Pourquoi les pieds coupés continuent-ils de se laver sur les rives du nord-ouest du Pacifique?

Au moins seize pieds humains coupés à l’intérieur de chaussures ont échoué sur les rives de la Colombie-Britannique et de l’État de Washington depuis 2007, un horrible mystère que les experts n’ont pas encore résolu.

À partir de l’été 2007, des chaussures de sport et des chaussures de randonnée assez étranges ont commencé à se laver sur les rives de la Colombie-Britannique au Canada et de l’État de Washington aux États-Unis. Contrairement à la plupart des déchets de plage, ces chaussures contenaient les pieds de leurs anciens propriétaires. Les autorités ont dit au grand public de ne pas s’inquiéter, mais en 2008, les médias étaient dans une frénésie avec les gros titres devinant le complot potentiel derrière ces horribles trouvailles. Des années plus tard, les chaussures et les questions qu’elles soulèvent continuent de s’échouer sur les rives du Pacifique Nord-Ouest.

Trouver les pieds dans le sable

Le 20 août 2007, une jeune fille a trouvé une espadrille en cherchant des coquillages sur la plage de l’île inhabitée de Jedediah en Colombie-Britannique. Sa famille avait jeté l’ancre lors d’un voyage en bateau ce jour d’été maussade, et bien qu’elle ait d’abord trouvé quatre baskets, une seule – une sneaker blanche de marque Campus avec un maillage bleu – contenait un pied humain. Quelques jours plus tard, le couple de Vancouver George Baugh et Michele Geris faisaient de la randonnée sur l’île Gabriola lorsqu’ils ont repéré un coureur Reebok près d’un arbre madrone; après inspection, il contenait également un pied humain. Bien que la plupart des années aient été des pieds droits pour hommes, le troisième était un pied gauche échoué sur l’île de Valdes, et le quatrième était un New Balance de femme qui s’est échoué sur l’île Kirkland en mai 2008. Douze autres ont échoué le long des côtes. du détroit de Georgia entre Vancouver et l’île de Vancouver, ainsi que le delta du fleuve Fraser à proximité. Sur les seize au total, quatre d’entre eux correspondent – constituant une paire de chaussures pour femmes et pour hommes.

Montée à la surface

Pourquoi les pieds coupés continuent-ils de se laver sur les rives du nord-ouest du Pacifique?
Source de l’image: YouTube

Au début de 2008, il y a eu une frénésie médiatique, mais la Gendarmerie royale du Canada a dit au public de ne pas s’inquiéter car il n’y avait aucune preuve d’acte criminel. Bien qu’il semble étrange de se laver les pieds sur les plages du détroit de Georgia, les mains et les pieds se désarticulent généralement des corps immergés dans l’eau car ils ne sont attachés que par quelques tendons. De plus, les chaussures à semelle en caoutchouc protègent naturellement les pieds des mouettes et autres dommages tout en agissant comme des dispositifs de flottaison. Pourtant, de nombreuses questions restent sans réponse, telles que:

  • À qui appartiennent ces pieds?
  • Depuis combien de temps sont-ils dans l’océan?
  • Où sont les autres parties du corps?
  • Pourquoi y en a-t-il eu autant depuis 2007?

Hommes disparus

Les théories ont proliféré avec une plus grande attention à cet étrange phénomène. Alors que la police s’est concentrée sur la correspondance de l’ADN des pieds avec les hommes sur le rôle des personnes disparues, divers médias ont mis en évidence les liens potentiels avec le tsunami de 2004, l’accident d’avion de Quadra Island, les tueurs en série potentiels et les gangs régionaux ou les cartels de la drogue. Un couple d’anciens détectives du NYPD ont même utilisé les pieds pour affirmer qu’un gang de meurtriers lâche tuait des hommes nord-américains et laissait des visages souriants graffitis sur les scènes de crime. En même temps, de tels reportages sensationnalistes ont mis en évidence un problème réel: l’augmentation des taux de disparitions d’hommes dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique. Pendant ce temps, la police a identifié dix des treize premiers hommes dont les pieds ont été découverts, dont plusieurs liés à des suicides et à des accidents.

La vague de pieds continue. En février 2016, une famille de la Colombie-Britannique a remarqué des os dans une chaussure sur la plage botanique de l’île de Vancouver et a ainsi découvert le seizième pied pour se jeter à terre. De plus, certains experts en médecine légale indiquent avec inquiétude le nombre de pieds qui se lavent à terre, car trop de coïncidences s’accumulent. Même si les autorités ont réussi à relier les gens aux pieds qu’ils ont trouvés, ce phénomène soulève toujours plus de questions que de réponses. Pour l’instant, nous devrons attendre et voir si la source des pieds coupés remontera à la surface.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : OCCULTMUSEUM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *