Les esprits agités de l’école primaire Moses Y Beach

Moses Y. Beach est né à Wallingford en 1800. Lorsqu’il était adulte, il a déménagé au Massachusetts pour devenir ébéniste et inventeur. Plus tard, il a déménagé à New York. Là-bas, il est devenu propriétaire et rédacteur en chef du New York Sun, un journal. Moses Y. Beach a pris sa retraite et est retourné à Wallingford en 1857.

Au sommet d’une colline sur la rue North Main à Wallingford, il a donné le terrain où se trouve l’école Moses Y. Beach.

Les affirmations de hantises qui découlent de ce très ancien site sont presque trop nombreuses pour être énumérées.

Il suffit de dire que le site semble être un lieu privilégié d’activité de poltergeist, rempli de musique assourdissante, de lumières, de ventilateurs et d’ordinateurs allumés et éteints, les portes et les tiroirs s’ouvrant et se fermant, ainsi que des chariots de livres de la bibliothèque qui descendent couloirs et les bruits de pas tard dans la nuit.

Il y a peut-être même une histoire d’apparitions du corps entier à l’école ainsi que des voix à l’intérieur des pièces fermées à clé ou aux autres extrémités des téléphones inactifs.

Moses Yale Beach était un homme exceptionnellement doué. C’était un génie inventif, un ébéniste et un journaliste à succès qui a redonné librement à sa communauté. Dans une lettre adressée au canton en 1868, il écrit:

«J’offre ce lot à travers vous au Central School
District, en cadeau, en stipulant qu’il ne sera
ensuite utilisé qu’à des fins éducatives.»

Sur ce site en 1870, la première école a été construite. L’école secondaire de Wallingford était une structure à plusieurs étages qui semblait pouvoir loger facilement deux à trois cents élèves et employés.

Ancienne école secondaire de Wallingford qui se trouvait aujourd’hui à l’école Moses Y. Beach

Selon certaines sources, la première tragédie survenue à l’école a été lorsqu’un jeune élève est tombé par le toit et a été tué en raison de ses blessures.

Plus tard, en 1878, une tornade anormale a ravagé la région et, étant donné que l’école était située sur un terrain plus élevé que la plupart des autres bâtiments de la région, l’école a été réduite en ruines. Selon certaines sources (celles qui n’ont pas été vérifiées), cette tempête s’est produite la nuit du bal en 1878.

L’école a été reconstruite et rebaptisée école primaire North Main Street. Pendant les mesures d’urgence à la suite d’une catastrophe subséquente non spécifiée, l’auditorium de cette école plus récente a en fait été utilisé comme une morgue de fortune (cette histoire a été vérifiée par des articles de presse à l’époque).

En 1941, l’école primaire North Main Street a été démolie pour faire place à l’école primaire Moses Y. Beach actuelle. Malgré la nouvelle construction, il semble que l’importance du passé du site ait hanté son incarnation actuelle.

L’école Moses Y. Beach aujourd’hui

Outre les activités variées de poltergeist, il est signalé que des voisins ont appelé la police en fin de soirée pour se plaindre de la musique forte et des lumières provenant de l’auditorium.

Lorsque les policiers sont arrivés et sont entrés dans l’école, ils se sont approchés des portes de l’auditorium (qui sont situées directement en face des portes d’entrée de l’école lorsque vous entrez) en voyant les lumières sous les portes, les ombres qui passent et en entendant à la fois la musique et les voix.

Quand ils ont ouvert les portes, les lumières se sont éteintes soudainement et la musique a brusquement cessé. C’est pour cette raison que le service de police n’envoie plus un seul officier à l’école le soir lorsque quelqu’un se plaint de musique ou de lumières.

De plus, la société d’alarme qui maintient le système de sécurité refuse d’envoyer un agent isolé dans les locaux lorsqu’un répondant est nécessaire (les deux déclarations ci-dessus ont été vérifiées indépendamment par des sources informatives).

Les fantômes sont liés au lieu de leur mort, généralement soudaine ou tragique, et ils ne réalisent souvent pas qu’ils sont morts. Dans la plupart des cas, ils ont des affaires en suspens car la personne décédée n’accepte pas la manière dont elle est décédée.

Très probablement en raison des événements tragiques de cette école, les esprits sont agités.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *