La légende de la pluie qui chante

La ville de la Nouvelle-Orléans a été à l’origine colonisée par les Français au début des années 1700 comme une colonie criminelle (un peu comme l’Australie à l’origine).

Louis XV a donné la Louisiane à son cousin espagnol le roi Charles III dans le traité de Paris en 1763. Malheureusement, personne n’a pris la peine de le dire aux colons français et un Don espagnol est arrivé sur le rivage pour réclamer la Nouvelle-Orléans.

Les colons français étaient livides, surtout lorsque le Don espagnol a remplacé le drapeau français par les Espagnols. Et ils pensaient également qu’ils venaient d’être envahis puisque personne en France n’avait pris la peine de leur dire que cela allait se produire.

Ils se sont rebellés. Ils ont rapidement submergé les Espagnols et, selon l’histoire, ils ont attaqué le Don (et certains de ses hommes) nu au mât de son propre navire et l’ont envoyé naviguer vers un port espagnol à Cuba. La toute première révolution jamais réalisée dans ce pays a été remportée par les Français.

Bien sûr, cela a rendu les Espagnols extrêmement en colère et ils sont revenus avec des soldats, un nouveau Don et une armada de 24 navires pour cette petite colonie. Ils ont pris le contrôle par la force des armes et ont créé la Plaza de Armas (qui deviendra plus tard le célèbre Jackson Square) en face de St Louis.

À l’époque, la cathédrale Saint-Louis n’était pas une cathédrale. C’était une bastille plus petite et en construction à agrandir.

La cathédrale Saint-Louis à Jackson Square, La Nouvelle-Orléans aujourd’hui

Lorsque les Espagnols sont revenus, ils l’ont fait avec vengeance et ont poursuivi les auteurs de la rébellion d’origine. Et oui, ils les ont trouvés.

Ils ont abattu les six hommes responsables sans jugement et jalonné leurs corps devant St Louis avec une proclamation selon laquelle les corps ne devaient pas être enlevés pour une raison quelconque. Les Espagnols voulaient que le corps y pourrisse comme signe pour tous les fauteurs de troubles français.

Le prêtre local a été horrifié. Il a essayé à plusieurs reprises de les raisonner pour pouvoir abattre les corps et les enterrer avec les droits d’inhumation appropriés et a chaque fois été brutalement refoulé. Mais il avait un plan.

Une nuit, il a commencé à pleuvoir. Et pas seulement un peu, c’était un déluge. La pluie était si épaisse que les gardes espagnols ont été obligés de se cacher sous les auvents à l’extérieur de la bastille. Ils ne pouvaient pas voir devant eux, c’était tellement épais.

C’est alors que le prêtre a décidé d’agir. Il a rassemblé les familles des hommes qui avaient été tués et ils sont entrés sous la pluie pour retirer les corps tout en chantant des hymnes au sommet de leurs poumons à travers la pluie.

Et pourtant, la pluie tombait. Sous la pluie, ils ont construit des caisses de pin pour les corps, puis ils ont transporté les corps dans l’allée à côté de la bastille, chantant toujours sous la pluie au lever du soleil. Ils ont enterré les corps dans le cimetière St Peter, non loin de la cathédrale.

À ce jour, il a déclaré que vous pouvez entendre le son du chant s’il pleut alors que le soleil se lève dans cette ruelle à côté de la cathédrale.

Article traduit par DAmien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *