L’origine de la légende du croisement de la femme morte

Dead Women’s Crossing était un lieu hanté étudié par l’historienne et enquêteuse Susan Woolf Brenner. Brenner s’est d’abord intéressée à l’endroit quand elle a entendu son nom et l’a trouvé étrange.

Mais ce qu’elle a découvert lorsqu’elle a commencé à enquêter sur cet endroit étrange à l’aide de documents locaux, c’était une histoire et un mystère qui ont laissé de nombreuses questions sans réponse jusqu’à ce jour. Et il y a ceux qui disent même que l’endroit est hanté.

Tout a commencé à l’été 1905 lorsqu’un instituteur nommé Katie DeWitt James a demandé le divorce. Le lendemain, elle a transporté sa fille de 14 mois, Lulu Belle, dans une gare de Custer City.

James allait rendre visite à son cousin qui vivait à Ripley. Son père Henry DeWitt est venu lui dire adieu; son mari Martin James n’est pas venu à la gare.

Quelques semaines plus tard, Henry s’est inquiété de ne pas avoir eu de nouvelles de sa fille. Il a contacté un shérif, qui a suggéré d’engager un détective nommé Sam Bartell. Bartell a commencé son enquête depuis Clinton, mais personne ne se souvenait d’avoir vu une femme et un bébé là-bas.

Le 28 juillet 1905, à Weatherford, Bartell apprend que James et le bébé ont passé une nuit dans la maison de William Moore. Ils ont été amenés dans cette maison par la belle-sœur de Moore, Fannie Norton, une résidente de Clinton, également connue sous le nom de Mme Ham, et réputée être une prostituée.

Le matin, Norton, James et le bébé sont partis en poussette, se sont dirigés vers Hydro. Des témoins oculaires ont rapporté que le buggy est entré dans un champ près de Deer Creek, et Norton est sorti seul environ 45 minutes plus tard. Norton est retourné à la maison de Moore, puis à Clinton.

Plus tard, Bartell a découvert que deux femmes et le bébé avaient été vus autour de Deer Creek. Le détective a également pu retrouver le bébé. Le témoin a déclaré que Norton avait laissé le bébé avec un garçon et lui a demandé de ramener le bébé à la maison. Le bébé était indemne, mais ses vêtements étaient couverts de sang. D’où venait le sang?

Alors que les habitants recherchaient James, Bartell a retrouvé Norton, qui a nié avoir assassiné James. Plus tard dans la journée, Norton s’est suicidé par poison.

Le 31 août 1905, les restes de James ont été retrouvés près de Deer Creek, à une vingtaine de milles à l’est de Clinton. Sa tête a été coupée de son corps. Le père de James a confirmé qu’il s’agissait des restes de sa fille. Martin James a pris la garde de sa fille. Le meurtre n’a jamais été résolu.

Mais ce n’était pas le dernier mystère dans ce cas. Une paire de voyageurs passant par la ville arriverait plus tard sur le secteur et apercevrait le fantôme d’une femme debout dans les bois tenant un bébé.

Alors que les voyageurs regardaient la femme qu’ils avaient d’abord prise pour un automobiliste en détresse, elle a finalement disparu et a dissipé tout doute de leur esprit que ce qu’ils venaient d’assister était quelque chose de paranormal.

En rapportant leur incident, plusieurs habitants de la région les ont sciemment informés qu’ils étaient devenus les derniers témoins du fantôme du fantôme de Katherine DeWitt James.

Mais il y avait aussi d’autres témoins. Les témoins qui traversaient la région rapporteraient que d’étranges orbes étranges de lumière bleue passeraient au-dessus de leurs têtes et danseraient dans les arbres, parfois accompagnées d’un champ de ce que les témoins ne pouvaient décrire que comme de «l’énergie».

Mais peut-être la partie la plus étrange du mystère du meurtre est le fait que les témoins repèreraient si souvent le fantôme d’une femme tenant un bébé.

Y avait-il un autre bébé impliqué dans la région qui aurait également pu mourir? Ou était-ce simplement une projection des pensées de Katherine sur la région? Est-il possible qu’il y ait eu plus que ce qui nous semble ici?

Si les fantômes sont de véritables incarnations des esprits qui passent, alors la femme aurait dû apparaître seule sans le bébé. Peut-être s’agit-il simplement d’une photographie gravée dans l’espace qu’elle occupait qui pourrait montrer aux témoins ce qui s’est passé juste avant sa mort.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *