Témoignage : Expérience de mort imminente et figure noire

C’est arrivé quand j’avais 18 ans. J’ai maintenant trente ans et je me souviens encore de cette histoire avec une grande clarté.

Quand j’étais jeune, j’étais un peu stupide. Je faisais du surf sur le capot. Si vous ne savez pas ce que c’est, c’est lorsque vous vous tenez debout ou assis sur le capot d’une voiture pendant qu’elle se déplace.

Quoi qu’il en soit, j’étais à moitié assis, à moitié à genoux sur le capot de la voiture de mon compagnon. Il a continué à aller plus vite, et au lieu de lui dire de ralentir, j’ai juste ri. C’était amusant, je l’admets. Elle est devenue incontrôlable et la voiture s’est écrasée et s’est renversée, écrasant une partie de moi.

J’ai perdu connaissance et je suis revenu. J’étais allongé sur le sol dans une mare de mon sang dans une douleur énorme. La voiture était hors de moi et il y avait des sirènes de police autour de moi.

Soudain, j’ai vu au bout de la rue une silhouette noire. Cela a commencé petit mais comme il continuait à venir vers moi, il ne cessait de grossir jusqu’à ce qu’il domine ma vision.

C’était la forme d’une personne dans un manteau noir et comme il se rapprochait de plus en plus, je ne cessais de le jurer, lui disant de s’en aller. Les médecins pensaient que je le perdais et m’ont pompé de la morphine. J’ai alors perdu connaissance et je me suis réveillé à l’hôpital.

Une semaine et un peu plus tard, j’étais encore assez mal en point mais je m’améliorais. Une nuit, je dormais dans ma chambre d’hôpital quand je me suis soudainement réveillé. Près de la fenêtre se tenait le personnage dans la cape noire. J’avais complètement peur d’être figé et raide.

Soudain, la silhouette traversa la pièce et sortit.

Je jure devant Dieu, dès que la silhouette est passée de mon lit, j’ai senti mon corps s’affaiblir. C’était comme si mon esprit était retiré de mon corps, puis replongé à nouveau. Mon corps est sorti du lit quand c’est arrivé.

Le lendemain, j’étais encore un peu secouée mais excitée parce que je quittais les soins intensifs, ce qui signifiait que j’allais vivre.

J’ai remarqué que mon infirmière habituellement heureuse était un peu calme et avait l’air triste ce matin-là. Quand je lui ai demandé ce qui n’allait pas, elle m’a dit qu’un de ses patients en face de moi était décédé la nuit dernière.

Vous pouvez imaginer ce que je pensais.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *