Les voûtes souterraines d’Édimbourg et ses fantômes itinérants

Les voûtes souterraines sont de vastes cavernes artificielles où la classe ouvrière travaillait et vivait autrefois, situées dans des tunnels construits au XVIIIe siècle sous l’un des arcs du pont sud à Édimbourg, en Écosse, qui a été achevé en 1788.

Pendant environ 30 ans, les voûtes ont été utilisées pour abriter des tavernes, des cordonniers et d’autres commerçants, et comme espace de stockage de matériel illicite, y compris les corps de personnes tuées par des tueurs en série.

Quelques personnalités fantomatiques ont fait connaître leur présence de manière pas si subtile. D’autres enquêtes ont rapporté des relevés d’énergie inhabituels et des photographies prises par des touristes révèlent des orbes ou des marques blanches.

L’histoire de la naissance des voûtes commence en fait il y a 40000 ans pendant la période glaciaire. Sur la grande colline, où le château d’Édimbourg veille sur la ville, un volcan se dressait autrefois.

Alors que les rivières de glace glaciaire rencontraient la roche volcanique durcie de la montagne, les glaciers se sont séparés et ont contourné les deux côtés du grand monticule, creusant de profondes vallées des deux côtés, puis se rassemblant à nouveau, formant un morceau de terre en forme de larme qui échappé à l’érosion glaciaire.

Les géologues appellent cela un «rocher et une queue». La preuve que le site est un avant-poste militaire remonte à près de trois millénaires. Étant donné qu’il y a des falaises abruptes sur trois côtés et une longue colline en pente vers le haut, la position est hautement défendable.

Une forteresse de pierre a été construite au cours du règne de Malcolm III (1058 à 1093 CE). À mesure que la population d’Édimbourg augmentait, les gens voulaient naturellement que leurs maisons soient aussi proches que possible du château, pour leur protection. Les maisons ont été construites très près les unes des autres, et elles couvraient toutes les parcelles grimpantes entourant le château.

À la fin du XVIIIe siècle, il a été décidé que deux grands ponts seraient construits pour enjamber les vallées profondes des deux côtés de la vieille ville d’Édimbourg. Le premier pont a été érigé sur la vallée du nord en 1772 et appelé le pont nord.

En 1785, un pont sud encore plus long, avec 19 arches soutenant la route, a été construit pour enjamber le ravin du Cowgate; il a été nommé le pont sud. Les deux ponts reliaient Édimbourg à de nouveaux terrains plats, où des réseaux de rues en quadrillage pouvaient être aménagés pour s’adapter à la croissance démographique de la ville.

De chaque côté des ponts, des immeubles d’habitation ont été construits juste à côté du pont. Avec des bâtiments de chaque côté, les arches seraient fermées, formant les voûtes d’Édimbourg. Les immeubles étaient si prédominants qu’ils masquaient presque entièrement le pont.

Les salles des coffres, utilisées comme espace de stockage et ateliers pour les entreprises de South Bridge, ont fonctionné comme prévu pendant un laps de temps relativement court. La construction du pont a été précipitée et la surface n’a jamais été scellée contre l’eau. Les voûtes ont commencé à déborder.

Au fil des décennies, la pluie écossaise s’est infiltrée à travers le pont dans les parties les plus basses des voûtes, propageant la maladie et la mort. Alors que la prospérité grandissait pour les marchands qui vivaient et travaillaient sur le pont sud, beaucoup ont pu déplacer leurs quartiers d’habitation vers de meilleurs logements. Ceux qui n’avaient pas les moyens de se déplacer se sont retrouvés dans ce qui devenait rapidement un bidonville.

L’abandon des voûtes a commencé dès 1795. Les voûtes étant progressivement abandonnées par les commerces du pont, les salles vides ont été adoptées et adaptées par de nouveaux utilisateurs. Dans les années 1840, le conseil municipal a décidé de supprimer tous les résidents légaux, ce qui signifiait que les cavernes deviendraient un refuge pour les pauvres et les bas-ventre d’Édimbourg.

Pendant la famine irlandaise de la pomme de terre de 1845-1847, les Irlandais démunis sont venus en Ecosse en masse. Ils n’avaient pas d’argent, pas d’emploi et très peu de perspectives, alors ils se sont installés dans les coffres. La prostitution, les alambics à whisky, les jeux de hasard, les combats et les meurtres se déroulaient tous dans les chambres fortes de la seconde moitié du XIXe siècle. Au début du 20e siècle, les voûtes ont été scellées, éliminant le refuge du côté obscur d’Edimbourg.

Dans les années 1980, les voûtes ont été redécouvertes par l’ancienne star internationale du rugby Norrie Rowan, qui possède une propriété qui comprend une section des voûtes. Rowan a rampé à travers une ouverture et a découvert une partie d’une ville souterraine. À l’invitation de Rowan et après une installation de nettoyage et d’éclairage électrique, Mercat Tours a commencé à proposer des promenades historiques à travers les voûtes.

Mais ils ont trouvé plus qu’une simple grande histoire. Des Brogan, l’un des fondateurs de Mercat Tours et ancien professeur d’histoire, a déclaré: «Plus nous avons emmené de gens là-bas, plus les choses ont commencé à se produire.

S’ils [les personnes en tournée] étaient sensibles à l’autre monde, ils se sentiraient très mal à l’aise. À une occasion, nous avons emmené quelqu’un qui nous a dit plus tard qu’elle était un médium, et elle a identifié un certain nombre de fantômes qu’elle avait vus là-bas. »

Les récits de rencontres avec des fantômes ont continué de s’accumuler au fil des ans. Les histoires se renforçaient mutuellement et beaucoup de gens voyaient différents aspects des mêmes personnages. Les fantômes d’oiseaux et même un chien hirsute se jetant aux pieds des visiteurs ont été rapportés en plus des esprits humains. Certains de ces esprits humains se démarquent définitivement.

Les rapports fréquents d’activité paranormale et d’observations de fantômes ont amené l’émission de divertissement paranormale britannique, Most Haunted, à enquêter sur les coffres à la fois dans une enquête de 24 heures et pour une émission en direct la plus hantée d’Halloween 2006. La série télévisée Ghost Adventures a enquêté sur les coffres et prétendait y avoir de nombreuses rencontres avec des esprits.

Il y a un certain nombre [d’esprits d’enfants] qui courent partout. «Jack» est le fantôme d’un petit garçon qui, selon les informations reçues, était vêtu à la fin du XVIIIe siècle et errait dans les arcades. « Nous pensons qu’il a été tué lors de la construction du pont, et son esprit est toujours dans les limites des voûtes », a déclaré Brogan.

La présence la plus sombre et la plus notoire dans les chambres fortes est celle de M. Boots. Si quelqu’un semble intentionnellement effrayé ou si une personne psychiquement sensible se sent menacée, cela est attribué à M. Boots. « Nous l’appelons ainsi parce qu’il porte des bottes jusqu’aux genoux, un pantalon très rugueux qui rentre dans les bottes et une chemise blanche très sale à volants », a déclaré Brogan.

Types de hantises

«Il est négligé et mal rasé, et il a une très mauvaise haleine. Nous le savons parce que les gens peuvent le sentir. Si notre guide raconte des histoires, il apparaîtra derrière le groupe. Et seules certaines personnes du groupe le verront. Mais dès qu’il est repéré, il disparaît. »

M. Boots semble particulièrement connecté à une pièce des chambres fortes. Plusieurs des médiums qui ont enquêté sur la chambre de M. Boots pensent qu’il s’agit d’une scène de crime. Brogan pense que M. Boots se nourrit de l’énergie des groupes de personnes. À l’occasion, M. Boots aurait agi.

Brogan a déclaré: «À plusieurs reprises, il a montré son mécontentement en éteignant toutes les lumières. Il n’y a absolument aucune raison pour qu’il y ait une panne de lumière, mais les lumières s’éteignent toutes. Et non seulement cela, les bougies s’éteignent également », laissant le guide et le groupe dans l’obscurité totale, ensevelis dans une caverne de pierre.

Les guides prennent soin d’avertir de M. Boots. Brogan n’a jamais vu M. Boots, mais il l’a entendu. « Il piétine le long des différents couloirs des chambres fortes, et vous pouvez l’entendre marcher. » Brogan a également signalé avoir ressenti des changements drastiques de température entre les différentes pièces de la voûte.

Une explication scientifique de certaines des expériences souterraines est liée au fait que le pont Sud est une route à fort trafic vers la ville. Le flux de circulation au-dessus crée des vibrations qui à leur tour créent des spectres qui pourraient être associés aux sensations ressenties par les gens lors de visites fantômes dans ces voûtes souterraines.

Les voûtes souterraines d’Edimbourg sont un endroit où les plus pauvres d’entre les pauvres ont cherché un abri. Contre toute adversité – maladie, crime et aucun emploi – certains des habitants des coffres prévaudraient à un meilleur mode de vie. Malheureusement, certains ont non seulement fait des voûtes leur maison, mais aussi leur tombeau, et ces pauvres âmes peuvent ne jamais quitter.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *