Midnight Mary : L’histoire d’une femme enterrée vivante

D’après les rares récits historiques, Mary Hart a mené une vie banale. C’est cependant sa mort inhabituelle présumée – et ce qui s’est passé par la suite – qui a rendu son histoire mémorable.

Tout d’abord, commençons par ce qui est connu pour être un fait: qu’en 1872, une femme du nom de Mary Hart est décédée à New Haven et a ensuite été enterrée au cimetière Evergreen.

Sa pierre tombale en granit rose se lit comme suit:

A HUIT MIDI
JUSTE ET SUR LE POINT DE RENOUVELER
SON TRAVAIL QUOTIDIEN, DANS TOUTE SA FORCE DE
CORPS ET D’ESPRIT
MARY E. HART
AYANT UNE
PROSTRATE TOMBÉE : RESTE INCONSCIENTE, JUSQU’À CE QU’ELLE MORT À MINUIT,
LE 15
OCTOBRE 16 DÉCEMBRE 1872 NÉ LE 16 DÉCEMBRE 1824

Oh, puis en haut, il est dit: LES PERSONNES DOIVENT ÊTRE TROUBLES À MINUIT ET PASSER.

Sentiment joyeux, non? Comme le souligne notre ami Donald Carter dans ses fantômes du bord de mer du Connecticut:

La citation elle-même n’est pas une ancienne malédiction ou les derniers mots d’une pauvre âme condamnée pour sorcellerie (dont le Connecticut avait plus que sa part!). C’est un passage biblique abrégé de Job, chapitre 34, verset 20.

Le passage complet, dans la version originale de King James, dit: « Dans un instant, ils mourront, et le peuple sera troublé à minuit, et mourra: et les puissants seront emmenés sans main. » Le passage a du sens quand on lit le reste du marqueur.

Selon le légendaire Connecticut de David Phillips (et d’autres), il y a trois histoires différentes entourant la disparition de Mme Hart.

Le premier – et le plus horrible – dit que sa famille l’a retrouvée morte d’un accident vasculaire cérébral à minuit et l’a rapidement enterrée; sa tante, cependant, a eu un rêve la nuit suivante dans laquelle elle a vu Mary toujours vivante dans son cercueil et implorer les pouvoirs en place pour la déterrer.

Après avoir finalement capitulé, déterré et ouvert son cercueil, ils ont découvert un spectacle horrible: Mary était morte, mais apparemment, il n’en avait pas été ainsi lorsqu’elle a été enterrée – ses ongles étaient ensanglantés et l’intérieur de son cercueil a été déchiqueté comme elle l’avait fait a apparemment essayé de se frayer un chemin.

Comme l’homme en noir de The Princess Bride, elle n’était morte que pour la plupart. . . pendant un moment, de toute façon. Enterrer six pieds sous terre et la laisser pourrir l’a finalement fait mourir.

La prochaine légende entourant Mary est qu’après sa disparition peut-être désagréable, son esprit agité errerait dans la zone autour de son ancienne maison sur l’avenue Winthrop (adjacente au cimetière Evergreen), faisant parfois des promenades avec de bons samaritains sans méfiance.

Une variation sur le vieux conte de « l’auto-stoppeuse disparue », une femme répondant à la description de Mary ferait un tour tard le soir et quand le conducteur reviendrait le lendemain pour voir si elle rentrait à la maison, ils découvriraient que la personne qu’ils aidaient était en fait l’esprit de la défunte Marie.

L’histoire finale provient également des fichiers de la légende urbaine, suivant essentiellement le principe de Marie ayant été une sorcière dans la vie et sa tombe maudite – toute personne qui était là à minuit connaîtrait une fin terrible lorsque la sorcière serait ressuscitée.

New Haven étant réputée pour être une ville universitaire, il y avait toujours un étudiant ou deux qui se moquaient de l’histoire et essayaient de passer la nuit au cimetière, pour être retrouvés morts le lendemain matin, victime de l’esprit meurtrier de Midnight Mary. .

Janitza Matos, qui vit en face du cimetière et a assisté à une récente visite à la lanterne, a raconté l’histoire d’une nuit où elle a traversé le cimetière avec son cousin.

Elle a juré avoir entendu son cousin l’appeler plus loin dans le cimetière mais s’est rendu compte que quelque chose semblait aller. Alors que Matos se dirigeait vers la porte, elle a vu son cousin de l’autre côté, se demandant où elle était.

Elle a dit que c’était arrivé au point où elle ne voulait pas aller au cimetière. Des choses étranges ont tendance à se produire la nuit dans son quartier, dit-elle, ce qui l’amène à se demander si c’est quelqu’un ou «quelque chose» d’autre.

Les bonnes gens de New Haven ont toujours été heureux de continuer à partager les histoires surnaturelles de Midnight Mary, la femme dont l’héritage comporte une pierre tombale maudite et une histoire de malheur – une damnée demoiselle, bien sûr.

La pierre tombale de Hart se trouve à l’arrière du cimetière, sur le chemin parallèle à la clôture de fer qui sépare le cimetière de l’avenue Winthrop, avec de nombreuses personnes venant visiter, laissant des pièces de monnaie et se demandant si les mythes sont vrais.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *