La cascade où l’eau disparaît : découvrez le mystère de Devil’s Kettle

Devil’s Kettle est un phénomène géologique déroutant situé sur la rive nord du lac Supérieur. Alors que la rivière Brule se dirige vers le lac, elle est divisée en deux par un bouton rocheux situé juste au-dessus des chutes.

Alors que la moitié est dégringole de 50 pieds en mode cascade normal et continue vers le lac, la moitié ouest disparaît dans un très grand nid de poule et n’est plus jamais vue. Où va l’eau? Personne ne semble le savoir.

C’est une sacrée quantité d’eau (sans parler des arbres, des rochers et des rochers) pour simplement disparaître dans le sol. Il y a eu des spéculations selon lesquelles la rivière souterraine se retrouverait quelque part le long de la rive du lac Supérieur (à environ 1,5 mile), mais il n’a jamais été déterminé où exactement.

Selon une théorie, la rivière suit une grande faille située quelque part dans le substratum rocheux inférieur. Mais cela est peu probable car il devrait être extrêmement grand pour permettre à tant d’eau de s’écouler à travers.

Il faudrait également qu’il soit précisément orienté vers le lac. Et il n’y a jamais eu de preuve d’une telle faute trouvée dans la région.

Une autre théorie est qu’un tube de lave s’est formé il y a un milliard d’années lorsque les roches se sont solidifiées pour la première fois. Des tubes de lave se trouvent à Hawaï, où du basalte frais est créé par les volcans des îles. Selon le géologue John C. Green, le problème avec cette théorie est que la roche des cascades de Devil’s Kettle n’est pas du basalte – c’est de la rhyolite et que les tubes de lave ne se forment jamais dans la rhyolite.

Devil's Kettle Falls

Mais c’est peut-être un tube de lave caché situé dans une couche de basalte directement sous la rhyolite. Après tout, les géologues ont déterminé que les roches dans cette région particulière alternent entre des couches de rhyolites et des couches de basaltes.

Peut-être que l’eau glaciaire tourbillonnante remplie de roches qui a formé le nid-de-poule à la fin d’une ère glaciaire a coupé au-delà de la rhyolite et dans un ancien tube de lave. Cela aurait pu arriver, non? Eh bien, peu probable. D’une part, les basaltes trouvés dans la région ne sont pas du genre à former des tubes de lave.

Les basaltes de la Côte-Nord étaient des basaltes inondables qui s’étalaient à la surface comme de la pâte à crêpes versée sur une plaque chauffante. Mais même si c’était le bon type, la couche de basalte la plus proche de Devil’s Kettle est située beaucoup trop loin sous terre pour être un facteur de mystère.

Alors, où va toute cette eau? Au fil des ans, les gens ont essayé de le comprendre en jetant des bûches, des colorants colorés et même des balles de ping-pong dans Devil’s Kettle dans l’espoir de voir des signes d’eux apparaître le long du lac. Mais personne ne l’a jamais fait, et où tout cela finit reste un mystère.

Une histoire prétend que quelqu’un a poussé une voiture dans le chaudron, mais obtenir une voiture sur le site et pouvoir la jeter dans la bouilloire par le haut semblait presque impossible.

Quoi qu’il en soit, si vous voulez aller voir par vous-même cette remarquable énigme géologique, Devil’s Kettle est situé dans le juge CR Magney State Park à une quinzaine de kilomètres au-delà du Grand Marais sur l’autoroute 61. Pour vous rendre aux chutes, vous devez marcher environ 1-1,5 mile de l’entrée du parc, y compris en descendant (et en remontant, sur le chemin du retour) environ 200 marches en bois.

Mais le trek en vaut la chandelle. Le parc ferme pour la saison à la fin octobre, donc si vous en avez l’occasion ce mois-ci, vous devriez le vérifier. Qui sait – peut-être qu’une fois que vous aurez vu la bouilloire du diable par vous-même, vous serez le seul à savoir où va toute cette eau.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *