Les étranges boules de feu vertes d’Alamogordo

Des boules de feu vertes ont été aperçues et documentées depuis des siècles. Les rapports du XIXe siècle indiquent que les boules de feu vertes, bien que rares, ne sont pas uniques. À la fin des années 40 et au début des années 50, le Nouveau-Mexique a connu un nombre alarmant d’observations de boules de feu vert vif.

Ils ont attiré l’attention du gouvernement américain car la plupart des observations ont été effectuées autour d’installations militaires ou de zones d’entraînement scientifique très sensibles pendant les années de la guerre froide.

En 1945, la première bombe atomique a été testée à Alamogordo. Beaucoup de gens à Roswell ont vu un mystérieux avion soupçonné d’être un OVNI plongeant au sol en juillet 1947 et beaucoup pensent qu’il y avait une dissimulation. Un incident similaire se produirait à Kecksburg, en Pennsylvanie, en 1965.

Au moment de la hauteur des observations du Nouveau-Mexique, les États-Unis et l’Union soviétique étaient engagés dans une course aux armements. La menace d’une attaque nucléaire était réelle. Des exercices de raid aérien ont eu lieu dans les écoles et les abris anti-bombes personnels et publics.

Premières observations de boules de feu vertes

Les premières observations ont eu lieu en novembre 1948 au-dessus d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Les boules de feu ont volé bas à l’horizon et, d’après les descriptions données par les témoins, les responsables de la base aérienne de Kirtland à Albuquerque, ont pensé qu’elles étaient similaires à celles utilisées par les militaires à des fins d’entraînement.

Ils étaient initialement attribués à des fusées éclairantes vertes. Les autorités les ont ignorés jusqu’au 5 décembre 1948, lorsqu’un avion de transport de l’Air Force volait près d’Albuquerque à une altitude d’environ 18 000 pieds lorsque l’équipage a remarqué une boule de feu vert clair devant eux.

Ils ont signalé la boule de feu à Kirtland et ont déclaré qu’elle s’était déplacée vers le haut avant de se stabiliser; des témoins disent qu’il ne semblait pas s’agir d’un météore.

La même nuit, un avion civil volant près de Las Vegas, au Nouveau-Mexique, a rapporté qu’une boule de feu était presque entrée en collision avec leur avion. Le capitaine a déclaré qu’il pensait que l’objet était une étoile filante mais s’est rendu compte que la trajectoire de la boule de feu l’excluait.

Il est d’abord apparu comme une couleur orange rougeâtre, puis est rapidement devenu vert à l’approche de l’avion. Le pilote a dû intervenir pour éviter une collision.

Des boules de feu ont également été aperçues près de Sandia et Los Alamos National Laboratories, deux installations de recherche nucléaire. Ils ont été décrits comme ayant la forme d’une soucoupe ou d’une assiette à tarte. Ces rapports ont convaincu l’Air Force que quelque chose d’étrange pouvait se passer et qu’elle devait enquêter sur la question.

boules vertes

Des boules de feu vertes enquêtées

Le Dr Lincoln La Paz de l’Institut de météorologie de l’Université du Nouveau-Mexique a été invité à participer à l’enquête. Il était un expert des météores, travaillait dans le domaine depuis plus de trente ans et avait publié de nombreux articles à leur sujet.

La Paz a lu les rapports et a pensé que les boules de feu pourraient être des météores. Il a recueilli les rapports des témoins pour obtenir la direction générale des boules de feu et tracé une trajectoire de vol qui le mènerait à l’emplacement général de leurs chutes.

Il y avait au moins huit boules de feu différentes vues par des gens le 5 décembre. Il n’y avait aucune trace de météorite sur aucun des sites de chute possibles.

L’Air Force était préoccupée par la sécurité de leurs installations militaires. Le nombre de rapports de boule de feu verte a augmenté au cours des semaines suivantes. Ils ont été vus presque tous les soirs et aucune météorite n’a été trouvée.

La Paz a été témoin d’une de ces boules de feu. À son avis professionnel, ce n’était pas un météore qu’il avait vu. En décembre 1948 et janvier 1949, il se passait rarement une nuit sans observation.

Théories sur les boules de feu vertes du Nouveau-Mexique

Certains pensaient que les boules de feu étaient un appareil de recherche soviétique ou le prototype d’un nouveau système de missiles. La Paz a estimé que les boules de feu pourraient être d’origine artificielle et non des phénomènes naturels.

Le 16 février 1949, une conférence a eu lieu pour discuter des boules de feu. Les membres n’étaient pas d’accord sur la nature des boules de feu. Pourraient-ils être artificiels ou un type inconnu de phénomène naturel?

Le groupe a décidé d’utiliser le laboratoire de recherche de l’Air Force à Cambridge pour tenter de résoudre le mystère.

Projet Twinkle et les boules de feu vertes

L’étude a commencé au début des années 1950. Le but de l’opération était de photographier les boules de feu avec un instrument de théodolite, un télescope et un appareil photo.

Le projet a été dissous un peu plus d’un an après qu’il n’ait eu aucun résultat concluant. Rien ne ressemblant à une boule de feu verte n’avait été photographié. Le débat sur ce que les boules de feu vertes ont continué.

Il y a eu un débat sur ce qu’ils étaient. S’agissait-il de ballons, d’avions, de fusées, de météores, d’oiseaux, de météorites contenant du cuivre ou de vaisseaux spatiaux extraterrestres?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *