Un garçon Indigo russe de 10 ans prédit les maladies futures

Un écolier de dix ans nommé Slava Krasheninnikov était doté d’un don miraculeux de prédire l’avenir et de guérir les malades. Le garçon est mort depuis quatorze ans et pourtant les malades continuent de le prier comme s’il était un saint.

Ceux qui vénèrent son cadeau ont même commandé une icône spéciale sur laquelle le garçon a été peint en forme d’ange. L’icône était intitulée «La Sainte Jeunesse Vyacheslav. Votre récompense sera égale à vos souffrances. « 

Les gens chérissent encore les souvenirs de Slava Krasheninnikov, le petit prophète et guérisseur décédé il y a quatorze ans. Sa tombe dans la ville de Chebarkul est devenue un lieu de dévotion religieuse qui attire des dizaines de pèlerins. Des centaines de malades viennent chaque jour visiter le mausolée de Slava.

Ils déposent des fleurs sur sa tombe et s’agenouillent pour prier. Beaucoup retirent de la terre de sa tombe et la mettent dans leurs poches. La rumeur veut que la terre puisse guérir beaucoup de maux…

Slava Krahseninnikov était à cinq jours de son onzième anniversaire lorsqu’il est décédé. Le garçon était devenu une célébrité locale au moment de sa mort: il aurait un don incroyable pour raconter l’avenir, diagnostiquer les maladies et les guérir.

Slava n’a jamais facturé un seul centime pour les services rendus à ses patients. Son aide était gratuite. «J’ai un cadeau donné par Dieu. Et je dois l’utiliser gratuitement pour le bien de ceux qui en ont besoin – c’est un message que j’ai reçu d’en haut », a déclaré un jour à sa mère Slava.

Une fois, il a trouvé un billet de dix dollars froissé dans la poche de son manteau. Apparemment, un de ses patients a dû le mettre furtivement en guise de gratitude. Slava a fait un effort pour que l’argent soit restitué à son propriétaire.

Slava avec sa mère.

Les victimes faisaient la queue tous les jours près de la maison de Slava, attendant son aide. Slava n’a jamais été en deçà de leurs attentes. Il a aidé, guéri et réconforté ceux qui souffraient de douleurs mentales ou corporelles.

Slava a prédit sa propre disparition six mois avant de fermer définitivement les yeux.

« Je ne sais toujours pas pourquoi mon fils a pris fin prématurément », a déclaré Valentina, la mère de Slava. «Les médecins n’ont pas pu diagnostiquer une terrible maladie qui a tué mon garçon. L’un d’eux m’a dit: «On dirait que quelqu’un ou quelque chose a sucé son sang à sec. Nous sommes complètement perdus pour déterminer la nature de sa maladie », a ajouté Valentina.

Slava a continué à aider les gens dans son lit de mort dans le service d’hématologie d’un hôpital. Il aidait les patients qui venaient régulièrement dans sa chambre depuis tout l’hôpital.

Slava était à peine conscient pendant trois jours avant de respirer son dernier. Il a quand même continué à sauver la vie d’autres personnes. Mais il n’a pas pu vaincre sa maladie mortelle.

« Beaucoup de gens viennent visiter la tombe de Slava jour après jour », a déclaré Valentina.

La terre sur la tombe de Slava semble être fraîchement déterrée. Les parents du garçon doivent régulièrement ajouter plus de terre dans la tombe. Les pèlerins ramassent un peu de terre et l’utilisent comme remède.

«Les gens fabriquent une sorte de pulpe en ajoutant de l’eau dans la terre. Ils l’appliquent en pommade sur les zones touchées de leur corps. Beaucoup de gens reviennent pour exprimer leur reconnaissance. Même les minuscules particules de marbre et de petites pierres de la tombe sont connues pour leurs puissants effets curatifs. Ils mettent les choses dans l’eau et boivent la solution », a déclaré Valentina.

Les parents de Slava gardent toujours une petite chaise dans laquelle leur fils était assis. Après la mort de Slava, Valentina allait disposer de la chaise.

Mais elle a changé d’avis après avoir parlé à une femme profondément religieuse. La femme a dissuadé Valentina de jeter la chaise. La mère du garçon est convaincue qu’elle a fait ce qu’il fallait.

«Les parents d’enfants en phase terminale viennent chez moi presque tous les jours. Vous savez, ils ne peuvent tout simplement pas emmener leur progéniture, ces enfants sont trop faibles pour voyager. Alors ils apportent les photos de leurs petites créatures pauvres et les placent sur la chaise de Slava dans une tentative désespérée de soulager leur douleur. C’est un vrai miracle. On m’a dit que beaucoup de ces enfants se sont améliorés par la suite. Le nombre de ceux qui ont récupéré continue d’augmenter, j’ai déjà perdu la trace de leurs noms et de leurs histoires », a déclaré Valentina.

Un grand nombre d’icônes ont été présentées au garçon alors qu’il était encore au pays des vivants. Les icônes ont été importées de différents pays et d’anciens monastères. En fait, les gens continuent à apporter plus d’icônes à la maison de ses parents. La mère du garçon a mis certaines des icônes autour de la tombe de Slava.

«Un moine m’a donné une icône avec la peinture de Nicolas II il y a deux mois. Je l’ai emmené dans la tombe de mon fils. Bientôt, les gens ont remarqué que l’icône avait commencé à suinter de la myrrhe », a déclaré Valentina Krasheninnikova.

Slava avait visité à plusieurs reprises la Sainte-Trinité et Saint-Serge Laura dans la ville de Sergiyev Pasad. Il a rencontré un accueil favorable au monastère. Les révérends pères ne doutaient pas du don que Dieu avait donné à l’enfant. Une icône portant le visage de Slava est arrivée dans son ancienne maison il y a deux mois. L’icône a été fabriquée par des peintres d’icônes professionnels.

«C’est une toute nouvelle icône. Je l’ai déjà mis au cimetière pour que les malades puissent le toucher ou l’embrasser. Je suis sûr que l’âme de Slava peut entendre la voix de chaque personne qui cherche de l’aide. Mon garçon s’occupera de chaque demande », a déclaré Valentina.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *