/script>

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier

Du tabagisme à l’offrande de corps en passant par les vautours à l’automummification, il existe d’étranges façons d’éliminer les morts.


CHAQUE organisation culturelle et religieuse a sa propre façon d’interpréter la mort. Dans la civilisation moderne, le rituel de la mort implique généralement l’affichage d’un cadavre pour que les amis et les proches rendent hommage. C’est aussi une bonne coutume que n’importe quelle autre, mais étrange si on la regarde du point de vue d’un étranger. Pourquoi voudriez-vous prendre une boîte artistique et chère et les meilleurs vêtements de la personne et l’enterrer? C’est étrange de penser à cela, mais les coutumes de la mort suivantes font que nos rituels modernes semblent banals en comparaison.

De l’offrande de corps aux vautours en passant par l’auto-momification, voici treize des rituels de mort les plus insolites pratiqués dans le monde.

1. Momies fumées

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Crédit d’image: Oddity Central ]

Dans la région de Menyama en Papouasie-Nouvelle-Guinée, la tribu Anga pratique depuis plusieurs centaines d’années une forme de momification qui consiste à fumer la viande de ses morts. Avant de fumer, les boyaux et les gouttes du cadavre sont collectés et enduits sur la peau des proches. Le peuple Anga pense que cela transfère la force des morts dans le vivant, les restes sont ensuite utilisés comme huile de cuisson. Une fois le fumage terminé, les corps aux couleurs vives sont placés sur les falaises abruptes qui surplombent le village voisin afin que les morts puissent regarder les vivants et protéger le village en dessous.

2. Cercueils suspendus

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Imgur ]

Le dernier vestige du peuple Bo à Luobiao, Xuanguan dans le sud-ouest de la Chine sont les cercueils en bois suspendus sur une falaise. Les historiens restent perplexes quant aux raisons pour lesquelles cette ancienne tribu a estimé que c’était la meilleure façon d’honorer les morts, mais les 160 cercueils restants (certains cercueils sont tombés au fil des ans) cloués haut sur la falaise marquent le seul rappel laissé par le peuple Bo , qui ont été exterminés par la dynastie Ming il y a environ 400 ans.

3. Amputation des doigts

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via]

De nombreuses cultures voient une relation entre la douleur physique et émotionnelle, et le peuple Dani de Papouasie occidentale, Nouvelle-Guinée, va à l’extrême. Dans ce rituel, les membres de la famille sont amputés d’un doigt lorsqu’un proche meurt. Cela a été utilisé pour protéger contre les mauvais esprits, ainsi que pour manifester la douleur émotionnelle par le biais de la douleur physique. Bien qu’elle soit interdite aujourd’hui, les membres plus âgés de la tribu montrent encore des signes de cette pratique brutale.

4. Endocannibalisme

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Sarah Max Research ]

Alors que de nombreuses cultures à travers le monde ont été créditées de cannibalisme, la plupart l’ont fait sous la forme d’un rituel de mort ou d’une coutume. De manger de la chair à broyer des os, en Nouvelle-Guinée, au Brésil, en Australie et dans d’autres endroits à travers le monde, les gens ont pris part au cannibalisme rituel. On pense généralement qu’il s’agit d’un moyen de se connecter physiquement avec ceux qui sont récemment décédés. La tribu Yanomami, par exemple, qui vit dans la forêt amazonienne, pense qu’en consommant les cendres d’un membre de la tribu décédé, elle gardera son esprit en vie pour les générations à venir.

5. Famadihana

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Crowded Planet ]

La famadihana, également connue sous le nom de «tourner les os», est toujours pratiquée par le peuple malgache de Madagascar. Tous les sept ans environ, la communauté ouvre ses cryptes familiales et exhume les corps de ses ancêtres pour accélérer la décomposition. Dans cette culture, la décomposition est considérée comme une étape cruciale pour entrer dans l’au-delà. Lorsque le corps est exhumé, les gens l’enveloppent dans un tissu et dansent avec lui pour de la musique live, des animaux sont sacrifiés et la viande est distribuée à divers invités et membres de la famille. Le festival est considéré comme un moyen de célébrer leurs proches et de démontrer l’importance de la parenté même après la mort.

6. Enterrements célestes

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Cbc ]

Dans la culture bouddhiste tibétaine, les cadavres ne sont vus que comme un vase vide. De nombreux bouddhistes accordent la priorité aux vivants aux morts et décident ainsi de faire manger leur corps par la faune. Il est considéré comme juste que le dernier acte d’une personne soit de nourrir un autre être vivant. Les enterrements célestes sont toujours pratiqués aujourd’hui, avec plus de 80% des bouddhistes tibétains choisissant cette méthode d’enterrement.

7. Sati

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Wikipedia ] La femme se brûlant avec une partie de la propriété de son mari, gravure 1799.

Sati était un rituel pratiqué en Inde, dans lequel une femme hindoue veuve se coucha avec son mari décédé sur son bûcher funéraire et fut brûlée vive. Cependant, d’autres formes de sati existaient, notamment être enterrée vivante avec le cadavre de son mari et se noyer. Largement considérée comme la forme ultime de dévotion et de sacrifice féminins, il y a eu de nombreux cas dans l’histoire où les femmes ont été forcées d’accomplir cet acte. Aujourd’hui, cette pratique est illégale en Inde, mais des pratiques similaires ont été observées à travers les cultures et les civilisations.

8. Funérailles vikings

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Inquisitr ]

Semblable au sort des femmes hindoues veuves, les Vikings avaient leur propre version de Sati. Au lieu d’une veuve, c’était un esclave du noble qui l’a rejoint dans l’au-delà. L’esclave choisie a été forcée d’avoir des relations sexuelles avec tous les hommes du village jusqu’à ce qu’elle soit finalement étranglée, poignardée et envoyée à la dérive avec le cadavre de son maître sur un bateau en flammes. S’assurer qu’elle servirait son maître dans l’au-delà aussi fidèlement qu’elle l’avait fait dans la vie.

9. Enterrement zoroastrien

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via]

Les Zoroastriens ont un rituel particulier, mais étrangement sensible, entourant les morts. Ils considèrent tout ce qu’un corps mort touche comme souillé. Ils nettoient le corps avec de l’urine de taureau pour s’assurer que tous les mauvais esprits sont chassés. Après que les proches aient rendu hommage (sans se toucher), le corps est envoyé pour être mangé par les vautours. Un rituel comme celui-ci est étrange, mais les cadavres étant l’un des vecteurs de maladies les plus courants, il est facile de voir comment une civilisation a développé un tel rituel et une telle stigmatisation autour des morts.

10. Funérailles au volant

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via]

Une pratique funéraire inhabituelle des temps modernes se trouve à Los Angeles, en Californie. Évidemment, les gens ont mieux à faire que de s’asseoir dans une église et gagner du temps en payant vos derniers respects depuis le siège du conducteur de votre voiture. Ces funérailles ont souvent lieu derrière une vitre pare-balles et sont devenues populaires auprès des membres de gangs après que les fusillades dans les cimetières dans les années 1980 les aient réticents à se rassembler pour les funérailles.

11. Enterrement autochtone

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Bushpea ]

Les autochtones d’Austrailia laisseraient leurs morts à l’air libre pourrir sous une couche de feuilles et de saleté. Au fur et à mesure que le corps se décomposait, le liquide était souvent frotté sur les enfants de la communauté, un acte que l’on croyait transmettre à la personne des qualités et des attributs positifs. Après cela, les os ont été exposés dans des grottes ou autour du cou de la famille en souvenir du défunt.

12. Cercueils totem

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Collections Canada ]

Les mâts totémiques sont des statues amérindiennes emblématiques, mais elles ont plus de sens que de belles décorations. Dans les cas de décès plus prestigieux, le peuple haïda écraserait les corps des morts jusqu’à ce qu’ils s’insèrent dans une petite boîte. Ils ont ensuite été placés dans des mâts totémiques et exposés devant le domicile du défunt pour éloigner les mauvais esprits.

13. Auto-momification

13 Rituels de mort inhabituels et coutumes du monde entier
[Image via Wikipedia ]

Le Sokushinbutsu, ou auto-momification, était un processus pratiqué par les bouddhistes japonais entre le 11e et le 19e siècle. L’acte d’auto-momification exigeait que le moine enlève toutes les graisses de son corps. La préparation a généralement commencé plus de 3000 jours avant leur mort en respectant un régime strict d’aiguilles de pin, de résines et de graines. Une fois prête, la momie en perspective pénétrait dans une pièce en pierre, méditait, réduisait lentement puis arrêtait tout apport de liquide, déshydratant ainsi le corps et rétrécissant tous les organes. Les moines mourraient dans un état de méditation, et leur corps serait naturellement préservé comme une momie avec la peau et les dents intactes sans carie.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

En savoir plus sur Morbidly Macabre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *