qui sont strictement vus dans les programmes de télévision de science-fiction comme The X-Fles ou dans des histoires fictives.

Cependant, ce n’est pas le cas, il a été enregistré que ces événements se sont incontestablement produits chez plusieurs individus au cours de l’histoire. De tous les événements paranormaux existants, le plus déconcertant au sein de la société occidentale est celui des expériences de mort imminente, qui a sans aucun doute amplifié la popularité de la parapsychologie.

Une étude américaine menée en 1982 a conclu que 15% des personnes qui avaient vécu une situation de mort imminente avaient signalé une expérience de mort imminente. Par conséquent, il est facile de voir pourquoi il y a eu une quantité exceptionnelle de recherches dédiées, ayant toutes un objectif commun; pour prouver si les expériences de mort imminente existent ou non.

Ce sujet des expériences de mort imminente laisse certaines personnes sceptiques et posent des questions courantes:

– Quelles sont les expériences de mort imminente?
– Sont-ils une indication du divin?
– S’agit-il simplement d’hallucinations?
– Fournissent-ils des preuves de la vie après la mort?
– Sont-ils causés par une augmentation des produits chimiques ou un manque d’oxygène dans le cerveau?
– Qu’est-ce qu’une expérience de mort imminente?

Une expérience de mort imminente est un assortiment d’événements personnels qui se produisent quelques instants avant la mort. Cela implique un ensemble varié de sensations et de rencontres comme des sentiments de calme, des expériences hors du corps, une peur extrême et la présence de lumière (divinité), une vue en tunnel, un examen de la vie, une sérénité complète et des entités spirituelles. Ce sont des traits communs associés aux expériences de mort imminente, mais certaines personnes ne vivent pas tous ces événements et d’autres peuvent avoir vécu d’autres événements non mentionnés précédemment.

En général, la plupart des expériences de mort imminente surviennent lorsqu’un individu est déclaré cliniquement mort mais qu’il n’est pas biologiquement mort, dans de très rares cas, l’individu peut ne pas être mort du tout. Raymond Moody, autrement connu comme «le père des expériences de mort imminente», a développé les traits et sensations communs trouvés dans les expériences de mort imminente.

Lorsqu’il a été initié à ce thème pour la première fois, Maugrey était sceptique quant aux découvertes actuelles, mais il a rapidement changé d’avis et est maintenant un adepte des expériences de mort imminente. En fait, il a étudié et documenté des milliers d’expériences de mort imminente dans plusieurs livres et articles publiés.

Selon Moody (1977), les expériences de mort imminente comportent deux phases principales; dans la première phase, l’âme de l’individu quitte le corps, à ce stade, ils peuvent se voir d’en haut, cette phase peut être connue comme la phase dissociée.

Dans la deuxième phase, l’âme de l’individu traverse un tunnel psychique dans une autre dimension à laquelle à un moment donné, on dit à l’âme qu’il n’est pas temps de mourir et de retourner dans le corps.

Pourquoi y a-t-il des sceptiques?

Sans aucun doute, il est évident que certaines personnes ne croient pas aux expériences de mort imminente, il peut même être correct de conclure que ces expériences semblent être des hallucinations. Selon le psychologue Ronald Siegel, qui discrédite les phases générales des expériences de mort imminente de Moody’s, affirme que ces expériences de mort imminente ne sont rien d’autre que des hallucinations.

Couplé à une équipe de chercheurs, Siegel a tenté de reproduire les effets des expériences de mort imminente en induisant les patients atteints de LSD, ses conclusions ont conclu qu’après chaque sujet expliquait les mêmes phases générales fondées par Moody dans les expériences de mort imminente.

En fait, d’autres scientifiques ont conclu qu’au stade de la mort, le cerveau produit des endorphines qui sont libérées dans le système nerveux central et créent un état sans douleur, également connu sous le nom de «high du coureur», ce qui peut expliquer pourquoi certaines personnes faites l’expérience d’une sérénité totale en mourant.

D’autres sceptiques ont tenté d’expliquer la formation d’expériences de mort imminente par la recherche sur les récepteurs des neurotransmetteurs dans le cerveau. On dit que la kétamine peut produire des expériences de mort imminente; cependant, dans notre cerveau, il existe des récepteurs de neurotransmetteurs qui peuvent produire les mêmes effets que la kétamine.

Selon Jansen (1990), il existe des substances dans le cerveau qui se lient au même site récepteur que la kétamine et provoquent des conditions qui déclenchent une surcharge de glutamate et peuvent également déclencher une surcharge d’agents neuroprotecteurs qui se lient aux récepteurs NMDA pour protéger les cellules, conduisant à un état de conscience altéré comme celui produit par la kétamine.

Malgré les efforts déployés pour falsifier les expériences de mort imminente, les parapsychologues ont argumenté contre ces points et affirment que les hallucinations induites par la drogue modifient la réalité tandis que les expériences de mort imminente produisent des «hyper-réalités».

Ces résultats laissent beaucoup d’entre nous à la recherche de preuves scientifiques qui établissent la vérité derrière les expériences de mort imminente. Poursuivant cela, certains scientifiques ont étudié les expériences de mort imminente en relation avec un traumatisme épileptique dans le lobe temporal du cerveau.

En fait, certains traits des expériences de mort imminente tels que les retours de mémoire et les expériences hors du corps ont été reproduits en envoyant des signaux électriques aux lobes temporaux. Selon Britton et Bootzin (2004), le fait de vivre une expérience de mort imminente entraîne certains facteurs de stress qui stimulent le lobe temporal, provoquant chez l’individu des flash backs et des sensations corporelles.

Néanmoins, les croyants ont rejeté les conclusions de Britton & Bootzin en raison des sentiments aversifs que ces individus éprouvent, des sentiments tels que la peur et la solitude ne sont pas présents dans les expériences de mort imminente, mais ils sont présents dans la stimulation du lobe temporal.

Une autre théorie intéressante proposée est que les expériences de mort imminente sont soit la cause d’un manque d’oxygène ou d’un excès de dioxyde de carbone dans le cerveau avant de mourir. Le terme technique utilisé pour décrire ce phénomène est l’anoxie ou l’hypoxie cérébrale qui provoque d’abord une augmentation des sentiments de confort et un sentiment de supériorité et se termine par un état délirant où l’individu pourrait voir des images de Dieu ou «les lumières du ciel».

Cependant, le cardiologue Micheal Sabom a pu distinguer les différences entre les expériences réelles de mort imminente et les cerveaux privés d’oxygène et a conclu que les effets observés dans les cerveaux privés d’oxygène sont beaucoup plus chaotiques et peuvent même refléter des hallucinations psychotiques (Sabom 1982).

D’un autre côté, certains ont utilisé des théories psychologiques telles que la théorie de la dépersonnalisation, la théorie de l’épiphénoménalisme et la théorie du réductionnisme, pour tenter d’expliquer les causes des expériences de mort imminente.

La théorie de la dépersonnalisation affirme que lorsque les gens sont confrontés à la mort, ils tentent de remplacer les mauvais sentiments par des fantasmes surréalistes en se dissociant de la réalité. La théorie du réductionnisme affirme que les choses complexes peuvent toujours être réduites en termes plus simples.

Enfin, la théorie de l’épiphénoménalisme postule que les états mentaux sont des processus complexes et qu’ils ne peuvent pas créer d’effets physiques. Contrairement aux théories psychologiques, les parapsychologues estiment que la dépersonnalisation ne peut pas définir complètement les événements qui se produisent dans les expériences de mort imminente, pas plus que les théories du réductionnisme ou de l’épiphénoménalisme.

Y a-t-il des théories qui peuvent expliquer concrètement les phénomènes qui entourent les expériences de mort imminente?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Par Katie Delwo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *