La porte de l’enfer : La mystérieuse légende du cimetière de Stull et l’escalier de Satan

Considéré comme l’une des sept portes de l’enfer, le cimetière de Stull a longtemps été un lieu de légendes et de légendes surnaturelles, mais y a-t-il une vérité dans les rumeurs entourant le cimetière «le plus malfaisant» d’Amérique?

UNEmerica offre une pléthore de cimetières hantés et revendique sa juste part de portails légendaires à l’enfer, mais peu sont aussi terrifiants que le cimetière Stull du Kansas. En fait, ce cimetière est si tristement célèbre que le pape a refusé de laisser son avion survoler son sol maudit et a même été présenté dans l’ émission télévisée d’ horreur fantastique Supernatural . Les légendes sont aussi colorées que possible; sorcellerie, cultes sataniques, morts étranges et un escalier qui mène directement à l’enfer. Vous vous demandez peut-être pourquoi vous n’avez pas entendu parler du cimetière «le plus maléfique» de l’Amérique, mais son inaccessibilité physique a gardé une grande partie de ses horreurs secrètes.

Cachée dans le Kansas rural, la ville a été fondée par des colons hollandais de Pennsylvanie qui se sont dirigés vers l’ouest pour éviter la persécution religieuse en 1867. Ils ont construit la vieille église en pierre au centre du cimetière et l’ont utilisée pour pratiquer leur religion anabaptiste jusqu’au début de la Au 20e siècle, lorsqu’elle a été abandonnée après la chute du toit. L’église s’est alors assise vide, s’effondrant alors que les mythes et légendes entourant Stull grandissaient et prospéraient.

Gateway to Hell: The Mysterious Legend of Stull Cemetery
[Crédit d’image: Wikipedia Commons ]

Parmi les nombreuses légendes qui entourent la ville, la plus célèbre est que Stull est l’une des sept portes de l’enfer. L’histoire raconte que la nuit d’Halloween (et l’équinoxe de printemps selon certaines versions) à minuit, un escalier en pierre caché apparaît dans le cimetière. Descendant dans les profondeurs obscures du monde souterrain, la passerelle est utilisée par le diable qui entre dans le monde mortel pour marcher dans le cimetière, réveiller les esprits et ressusciter les morts de leurs tombes pour une nuit de plaisir impie.

Pourquoi le diable choisirait-il un petit cimetière au Kansas? La réponse à cette question dépend de qui vous demandez. Certains disent que l’église a été utilisée par des satanistes et des clans de sorcières pour adorer Satan et le convoquer au cimetière. D’autres prétendent que les origines de la réputation surnaturelle de Stull remontent beaucoup plus loin dans le temps et peuvent être retracées dans une tombe en particulier et un arbre très maléfique.

Selon les traditions locales, il y avait une fois une tombe sur laquelle était gravée l’épitaphe «Wittich», et un grand pin qui poussait dans le cimetière aurait été utilisé pour la pendaison, en particulier la pendaison des sorcières. Bien sûr, le nom étrange sur la pierre tombale n’était pas suffisant. On dit que les ossements contenus dans la tombe étaient ceux du propre enfant de Satan. Conçu avec une sorcière mortelle, l’enfant est né avec des déformations horribles et couvert de poils épais de loup. Et c’est aux tombes de l’enfant et de sa mère que le Diable visite chaque année à l’ouverture du portail.

Bien que cela puisse sembler être du folklore fantaisiste, l’arbre «suspendu» existait vraiment, mais en 1998, la veille d’Halloween, il a été abattu dans le vain espoir de dissuader les touristes. Cela n’a pas réussi. Les visiteurs du cimetière de Stull partagent souvent d’étranges histoires sur l’église et sur la façon dont la pluie ne tombe jamais entre ses murs, malgré le bâtiment sans toit et quelles que soient les conditions météorologiques à l’extérieur. Selon des centaines de témoignages oculaires, même pendant une tempête, si vous étiez debout dans l’église, vous resteriez aussi sec qu’un os.

Stull a également assisté à sa juste part de morts étranges. Au début des années 90, un garçon a été accidentellement brûlé vif, quelques années plus tard, un homme a été retrouvé suspendu à un arbre. Ces deux événements ont eu lieu près du cimetière, sur un tronçon de route appelé la «route du diable», qui n’existe plus mais qui peut encore être trouvé sur d’anciennes cartes de la région.

Le cimetière a fait l’actualité nationale en 1993 lorsque le pape Jean-Paul II a vu son vol dérouté pour l’empêcher de survoler directement le terrain maudit du cimetière. À cette époque, les histoires de Stull s’étaient répandues partout, attirant de nombreux amateurs de sensations fortes et des amateurs de paranormal. La nuit d’Halloween, une foule de touristes curieux se rangeait à la porte, espérant apercevoir le diable alors qu’il se promenait entre les rangées de tombes.

Gateway to Hell: The Mysterious Legend of Stull Cemetery
[Crédit d’image: American Ghost Stories ]

Après qu’une station de télévision locale a été expulsée du cimetière en 1999, toutes les demandes d’enquête sur le cimetière ont été refusées par les propriétaires et les autorités locales. Des signes ornent désormais ce portail rumeur de l’enfer, avertissant beaucoup de personnes de rester à l’écart après l’obscurité ou les charges à risque. Les habitants concernés patrouillent également la zone, avertissant les visiteurs potentiels de rester à l’écart. À titre de dissuasion supplémentaire, en 2002, les ruines restantes de l’église ont été détruites, laissant le cimetière et ceux qui y reposent le faire en paix.

Quelle que soit la vérité qui se cache derrière les histoires effrayantes entourant la petite ville de Stull, elles ont pour la plupart été perdues dans le temps, mais les légendes persistent. Et il est difficile de nier les nombreuses expériences étranges vécues par ceux qui visitent le cimetière le plus diabolique d’Amérique.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : OCCULTMUSEUM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *