Presque chaque guerre a un coté mystique et paranormal

Les pages inconnues de l’histoire finissent par se révéler à mesure que les archives secrètes se déclassifient, que des mémoires et des témoignages sont publiés. Cependant, les historiens et les chercheurs sur les événements anormaux sont toujours perplexes face à certains cas mystiques qui se sont déroulés autrefois.

Presque tous les livres sur les événements anormaux font référence à la mystérieuse disparition du 4e Bataillon royal de Norfolk pendant la Première Guerre mondiale. L’inexplicable s’est produit le 21 août 1915, alors que les Alliés menaient la sanglante bataille des Dardanelles pour sécuriser l’accès à la voie maritime. entre la mer Noire et la Méditerranée.

Selon les témoignages de trois soldats néo-zélandais, le 4e Royal Norfolk Regiment a été chargé d’aider une unité à lancer une offensive contre les lignes ennemies en position 60. Un étrange nuage est tombé sur les soldats alors qu’ils se déplaçaient le long du lit d’un séché. en amont de la rivière. Les gens étaient partis après que le nuage se soit levé et ait flotté.

Les témoins oculaires ont affirmé que le nuage avait l’air bizarre (« très dense comme s’il s’agissait d’une structure solide »). De plus, le nuage s’est déplacé contre le vent après avoir englouti les soldats. À la fin de la guerre, les Turcs ont confirmé qu’ils n’avaient capturé aucun membre du 4e Bataillon royal de Norfolk.

Il y avait beaucoup de théories concernant cette disparition mystérieuse. Certains ufologues pensaient que les soldats avaient été arrachés par un OVNI déguisé en nuage. D’autres ont parlé d’une fenêtre sur l’autre dimension, celle qui s’est entrouverte pour certaines raisons à l’emplacement ci-dessus. Pourtant, les historiens étaient assez sceptiques quant aux explications extraordinaires, et avec raison.

Premièrement, pourquoi a-t-il fallu autant de temps aux trois Néo-Zélandais pour s’exprimer? Ils ont rendu l’histoire publique 50 ans après la bataille des Dardanelles. Deuxièmement, c’est le régiment qui a disparu, pas le bataillon. Les chiffres se sont également confondus. C’est le 5e bataillon, et non le 4e, qui a disparu le 12 août.

Troisièmement, les corps de 122 soldats du 5e Bataillon royal de Norfolk ont ​​finalement été découverts en septembre 1919. Compte tenu de l’ampleur du carnage (27 000 soldats alliés ont été tués et enterrés dans une fosse commune non marquée), les corps des 145 autres les soldats du bataillon peuvent avoir été perdus au cours du processus.

Les Néo-Zélandais ont donc inventé l’histoire? Il est difficile de porter un jugement catégorique car les registres officiels de la guerre indiquent qu’un épais brouillard est tombé sur le champ de bataille le 21 août. Cependant, il n’y a aucune mention concernant un nuage étrange.

Une histoire plus mystérieuse impliquant la disparition de troupes en grand nombre a eu lieu pendant la guerre en Chine en décembre 1937. L’armée japonaise était à l’offensive. Le général chinois Li Fuxi a envoyé 3 000 soldats sur les rives du fleuve Yangtsé pour empêcher l’avancée ennemie. Le général a envoyé une unité de reconnaissance envoyée sur les lieux un jour plus tard.

Les membres de l’unité ont indiqué qu’ils ne voyaient aucune trace du détachement; ils n’ont trouvé aucun signe de la bataille ou des cadavres sur place. Les soldats disparus auraient traversé le pont s’ils avaient battu en retraite au mépris des ordres. Certaines des unités chinoises étaient positionnées près du pont; ils auraient rapidement rapporté toute nouvelle au général.

Pourtant, ils n’ont vu aucun mouvement près du pont. Le gouvernement chinois a tenté à plusieurs reprises de percer le mystère de la disparition de ces 3 000 soldats, mais toutes ces tentatives se sont soldées par un échec. Ni les archives du gouvernement japonais ni les archives de l’armée ne contiennent de données concernant la capture ou l’anéantissement des troupes chinoises à l’endroit susmentionné.

De mystérieux cas de guerre ont été signalés lors d’opérations de combat terrestre et aérien.

L’ère « OVNI » aurait commencé en 1947 lorsque les premières « soucoupes volantes » ont été repérées par Kenneth Arnold. Cependant, plusieurs OVNIS ont survolé Los Angeles le 25 février 1942.

WW2 UFo

Le commandement américain de la défense antiaérienne croyait apparemment qu’il s’agissait d’un raid aérien japonais et avait ordonné d’ouvrir le feu rapide sur les cibles. Les cibles se sont échappées indemnes, bien que certains projectiles aient explosé à proximité, selon des témoins oculaires. L’un des OVNIS était un gros objet arrondi, les autres semblaient plus petits. Enfin, les objets mystérieux ont disparu dans le vide.

Il s’est avéré que le barrage érigé par les unités de défense aérienne a causé d’importants dommages collatéraux: plusieurs bâtiments ont été endommagés et six personnes ont été tuées. L’US Air Force a découvert les OVNIS à l’automne 1944. Les équipages des bombardiers ont signalé de nombreux cas de manoeuvres de «cache-cache» mettant en vedette d’étranges boules et disques illuminés, qui ont volé sur des parcours parallèles.

Les objets étaient initialement considérés comme un nouveau type d’avion ennemi. Cependant, les OVNIS n’ont infligé aucun dommage aux avions américains. En fin de compte, les pilotes américains ont surnommé en plaisantant les étrangers «Foo Fighters» et «Fritz Balls». D’un autre côté, les Allemands ont également aperçu les ovnis.

Ils pensaient que les objets étaient de nouveaux avions des Alliés. Des objets similaires ont été observés pendant les guerres de Corée et du Vietnam. Selon les ufologues, ce sont les OVNIS authentiques fréquemment repérés dans les zones de combat.

Beaucoup d’entre nous lisent sur les soi-disant monstres marins, par exemple les serpents de mer géants, les énormes poulpes, etc. Compte tenu de l’ampleur des opérations de combat en mer, certaines preuves indiquant l’existence de ces monstres peuvent avoir été recueillies (l’utilisation de charges de profondeur étant les raisons). En effet, il existe des éléments de preuve documentés.

Par exemple, il y a un rapport déposé par le capitaine d’un sous-marin allemand qui a coulé le navire marchand britannique Iberian dans l’Atlantique. Son rapport contenait la description d’un énorme monstre marin (18 mètres de long), qui est remonté à la surface au milieu de l’épave du navire. Le monstre ressemblait à un crocodile géant équipé de quatre pattes palmées solides et d’une longue queue.

La créature a disparu dans les profondeurs de l’océan après avoir souffert plusieurs minutes d’agonie. Peut-être que nous devons remercier le pédantisme allemand proverbial pour des documents comme ça. Le capitaine a décrit les événements réels au risque de rechercher un psycho total.

Le mystère du soi-disant «navire maudit» a également à voir avec la marine allemande. En effet, l’histoire du cuirassé allemand géant Scharnhorst est soit une série de terribles mésaventures, soit les étapes d’une véritable malédiction. Avant son lancement en 1936, le navire a glissé sur les glissades dans un chantier naval. L’accident a coûté la vie à 60 travailleurs.

Un autre accident a eu lieu lors du lancement du Scharnhorst. Adolf Hitler et d’autres hauts responsables nazis ont pu voir le navire s’écraser sur les barges après avoir rompu les lignes. En 1939, deux explosions ont secoué le navire alors qu’elle bombardait Gdansk. Deux tourelles ont été détruites, 28 marins tués.

Le Scharnhorst, la fierté et la gloire de la marine allemande, n’a rien fait couler en engageant les navires de guerre britanniques. Son appareil à gouverner a été endommagé par un navire de guerre norvégien lors du bombardement d’Oslo. Le Scharnhorst est tombé plutôt sans grâce après avoir été touché par une torpille britannique. Les munitions du navire ont explosé, divisant le navire en morceaux.

Le cuirassé est devenu un charnier de 1 422 marins. Les Britanniques n’ont sauvé que 36 membres d’équipage. Deux membres d’équipage du navire ont réussi à atteindre le rivage en utilisant l’épave flottante. Ces deux marins ont essayé d’utiliser une torche (empruntée au navire) pour faire du thé. Le chalumeau a explosé et a tué les deux marins, les dernières victimes du «navire maudit».

Les événements mystérieux sont souvent arrivés aux principaux protagonistes des conflits armés. Adolf Hitler a survécu à de nombreuses tentatives élaborées sur sa vie. Winston Churchill a affirmé qu’il avait survécu à l’explosion d’une bombe aérienne uniquement parce qu’il avait entendu un «pourboire d’en haut». Ce jour-là, il n’a pas pris son siège habituel dans un véhicule.

Churchill, un homme plutôt costaud, est monté de l’autre côté de la voiture. Une explosion à proximité aurait pu bouleverser la voiture. Pourtant, le poids du corps de Churchill a apparemment donné un coup de pouce à la stabilité de la voiture. La voiture a basculé sur deux roues mais n’a jamais basculé.

Selon Churchill, c’était comme s’il avait entendu quelqu’un lui dire: «Ne fais pas ça!» un moment avant d’ouvrir la portière du véhicule. Ce fut l’un des nombreux cas où quelque chose d’inexplicable est intervenu pour sauver Churchill d’un danger imminent.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *