Témoignage : L’ami imaginaire de ma fille

Je n’ai jamais cru aux fantômes, aux esprits ou à toute autre chose «paranormale» il y a quelques années, lorsque ma fille de 5 ans a changé d’avis.

Il y a environ 6 ans, ma famille venait d’emménager dans une nouvelle maison de location en Géorgie. La maison était parfaite pour notre jeune famille. C’était spacieux, avec une immense clôture dans la cour arrière et beaucoup de place pour que ma fille puisse jouer.

Le seul inconvénient était qu’il y avait un cimetière assez grand et très vieux derrière notre nouvelle maison. Ce n’était qu’un inconvénient pour ma femme, qui était plutôt superstitieuse. Je n’ai pas été dérangé du tout et j’ai vite convaincu ma femme de se promener avec moi dans le cimetière. Après tout, c’était vraiment paisible là-bas.

C’était aussi un très joli endroit. Bientôt, cela devint comme notre propre parc et toute la famille se promenait ensemble dans ce très vieux cimetière.

Notre fille courrait se cacher derrière des arbustes et des pierres tombales, sautant en criant « Boo! » quand ma femme et moi passions. Je me suis retrouvé à penser que nous avions trouvé la vie parfaite. J’ai même parlé à ma femme de l’achat de la maison de location.

Cependant, il ne nous a pas fallu longtemps pour réaliser qu’il se passait quelque chose de très particulier dans notre nouvelle maison de rêve. Tout a commencé lorsque ma fille Ava, âgée de cinq ans, a commencé à jouer avec une amie imaginaire qu’elle appelait Sarah.

Au début, c’était mignon et nous n’y pensions pas beaucoup. Nous avons supposé que c’était juste une fille très créative avec une imagination débordante, s’exprimant.

Presque tous les soirs, lorsque nous étions tous assis à dîner ou à regarder la télévision, nous entendions quelque chose tomber des étagères de la cuisine. Parfois, nous entendions simplement un «coup» ou un coup. Nous n’avons jamais pu comprendre d’où venaient les bruits. Au début, cela ne nous a pas dérangés.

Au fil du temps, cependant, ces moments inexplicables ont commencé à augmenter. Après quelques mois, les événements étranges ne manquaient absolument pas. Il y avait des portes d’armoires qui s’ouvraient et se fermaient, plus de choses tombaient des comptoirs ou des étagères dans la salle de bain. Il y avait aussi la fenêtre. Nous ne pouvions jamais laisser une fenêtre ouverte.

Cela finirait par claquer et faire un bruit si fort que les images trembleraient sur les murs. Une fois, nous avons même appelé la police locale parce que nous pensions que quelqu’un était entré par effraction dans notre maison. Cependant, la police n’a trouvé aucune preuve d’une introduction par effraction.

Ils nous ont simplement dit que «parfois les vieilles maisons s’installent» et font des bruits étranges. Ma femme et moi savions tous les deux que ce n’était pas le cas. Bientôt, ma femme et moi parlions de ces choses et nous étions évidemment gênés par toute la situation.

Ava serait toujours là pour dire «Sarah l’a fait. Sarah l’a fait. « 

Plusieurs fois, ma femme était frustrée et disait: «Ok Ava, assez parlé de Sarah. Elle n’est pas réelle.  » Ava était toujours très contrariée et s’enfuyait parfois dans sa chambre en pleurant.

Mais Sarah était réelle. Soit ça, soit nous étions tous les deux fous, car après un an de vie là-bas, nous étions convaincus. Vous voyez, peu de temps après que ma femme a commencé à sévir contre l’ami «imaginaire» d’Ava, les choses sont devenues encore plus étranges.

De temps en temps, tard dans la nuit, il y avait soudainement le crépitement des petits pieds qui couraient dans le couloir. Nous l’entendrions tous les deux en même temps.

Nous nous regardions tous les deux, puis regardions notre fille qui serait avec nous dans le lit. Nous savions que quelque chose de très effrayant se passait. Cela a commencé à se produire de plus en plus souvent. Cela a commencé à nous rendre fous.

La dernière paille pour nous a été la dernière marche que nous ayons faite dans notre «parc de pierres tombales». Ava courait et se cachait derrière les pierres tombales comme d’habitude. Soudain, Ava s’arrêta de courir et se tint au même endroit.

Elle était assez loin devant nous, donc nous ne pouvions pas voir au début qu’elle pleurait. Quand nous avons fait notre chemin vers Ava, je me suis agenouillé et je lui ai demandé ce qui n’allait pas. «Sarah n’aime pas cet endroit», a-t-elle dit. Un sentiment terrible était au creux de mon estomac alors que je regardais derrière Ava et que je voyais ce qui a changé pour toujours mon opinion sur les fantômes.

La pierre tombale indiquait «Sarah Smith 1923 – 1928». Nous avions trouvé Sarah. Elle n’avait que cinq ans lorsqu’elle est décédée. Des frissons parcouraient la colonne vertébrale de ma femme et moi.

Ava était sur le point d’avoir 6 ans lorsque nous avons déménagé. Nous lui avons dit que nous allions vivre dans une nouvelle maison. Elle avait l’air triste et a dit «Au revoir Sarah» en partant. Imagine ça.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *