Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l’art de la mort

La mort… c’est une partie inévitable de la vie. Pourtant, dans la culture humaine moderne, c’est un sujet tabou, discuté uniquement lorsque cela est nécessaire, et même alors généralement uniquement à voix basse.

Les Américains, en particulier, se consacrent à perpétuer le fantasme selon lequel vous pouvez rester jeune pour toujours et vivre indéfiniment, le récit de la vie éternelle décrit par les théologiens, qui passent maintenant le flambeau aux futuristes transhumanistes et Big Pharma.

À l’époque victorienne, cependant, les gens ont embrassé la réalité de la mort, un fait qui n’est peut-être pas surprenant étant donné que la durée de vie moyenne n’était que d’environ 40 ans.

Avec l’avènement de la photographie, les Victoriens ont eu l’occasion d’immortaliser le défunt d’une manière qui était auparavant impossible. Mais en raison du coût incroyablement élevé de la photographie à l’époque, les photographies post-mortem étaient, dans de nombreux cas, la seule photographie conservée par une famille du défunt. Dans les premières formes de photographie post-mortem, les morts étaient méticuleusement posés et faits pour sembler être encore en vie. Les enfants étaient posés dans leur lit ou même aux côtés de leur famille. Les photographes-morticiens ont utilisé des accessoires spéciaux et ont soigneusement arrangé les cadavres pour qu’ils se tiennent debout pour que les familles posent avec, laissant derrière eux un trésor de portraits de famille glorieusement macabres.

Pour ajouter encore plus à l’étrangeté, il y a le fait ironique que dans les premières années de la photographie, les appareils photo traitaient les images plus lentement, de sorte que les sujets vivants sur ces photos semblent souvent légèrement flous tandis que les sujets morts – qui étaient immobiles – apparaissent avec une clarté cristalline. Quel est le plus défini, les vivants ou les morts? Les photographies post-mortem étaient plus courantes que tout autre type de photographie à l’époque victorienne, en particulier aux États-Unis.

Le terme memento mori est en fait antérieur à l’ère victorienne de plusieurs siècles. La traduction latine du terme est, simplement, « souvenez-vous que vous devez mourir ». C’est un terme philosophique qui nous rappelle notre éphémère sur Terre et sert d’avertissement pour nous préparer à tout autre royaume qui nous attend. Voici quelques-unes des photographies post-mortem les plus troublantes de l’époque victorienne.

I.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
II.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
III.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
IV.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
V.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
VI.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
VII.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
VIII.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
IX.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
X.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]
XI.
Memento Mori: La photographie macabre victorienne de l'art de la mort
[Image via reddit.com ]

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

[Source: Reddit.com ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *