« Est-ce que je suis mort? » Des chauffeurs de taxi parlent de passagers fantômes au Japon

La ville côtière d’Ishinomaki a été parmi les régions les plus gravement touchées par le tremblement de terre et le tsunami meurtriers de 2011, qui ont tué près de 16 000 personnes au total.

Des chauffeurs de taxi à Ishinomaki, dans le nord-est du Japon, ont signalé avoir connu un «prix fantôme» à la suite du tsunami et du tremblement de terre dévastateurs de 2011. Dans chaque cas, l’histoire est similaire. Un chauffeur de taxi du nord-est du Japon vient chercher un passager dans une zone dévastée par le tremblement de terre et le tsunami de 2011. Il démarre le compteur et demande la destination, à laquelle le client donne une étrange réponse. Soit alors, soit un peu plus tard, le conducteur se retourne pour s’adresser à l’homme ou à la femme – mais le passager a disparu.

On prétend que c’était un «passager fantôme» qui a en fait été tué lors de la catastrophe il y a cinq ans.

Selon le journal Asahi Shimbun, au moins sept chauffeurs de taxi à Ishinomaki ont rapporté une telle expérience d’un «tarif fantôme».

La ville côtière de la préfecture de Miyagi a été parmi les régions les plus gravement touchées par le tsunami meurtrier, qui a tué près de 16 000 personnes au total.

Plus de 3 000 résidents d’Ishinomaki ont perdu la vie dans la tragédie, dont 70 élèves et neuf membres du personnel de l’école primaire Ishinomaki Okawa.

"Est-ce que je suis mort?"  Des chauffeurs de taxi parlent de passagers fantômes au Japon
Source de l’image )

S’adressant à Yuka Kudo, étudiante en sociologie à l’Université Tohoku Gakuin, un chauffeur de taxi a raconté comment il avait pu voir l’un de ces résidents quelques mois seulement après le tremblement de terre de mars 2011.

Il a dit qu’il travaillait dans la ville lorsqu’une jeune femme vêtue d’un manteau est montée dans son taxi près de la gare d’Ishinomaki et lui a dit: « Veuillez vous rendre au Minamihama (district). »

En réponse, il lui a dit que la zone était «presque vide» et lui a demandé si elle était sûre de vouloir y aller.

La femme a répondu d’une voix tremblante: «Suis-je morte?».

Effrayant, le conducteur a dit qu’il s’était ensuite retourné sur son siège – mais personne n’était là.

Un autre chauffeur de taxi, la quarantaine, a parlé d’une expérience similaire. Il a dit qu’un jeune homme est monté dans son taxi et a demandé à se rendre à «Hiyoriyama» (montagne). Le client n’a pas précisé sa réponse, mais a indiqué dans quelle direction il souhaitait aller, a-t-il déclaré. Le conducteur est parti, mais quand il s’est finalement arrêté, il a réalisé que le passager avait disparu, rapporte le journal.

Les comptes obsédants – qui étaient parmi sept similaires – ont été collectés par Mme Kudo dans le cadre de sa thèse de fin d’études. L’élève a demandé à plus de 100 conducteurs s’ils avaient vécu quelque chose d’inhabituel à la suite du tremblement de terre.

La question a étrangement déclenché la colère de certains chauffeurs de taxi, mais d’autres étaient disposés à discuter de leurs rencontres avec des «passagers fantômes», rapporte-t-on.

Mme Kudo a déclaré que ses recherches suggéraient que les chauffeurs pensaient qu’ils prenaient de véritables passagers – parce qu’ils avaient chacun démarré leur compteur.

Elle a ajouté que bon nombre des sept chauffeurs de taxi qui ont accepté de discuter de leurs expériences mystérieuses ont noté que les «fantômes» étaient jeunes.

« Les jeunes ressentent un grand chagrin [à leur mort] lorsqu’ils ne peuvent pas rencontrer les gens qu’ils aiment », a-t-elle déclaré.

«Comme ils veulent transmettre leur amertume, ils ont peut-être choisi les taxis… comme moyen de le faire».

Les chauffeurs n’ont pas eu peur des passagers disparus – l’un d’eux a même révélé à Mme Kudo qu’il avait perdu un membre de sa famille dans le terrifiant tsunami qui a balayé la région.

Un autre aurait déclaré qu’il accepterait volontiers un fantôme comme client.

"Est-ce que je suis mort?"  Des chauffeurs de taxi parlent de passagers fantômes au Japon
Source de l’image )

Le tremblement de terre de 9 magnitudes de 2011 a été le séisme le plus puissant à avoir frappé le Japon et le quatrième le plus puissant du monde. Il a déclenché un tsnuami avec des vagues allant jusqu’à 133 pieds, qui a parcouru six milles à l’intérieur des terres, détruisant des milliers de maisons et d’autres bâtiments sur son passage.

En mars dernier, un rapport de l’Agence japonaise de la police nationale a confirmé que 15 893 personnes avaient été tuées dans la catastrophe. Plus de 6 000 ont été blessés, tandis que 2 572 stupéfiants sont toujours portés disparus.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source: Msn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *