Le chien en fonte qui garde la tombe de la petite Florence Bree

Le chien en fonte du cimetière d’Hollywood, à Richmond, en Virginie, qui garde la petite Florence Bree, est l’un des marqueurs de tombe les plus curieux et les plus aimés du cimetière.

Lorsque Florence Bree est décédée à l’âge tendre de seulement 2 ans, 7 mois de la scarlatine le 7 février 1862, le chien en fonte a été placé à sa tombe.

Cependant, même après 150 ans, l’histoire de la naissance du chien en fonte suscite de nombreux débats. Une de ces histoires raconte que le frère aîné de Florence a supplié son père pour ce chien, qui se tenait devant une boutique de marchand à Richmond.

Le père a finalement acheté le chien pour lui et lorsque sa petite sœur Florence est morte de scarlatine, le chien a été placé sur sa tombe pour la surveiller.

On dit également que le chien en fonte a été placé là, non seulement pour surveiller Florence, mais aussi pour éviter qu’il ne soit fondu pour des balles confédérées pendant la guerre civile.

© Mike Lynaugh

Une autre histoire entourant la statue est que le propriétaire du chien en fonte se souvenait à quel point la fille aimait tapoter la statue lorsqu’elle passait devant son magasin, alors il l’a donné à sa famille pour garder sa tombe.

Une autre version continue en disant que la famille a acheté le chien en fonte du propriétaire du magasin, mais l’a placé dans le cimetière avant même que la petite Florence ne décède, pour éviter que la précieuse possession familiale ne soit fondue pour des balles confédérées.

Cependant, depuis que le chien en fonte y a été placé, pendant plus de 150 ans, des histoires circulent toujours selon lesquelles le chien se déplace sur sa tombe, que ses yeux suivent les visiteurs et que son aboiement se fait entendre la nuit.

Les visiteurs du cimetière d’Hollywood placent souvent des cadeaux et décorent la tombe avec des pièces de monnaie, des bijoux, des jouets et autres en les plaçant aux pieds du chien et sur la tombe de la petite Florence.

Article traduit par damien pour preuves du paranormal

Par Paul Middleton, source: Fantômes, le paranormal, mythes et légendes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *