5 mystères non résolus du monde antique

Peu importe le chemin parcouru pour comprendre le monde antique, ces époques lointaines restent mystérieuses et inexpliquées.

Pour chaque événement ou circonstance connu et compris du passé, des milliers de personnes sont obscurcies et probablement perdues à jamais. Il peut sembler que chaque siècle qui passe diminue l’espoir de trouver des réponses aux énigmes les plus étranges de l’histoire, mais vous ne savez jamais ce qui sera déterré, décodé ou découvert dans les années à venir. En ce qui concerne le monde antique, voici les cinq premiers mystères non résolus qui confondent actuellement les experts.

Culture de la maman de la grotte de l’esprit

5 mystères non résolus du monde antique
Image via friendsofpast

En 1940, une paire d’archéologues mariés explorant Spirit Cave située à 120 km à l’est de Reno, dans le Nevada, découvrit des restes momifiés datés à l’origine d’environ 1500 à 200 ans. Au milieu des années 1990, cependant, des techniques avancées ont conclu que les restes avaient en fait près de 9500 ans, ce qui en fait la plus ancienne momie jamais découverte en Amérique du Nord.

Les tests de génome ont révélé que l’individu était d’un acabit différent des habitants historiques de la région et une enquête plus approfondie du site a révélé des preuves d’une technologie textile de pointe que les humains pensaient inconnue à l’époque et à l’endroit. Ces découvertes ont conduit à des spéculations concernant une civilisation avancée des Amériques perdue dans l’histoire trois fois plus ancienne que l’Égypte ancienne.

But de la Grande Pyramide de Gizeh

5 mystères non résolus du monde antique
Image via wikipedia

La plus ancienne icône de la civilisation humaine à exister encore, la Grande Pyramide de Gizeh située dans le grand complexe de pyramides de Gizeh à l’extérieur du Caire en Égypte a été la source de spéculations et d’émerveillements apparemment sans réponse depuis des milliers d’années. Les efforts pour étudier et préserver correctement les artefacts égyptiens antiques sur le site ont conduit à la mise au lit de bon nombre de ces mystères. Cependant, il en reste plusieurs, qui semblent étrangement trop évidents pour ne pas être expliqués.

Bien qu’il soit connu que les pyramides égyptiennes en général ont été utilisées pour les tombes des pharaons, les temples qui leur sont consacrés, ou les deux, les signes révélateurs typiques de ces utilisations sont empreints de particularité en ce qui concerne la grande pyramide de Gizeh. La voûte de pierre apparemment destinée à contenir le sarcophage élaboré du pharaon est beaucoup trop petite pour le travail, tandis qu’une chambre voisine de taille similaire ne détient aucune preuve d’être utilisée pour presque rien. On pense également que plusieurs chambres de la Grande Pyramide restent inexplorées, laissant finalement le véritable objectif de la structure encore inexpliqué.

Origine des momies Tarim

5 mystères non résolus du monde antique
Image via

Les momies Tarim découvertes dans la province chinoise occidentale du Xinjiang ont suscité un énorme intérêt archéologique et anthropologique depuis leur première découverte au début du XXe siècle. De deux à quatre mille ans, un examen physique préliminaire des spécimens indique que les momies sont d’origine caucasienne.

Des rumeurs persistent quant à l’origine de ces individus, des efforts des autorités chinoises pour minimiser la découverte pour aider à réprimer la rébellion régionale alimentant plusieurs théories du complot. On suggère que la région était autrefois un creuset de cultures anciennes, ce qui suggère que les Chinois ont plus en commun avec l’Occident capitaliste méchant que la doctrine officielle du Parti communiste aime à le suggérer. Un autre est que les momies Tarim représentent une civilisation entièrement inconnue composée de migrants d’Europe prospérant en Asie à la fin de l’âge du bronze.

Mort d’Alexandre le Grand

5 mystères non résolus du monde antique
Image via pindex

À ce jour, Alexandre le Grand se classe parmi les plus grands conquérants à avoir jamais parcouru la terre, mais la mort prématurée du leader macédonien à 32 ans reste entourée de rumeurs et de mystères.

L’histoire dicte que le jeune général est mort de fièvre résultant d’une maladie non identifiée, peut-être la peste. Cependant, l’assassinat n’a jamais été totalement exclu, car cela n’était pas rare parmi l’élite macédonienne à cette époque. Si l’homicide était à blâmer pour la mort d’Alexandre le Grand, il classerait le meurtre le plus important de l’histoire humaine en termes de son impact sur les civilisations de loin dans les siècles à venir.

Le destin de la légion romaine perdue

Nous savons beaucoup de choses sur les anciens Romains par rapport à la plupart des autres civilisations de l’antiquité. La raison est très simple: les Romains étaient des gardiens de documents impeccables et aimaient écrire sur eux-mêmes le plus et sur leurs ennemis en second. Par conséquent, le mystère entourant une légion romaine qui disparaît complètement et soudainement des enregistrements en 120 après JC est celui qui suscite à ce jour un intérêt et des spéculations intenses.

Legio IX Hispana «Spanish Ninth Legion» était une force de combat romaine bien établie et documentée à partir du premier siècle avant JC. Affecté pour combattre les habitants rebelles dans ce qui est aujourd’hui l’Écosse, 5 000 légionnaires ont marché vers le nord en l’an 120 après JC, loin de la Britannia contrôlée par les Romains et hors de l’histoire pour toujours. L’anéantissement par l’ennemi est probable, mais les autorités romaines et les historiens n’étaient généralement pas connus pour mettre leurs pertes sur la liste noire des registres; les défaites ont été documentées et analysées pour recalculer les tactiques et la stratégie. Par conséquent, le véritable sort de la légion romaine perdue reste un mystère complet.

Considérant combien il est difficile de garder une trace de la vérité à travers le temps, c’est un miracle que nous sachions ce que nous faisons du passé. Cependant, cela soulève la question: combien savons-nous vraiment? Les réalités perçues de l’histoire pourraient très bien être le fruit d’une imagination anonyme. Bien que l’archéologie et l’anthropologie modernes fassent un travail remarquable pour expliquer les préjugés de nos ancêtres et de nous-mêmes, il ne sera peut-être jamais suffisant de tout apprendre. Peu importe le chemin parcouru pour mieux comprendre le monde antique, ces époques lointaines resteront pour la plupart mystérieuses et inexpliquées.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : OCCULTMUSEUM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *