Ces textes ésotériques pourraient débloquer des pouvoirs cachés

Quand il s’agit de textes anciens qui sont intrinsèquement magiques ou censés contenir des instructions pour conjurer des esprits, des sorts ou des démons, la Wicca me vient généralement à l’esprit. Cependant, il existe des livres enchantés de nombreux horizons religieux et spirituels différents et ils sont appelés grimoires.

Les grimoires contiennent généralement des instructions pour lancer des sorts, conjurer les esprits et manifester la métaphysique en général. Il existe une myriade de grimoires, de provenance et de nature différentes, qui ont formé la base de différentes religions ainsi que de pratiques occultes. Il y a même des grimoires qui n’ont pas encore été déchiffrés et continuent d’échapper aux cryptologues.

Malgré l’essence énigmatique des grimoires, une chose est sûre, c’est qu’ils contiennent un pouvoir au-delà de la nature de leurs paroles, que ce soit en produisant de la magie réelle ou non. Dérivés du mot «grammaire», les grimoires nous apprennent à combiner les mots de manière grammaticale pour évoquer et obtenir des effets d’un autre monde – ils sont essentiels à l’ésotérisme.Lire la vidéo

Grimoires anciens et influence politique

Le manuscrit de Voynich

Le manuscrit de Voynich est probablement le grimoire le plus insaisissable et le plus déroutant de tous. La datation au carbone a montré que le manuscrit peut être replacé au 15 e siècle, à l’époque médiévale. Sa popularité moderne est apparue après qu’un collectionneur de livres anciens, Wilfred Voynich, l’ait acheté en Italie en 1912. Depuis lors, le livre n’a pas encore été déchiffré, bien qu’il ait été mis sous l’œil des meilleurs cryptologues du siècle dernier. Même pendant la Seconde Guerre mondiale, les briseurs de code les plus notables ont tenté, en vain, de déchiffrer le chiffre de ce grimoire.

Écrit sur 240 pages de cuir de veau , le livre représente des cartes astronomiques, des dessins de plantes inconnues et des femmes nues dans des baignoires. Ceux qui l’ont étudié l’ont divisé en cinq catégories de sujets; astronomiques, biologiques, à base de plantes, pharmaceutiques et recettes.

Comme le manuscrit n’a pas encore été chiffré, beaucoup en sont venus à croire qu’il s’agissait d’un canular. Cependant, ceux qui ont analysé la structure et la syntaxe de l’écriture, pensent qu’elle présente des similitudes avec les langues connues dans la façon dont les segments informationnels sont regroupés .

Une théorie à propos de son chiffre est qu’il s’agit d’un raccourci micrographique anagramme, qui consiste en un réarrangement de l’ordre des lettres, un système d’abréviation emprunté à la Grèce antique et des traits de stylo microscopiques à l’intérieur de différents caractères qui sont un raccourci pour d’autres lettres. Une autre tentative de chiffrement, laissée dans un message chiffré lui-même par un chercheur qui a été révélé à titre posthume, a déclaré que le manuscrit de Voynich était une tentative de créer un langage artificiel ou universel .

Page du manuscrit de Voynich

Le Dragon Rouge ou Grand Grimoire

Le texte du Dragon Rouge, également connu sous le nom de Grande Clavicule de Salomon, aurait été découvert dans le tombeau du roi Salomon au XVIIIe siècle et serait basé sur les écrits d’Honorius de Thèbes, un personnage grec mythique, prétendu ont été possédés par le diable. La copie originale du Dragon rouge appartient à l’église catholique romaine et est conservée dans des archives secrètes au Vatican.

La fonction du dragon rouge est pour la nécromancie et l’invocation de démons. Bien sûr, puisqu’il s’agit de magie noire, il a été adopté par les praticiens du vaudou, notamment en Haïti, où il est appelé Le Véritable Dragon Rouge. Il contient des instructions pour invoquer Lucifer, pour conclure un accord avec le diable. On dit qu’il est résistant au feu.

Le livre est divisé en deux segments avec la première moitié, appelée le Sanctum Regnum , contenant des conjurations, des invocations et les outils nécessaires pour mettre un démon à votre service. Le deuxième livre, intitulé Secrets , vous explique comment conclure un pacte avec ledit démon sans les outils susmentionnés, mais il comporte un risque plus élevé – c’est un démon avec lequel vous avez affaire après tout!

Les sixième et septième livre de Moïse

Ces livres auraient été écrits par Moïse lui-même. Contrairement à la magie noire du Dragon rouge, le sixième et le septième livre fournissent des instructions pour créer des miracles, comme ceux effectués dans la Bible. Il contient des «sceaux» ou des dessins magiques avec des incantations pour entrer en contact avec les personnages morts et bibliques.

Page du livre du sceau de Moïse

Ces livres sont nés au XVIIIe siècle en Europe et ont leurs racines dans la Kabbale. Ils se sont rapidement propagés d’Allemagne en Amérique du Nord grâce aux Hollandais de Pennsylvanie . À partir de là, son influence s’est répandue dans la culture afro-américaine , créant la fondation du rastafarisme et la base de Hoodoo dans le sud américain. Hoodoo est une spiritualité folklorique africaine similaire au vaudou, qui a été apportée pendant la traite des esclaves des régions de l’Afrique de l’Ouest et a été utilisée pour conjurer des sorts, l’hypnose spirituelle et le contact paranormal.

Les pouvoirs des grimoires sont enracinés dans le monde entier dans de nombreuses cultures disparates. L’étendue de ce pouvoir continue d’être entourée de mystère, en particulier pour ceux qui n’ont pas encore été déchiffrés.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : GAIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *