Il était une fois: les origines troublantes derrière 7 contes de fées bien-aimés

Que diriez-vous d’un petit meurtre et mutilation avec votre histoire au coucher?

Les contes pour s’endormir sont souvent des histoires de beaux princes et de belles princesses, de sorcières comiques et de sympathiques habitants des forêts. Mais que se passe-t-il lorsque nous suivons le fil d’Ariane jusqu’à l’origine sombre d’un conte de fées?

De la petite sirène au petit chaperon rouge, les interprétations enrobées de sucre que nous connaissons et aimons viennent d’endroits beaucoup plus sombres. Si un mariage sur le thème de Disney est dans votre avenir, méfiez-vous: les origines dérangeantes de ces histoires classiques sont tout sauf douces.

1. Hansel et Gretel

Les origines troublantes de 7 contes de fées bien-aimés
Source de l’image: Wikipedia

Le cauchemar de Hansel et Gretel est en grande partie intact par rapport à d’autres contes de fées édulcorés. Une belle-mère cruelle convainc son mari que la seule façon d’éviter la famine est d’abandonner leurs enfants. Les frères et sœurs apprennent l’intrigue et s’échappent dans les bois. Peu de temps après, une vieille sorcière pas si gentille kidnappe le couple avec l’intention de les faire grossir pour manger.

Ce qui est choquant, c’est que «Hansel et Gretel» ne s’éloigne pas trop de la réalité de la Grande Famine de 1315-1317, qui sert de toile de fond au conte cannibale sombre. La famine et la maladie ont dévoré l’Europe pendant cette période, entraînant la criminalité, la mort de masse et le cannibalisme. De plus, de nombreux parents affamés ont été forcés d’abandonner leurs propres enfants s’ils voulaient éviter de mourir de faim.

2. Le petit chaperon rouge

Les origines troublantes de 7 contes de fées bien-aimés
Source de l’image: Wikipedia

Étonnamment, ce sont les frères Grimm qui ont adouci le «petit chaperon rouge» au 19e siècle avec l’ajout d’un chasseur qui a sauvé la situation. Dans les versions antérieures ainsi que dans l’édition 1697 de Charles Perrault, Little Red Riding Hood cannibalise involontairement sa propre grand-mère après que le loup a déchiré la vieille femme et servi ses tripes à la fille. Dans une autre interprétation troublante, le loup exige que Little Red se déshabille. Elle se soumet, jetant ses vêtements dans le feu et rejoignant le loup au lit. Ensuite, le loup la mange vivante et l’histoire s’arrête là.

3. La petite sirène

Les origines troublantes de 7 contes de fées bien-aimés
Source de l’image: Wikipedia

Dans la version Disney de «The Little Mermaid», Ariel troque sa douce voix chantante contre des jambes; dans l’original de Hans Christian Andersen de 1837, elle abandonne sa langue. Pire encore, chaque pas de la sirène est atroce, comme si des couteaux aiguisés entaillaient ses tiges nouvellement développées. Elle n’a qu’un jour pour épouser le prince, de peur qu’elle ne se transforme en écume de mer.

Dans une décision curieuse, la (l’ancienne) sirène danse pour émerveiller le prince, sachant très bien que chaque changement de balle provoquera une douleur dans son corps. En fin de compte, sa souffrance est pour rien; le prince choisit une autre femme. Alors que les sœurs de la sirène lui fournissent un poignard pour tuer le prince et sauver sa propre peau, la sirène ne peut pas se résoudre à le faire. Au lieu de cela, comme promis, elle se dissout dans l’écume de mer.

4. Belle au bois dormant

Les origines troublantes de 7 fées bien-aimées T
Source de l’image:

Il n’y a pas de marraines féeriques dans «Soleil, lune et Talia», le conte folklorique inquiétant sur lequel «Sleeping Beauty» est basé. Le poète italien Giambattista Basile a publié l’histoire pour la première fois en 1634, sous la direction du titulaire Talia. Au lieu de se faire piquer par un fuseau, un ruban de lin se loge sous l’ongle de la jeune femme, la faisant s’effondrer et sembler morte. Son père au cœur brisé, qui ne supporte pas l’idée d’enterrer sa fille, la dépose à la place sur l’un des nombreux lits de son grand domaine. Un roi suit ensuite son faucon de chasse dans la maison du seigneur, où il découvre la belle endormie. Lorsqu’il est incapable de réveiller la femme inconsciente, il la viole. Ensuite, il retourne dans sa patrie.

Toujours inconsciente, Talia donne naissance à deux enfants. Un enfant suce le lin de son doigt, tirant ainsi Talia de son sommeil magique. Le roi qui l’a violée s’est marié depuis. Lorsque sa nouvelle épouse apprend l’existence de Talia, elle prévoit d’abattre les enfants, de les cuisiner et de servir les nourrissons au roi. Le cuisinier de la reine accepte à contrecœur, puis échange les enfants contre de la viande d’agneau. Lorsque le roi apprend le plan de sa femme, il la brûle vive pour être avec Talia. Quant au cuisinier qui a sauvé les enfants? Il reçoit une promotion.

5. Le prince grenouille

Les origines troublantes de 7 contes de fées bien-aimés
Source de l’image: Wikipedia

Oubliez un bécotage magique. Dans la version Brothers Grimm de « The Frog Prince », la fin est beaucoup plus violente. Malgré le manque d’intérêt manifeste de la princesse, le prince de la grenouille visqueuse continue sa parade nuptiale jusqu’à ce qu’il soit sur elle dans son lit. À ce stade, la princesse dégoûtée jette l’amphibien contre le mur. Et c’est cet acte agressif qui transforme la grenouille en prince – pas le baiser compatissant que nous connaissons du dessin animé. Dans une version alternative, la princesse coupe la tête de la grenouille et le laisse sanglant et proche de la mort. Cela aussi suffit pour le transformer en prince adoré. L’amour fait mal?

6. Cendrillon

Les origines troublantes de 7 contes de fées bien-aimés
Source de l’image: Wikipedia

Les mauvaises demi-sœurs Anastasia et Drizella sont tout simplement horribles – avec leurs manières autoritaires, leurs attitudes brutes et leurs voix clouées sur un tableau. Ils ont certainement remporté le prix des sœurs les plus terribles des archives Disney. Pourtant, ces frères et sœurs vont d’irritant à psychotique dans la version Brothers Grimm de Cendrillon du XIXe siècle.

On peut se rappeler quand Anastasia et Drizella ont du mal à mettre leurs pieds sales et grassouillets dans la pantoufle de Cendrillon. Dans la version Grimm, la paire désespérée tranche des parties de leurs propres pieds pour s’entasser dans la minuscule chaussure.

Mais le prince voit à travers leur ruse – littéralement. Une fois que la pantoufle se remplit de sang rouge profond, il abandonne rapidement les fosses pour la vraie affaire, Cendrillon. Ajoutant l’insulte à la blessure, une volée d’oiseaux picore ensuite les yeux des sœurs pour leur méchanceté.

7. Blanche-Neige

Les origines troublantes de 7 contes de fées bien-aimés
Source de l’image: Wikipedia

Selon l’historien allemand Eckhard Sander, Blanche-Neige peut être basée sur une femme noble de la vie réelle nommée Margarete von Waldeck de Bavière du 16ème siècle. Le jeune Margarete est tombé amoureux d’un prince qui est devenu plus tard Philippe II d’Espagne. Le père et la belle-mère de Margarete désapprouvaient la relation, car ils la trouvaient politiquement gênante. À 21 ans, Margaret est décédée, apparemment empoisonnée. Quant aux nains adorables, la famille von Waldeck aurait dirigé une mine de cuivre où ils employaient de jeunes enfants, dont beaucoup souffraient de graves malformations en raison des mauvaises conditions de travail. Les enfants qui travaillaient étaient appelés moqueurs comme des nains.

Le conte de fées lui-même est plein de détails sombres qui ont ensuite été nettoyés. En apprenant Snow White à partir de son miroir magique, la reine ordonne à un chasseur de collecter le foie et les poumons de Snow White pour un repas macabre. Après avoir avalé la pomme empoisonnée et être tombé dans le coma, le prince prend le corps de Blanche-Neige. Lorsque son cercueil tombe à cause d’un serviteur maladroit, la pomme déloge de la gorge de Blanche-Neige. Blanche-Neige épouse toujours le prince effrayant. Lorsque la reine se présente à leur mariage, elle est obligée de porter des chaussures en fer brûlant et de danser jusqu’à ce qu’elle tombe morte.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : OCCULTMUSEUM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *