Amelia Sach et Annie Walters : Les tueuses de la ferme pour bébé

Le 3 février 1903, Amelia Sach, âgée de 36 ans et Annie Walters âgée de 54 ans, connues sous le nom de tueuses de la ferme pour bébés Finchley, sont devenues la première femme à être pendue à la prison de Holloway, à Londres, une tâche entreprise par le bourreau Henry Pierrepoint.

Baby Farming était un terme utilisé en Grande-Bretagne victorienne, pour signifier la prise en charge d’un nourrisson ou d’un enfant illégitime en vue de «  retirer l’enfant  » ou de prendre soin de l’enfant moyennant des frais hebdomadaires convenus.

L’illégitimité dans la Grande-Bretagne victorienne était une énorme stigmatisation, non seulement pour l’enfant mais aussi pour la mère de l’enfant, qui se retrouverait rejetée par la société. La stigmatisation liée au fait d’être une mère célibataire pourrait lui faire perdre son emploi et même lui rendre difficile de trouver un nouvel emploi. Sans système de protection sociale autre que le lieu de travail local, les mères célibataires étaient confrontées à une décision difficile.

Ainsi vint le choix de la redoutable maison de travail victorienne, ou d’abandonner son enfant. L’élevage de bébés est rapidement devenu une activité rentable pour les membres les moins scrupuleux de la société. Un taux de mortalité infantile élevé faisait partie de la vie quotidienne à l’époque victorienne, de sorte que la mort d’un ou deux enfants illégitimes ne susciterait probablement pas beaucoup de sourcils.

Amelia Sach
Amelia Sach

De nombreux bébés agriculteurs accueillaient des nourrissons, les laissant mourir de faim ou de négligence. D’autres producteurs de bébés ont jugé beaucoup plus rentable d’éliminer les nourrissons dès que possible. Les antécédents de Walters sont inconnus, mais elle était mariée. Elle semble avoir eu un problème d’alcool et elle se présentait périodiquement comme infirmière malade. Lors de son arrestation, elle a été jugée «faible», c’est-à-dire faible d’esprit.

Bien que l’on sache peu de choses sur Annie Walters, les antécédents de Sach sont bien documentés. Amelia Sach a été baptisée Frances Amelia Thorne à Hampreston, Dorset, le 5 mai 1867. Elle était le quatrième enfant de dix ans et avait trois sœurs.

Elle a épousé un constructeur appelé Jeffrey Sach en 1896. Sach était active bien avant d’engager Walters. En 1902, elle travaillait à «Claymore House», une villa mitoyenne en briques rouges à East Finchley, au nord de Londres. Sach était elle-même une mère, le recensement de l’Angleterre et du Pays de Galles de 1901 montre qu’un enfant lui est né à Clapham. Elle a menti sur son âge – elle avait 32 ans, pas 29.

Il est possible que le couple ait été impliqué dans un meurtre antérieur ayant entraîné l’exécution d’une autre femme. En 1899, Louise Masset a été jugée pour le meurtre de son jeune fils Manfred, dont le corps a été retrouvé dans les toilettes pour femmes de la gare de Dalston Junction.

Des preuves indirectes suggéraient que Louise était le meurtrier, et le meurtre devait être débarrassé d’une charge supposée parce qu’elle voulait épouser un homme nommé Lucas. Cependant, dans ses déclarations d’innocence, Louise a déclaré qu’elle avait retiré Manfred du soin d’une femme pour le donner à deux dames qu’elle avait rencontrées et qui avaient un établissement pour s’occuper des enfants qui grandissaient.

Annie Walters
Annie Walters

La police a affirmé avoir fait des efforts pour rechercher les deux femmes, mais l’étendue de leur enquête est inconnue. En tout état de cause, Louise Masset a été jugée et reconnue coupable du meurtre et, malgré une demande de grâce, a été exécutée le 9 janvier 1900.

En 1902, Amelia dirigeait une maison «allongée» à Claymore House. Un endroit où les femmes célibataires pourraient avoir leurs bébés et, moyennant paiement, les laisser pour adoption ou placement en famille d’accueil. Le coût de ces services était généralement d’environ 25 à 30 £, un montant considérable si l’on considère qu’un ouvrier à l’époque peut être payé 3s 9j par semaine.

Beaucoup de ces femmes ont abandonné leur bébé en rêvant des familles aimantes qui les adopteraient et prendraient soin d’eux, leur donnant tout ce que leur mère ne pouvait pas. Malheureusement, c’était loin de la vérité.

Une fois qu’un bébé aurait été confié aux soins d’Amelia Sach, Annie Walters serait appelée à le récupérer. Elle assassinerait alors le malheureux enfant en administrant du Chlorodyne, un médicament à base de morphine qui provoque l’asphyxie chez les bébés ou, si le médicament échoue, étouffe l’enfant. Leurs corps ont ensuite été jetés dans la Tamise ou laissés en tas.

On pense qu’Amelia et Annie ont pu éliminer jusqu’à 20 nourrissons de cette manière. Cependant, leur entreprise allait bientôt prendre fin. Un soir, Annie Walters a décidé de ramener un des bébés à la maison avec elle dans sa chambre louée. Elle a dit à son propriétaire, un policier, qu’elle s’occupait de la petite fille pendant que ses parents étaient en vacances.

L’épouse du propriétaire a aidé Annie à changer la couche de bébé et a noté que le bébé était en fait un garçon. Quelques jours plus tard, Annie a dit à son propriétaire et à sa femme que le bébé était mort. elle semblait vraiment bouleversée par le décès des bébés, mais les soupçons de son propriétaire ont été réveillés quand quelques mois plus tard, Annie est revenue avec un autre bébé, qui devait mourir quelques jours plus tard.

Annie a été arrêtée et accusée du meurtre d’un enfant de sexe masculin du nom de Galley. Bientôt plus de corps ont été découverts et avec les informations fournies par Annie, la police est arrivée sur le pas de la porte d’Amelia Sach.

La double exécution de Sach et Walters à la prison de Holloway

Une perquisition dans la maison d’Amelia a révélé plusieurs vêtements pour bébé, dont certains ont été identifiés par des mères en deuil dont les enfants avaient disparu sans laisser de trace alors qu’elles étaient sous la garde d’Amelia. La police avait enfin suffisamment de preuves pour arrêter et accuser également Amelia de meurtre.

Leur procès eut lieu les 15 et 16 janvier 1903 devant le juge Darling. Le jury n’a pris que 40 minutes pour les déclarer tous les deux coupables et ils ont ensuite été emmenés à la prison de Holloway pour attendre leur exécution. Le bourreau Henry Pierrepoint a noté dans son journal. «Ces deux femmes sont des bébés agriculteurs de la pire espèce et elles sont toutes deux répugnantes.»

Amelia Sach a dû être transportée à l’échafaudage, tandis qu’Annie Walters est restée assez calme, dit-elle, elle a crié «Au revoir Sach» lorsqu’elle était enfermée sur la trappe. Ce devait être la dernière double pendaison en Grande-Bretagne.

Les corps d’Amelia et d’Annie ont été enterrés dans des tombes anonymes à l’intérieur des murs de la prison de Holloway. En 1971, lors d’un travail d’extension à la prison, leurs corps ont été exhumés et inhumés dans le complot 117 du cimetière de Brookwood avec les corps de deux autres femmes qui ont été exécutées à Holloway, Styllou Christofi et Edith Thompson.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Par Paul Middleton, source: Fantômes, le paranormal, mythes et légendes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *