Les connaissances et expériences occultes de Joseph Staline

Le fond occulte de la domination soviétique n’a pas été moins discuté que l’occulte légendaire du Troisième Reich, rapporte pravdareport.com .

Quel rôle Joseph Staline, qui a dirigé le pays du «socialisme victorieux» pendant près de 30 ans, y a-t-il joué? Était-il un tyran ordinaire, ou avait-il des forces inconnues derrière lui? Malheureusement, nous ne disposons que de quelques faits aléatoires.

On sait, par exemple, que Staline a fréquenté le séminaire théologique de Tiflis, avec le futur célèbre magicien, philosophe et occultiste Georgi Gurdjieff, et qu’il était à un moment donné ami avec lui. Il existe également une théorie selon laquelle Joseph Dzhugashvili faisait partie d’une sorte de «confrérie orientale» occulte composée de Gurdjieff et de ses partisans.

Les sources parlant de Gurdjieff mentionnent une mystérieuse figure, le prince Nizharadze. C’était un pseudonyme de l’homme dont l’essence a été remplacée au niveau énergétique, ce qui l’a transformé en zombie. Gurdjieff décrit une expédition dans le golfe Persique, dont les membres comprenaient lui et le prince Nizharadze.

Il mentionne que le «prince» en chemin est tombé malade de fièvre, ce qui a obligé les voyageurs à rester un mois à Bagdad. On sait qu’en 1899-1900 Dzhugashvili a travaillé au laboratoire de géophysique de Tiflis, donc en théorie il aurait pu participer à cette expédition. Le visage du chef était couvert de traces de poils – pourrait-il s’agir d’un effet secondaire de la fièvre «persane»?

Le surnom du chef du parti – Koba – soulève également des questions. Traduit de la vieille église slave, il signifie «sorcier» ou «prophète». C’est le nom du roi perse Kobadesa, qui à la fin du Ve siècle a conquis la Géorgie orientale.

L’historien byzantin Theophanes dit que Kobades était un grand magicien et chef de la secte avec des idéaux proches de ceux du communisme, par exemple, la division des biens en parts égales pour éliminer les riches et les pauvres.

À l’époque de Staline, les services de sécurité de l’État ont créé un département entier dédié à la recherche des signes des civilisations extraterrestres et des cultures anciennes. Les bolcheviks avaient besoin de connaissances et de technologies qui pourraient rendre leur pouvoir invincible.

Ils disent également qu’en 1941, Staline a secrètement visité la célèbre Matrone bénie de Moscou (Matrona Dmitrievna Nikonova). Selon une théorie, Matrona a déclaré à Staline: «Le coq rouge va gagner. La victoire sera à vous. Vous êtes le seul patron qui ne quittera pas Moscou. »

Selon une autre théorie, elle a claqué le chef avec son poing sur le front avec les mots: « Moscou n’abandonne pas, ne pense pas, ne pense pas, et dès qu’Alexandre Nevsky arrivera, il conduira tout le monde derrière. »

Le gouvernement de l’époque utilisait un célèbre hypnotiseur Wolf Messing. Ils disent qu’une fois que Staline l’a convoqué et lui a ordonné d’en obtenir 100 000 dans une banque en utilisant un morceau de papier propre.

Il a dû convaincre le caissier qu’il voit un chèque de 100 000, mais lorsque l’expérience a été terminée, et le caissier a vu une feuille vierge au lieu d’un chèque, il a subi une crise cardiaque. L’autre tâche de Messing était d’aller au bureau de Beria sans laissez-passer, sans passer par les gardes de sécurité. Il l’a exécuté sans difficulté.

Il est également prouvé que le «chef du peuple» possédait des connaissances magiques et des capacités extraordinaires. Les parapsychologues disent que la majorité des portraits représentent Staline avec une pipe parce que la fumée de tabac était la défense magique de Staline qui n’a pas laissé les «autres» dans son aura.

Daniel Andreev dans sa «Rose du monde» a affirmé que Staline était capable d’entrer dans un état de transe spécial – hohha – qui lui permettait de voir les couches les plus profondes du monde astral.

Le chef se couchait juste avant l’aube, car il ne pouvait pénétrer dans son corps astral qu’à certains moments, quand la nuit s’épuisait. Dans ces moments, même l’apparence de Staline changerait – ses rides disparaîtraient, sa peau se lisserait et ses joues rougiraient.

Staline avait besoin de Hohha pour obtenir de l’énergie, ainsi que pour prédire les événements futurs. De cette façon, Staline a découvert quels types de problèmes ou de dangers pouvaient le menacer et a essayé de les prévenir.

Selon Andreev, lors d’une transe, Staline a également communiqué avec des esprits et des démons. Les exécutions de masse n’étaient que des sacrifices pour ces êtres astraux. C’est pourquoi Joseph Staline a réussi à rester au pouvoir plus longtemps que tout autre dirigeant soviétique.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Auteur: Margarita Troitsyna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *