Les humains vivent une prémonition de leur propre mort

Personne ne sait à quel moment du destin son heure fatidique arrivera et ce qui nous mènera exactement du monde terrestre à celui dont nous ne connaissons pas la forme, rapporte pravdareport.com.

Néanmoins, il y a des gens sur terre qui peuvent voir venir ce moment. L’intuition mystique et insondable est ce qui permet aux gens de trouver la clé de ce secret impénétrable.

«En rentrant du travail un soir, ma femme, qui n’avait que 20 ans, a annoncé de façon inattendue:« Je suis tellement fatiguée, je vais peut-être quitter ce monde bientôt », écrit Grigoriy Doronin de Sergiev Posad. «Le lendemain, nous avons été impliqués dans un accident de voiture. Ma femme est morte, mais j’ai survécu… »

«L’été dernier, mon mari et moi sommes venus dans la ville où je suis né et j’ai grandi pour passer du temps avec mes parents», raconte Inna P. de Samara dans une lettre.

« Un jour, debout sur le balcon et regardant la voiture, il a soudainement dit: » Croiriez-vous que je vais mourir ici?  » Bien sûr, j’ai été choqué par cette question, car mon mari était en parfaite santé. Mais quelques semaines plus tard, il est décédé subitement d’une crise cardiaque. »

Il existe un grand nombre d’exemples similaires. Les médecins américains William Green, Stefan Goldstein et Alex Moss, étudiant le phénomène de la mort, ont recherché des milliers d’histoires derrière des patients décédés subitement.

Leurs résultats montrent que la plupart des gens avaient anticipé leur propre mort. Certes, leur prémonition n’est pas venue sous forme de déclarations prophétiques ou de préparatifs opportuns pour leur inhumation, mais dans un état psychologique spécifique et souvent dans le désir de mettre de l’ordre dans leurs affaires.

Il apparaît que peu de temps avant leur mort, de nombreuses personnes souffrent d’un état de dépression qui peut durer de une semaine à six mois. Les médecins ont supposé que cette étrange mélancolie était causée par des changements hormonaux dans l’organisme.

La caractéristique psychologique de ce découragement apparemment sans fondement est de préparer le système nerveux central à la séparation inévitable de la vie. Cela correspond à l’opinion partagée par de nombreux chercheurs selon laquelle la mort n’est que la transition de la conscience vers une autre forme d’être, vers un plan énergétique d’existence.

Cependant, pourquoi l’organisme a-t-il besoin de cette « préparation psychologique? » Certes, il ne peut pas être juste de savoir si tout va bientôt prendre fin, une fois pour toutes.

Comment expliquer l’étrange capacité des gens à prévoir la mort? Le Livre tibétain des morts offre une réponse à cette question. Selon les croyances orientales, une personne est un être composé à la fois de matière épaisse et mince. La matière épaisse forme le corps physique d’une personne.

La matière mince constitue sa nature spirituelle, en particulier le corps mince, invisible par la vision normale, formant la couverture unique de l’âme. La mort n’est rien d’autre qu’une séparation du corps mince du physique.

Le corps mince a sa propre aura que les voyants peuvent voir. Le rayonnement émanant de cette aura permet de diagnostiquer l’état de santé d’une personne. Le diagnostic d’aura est utilisé depuis longtemps dans la guérison extrasensorielle. Les personnes qui ont une vision astrale peuvent prédire la mort d’une personne à partir de leur aura.

Mais pourquoi les gens doivent-ils vivre cette terrifiante prémonition? La nature a-t-elle insufflé un sens à ce signal? Il existe une hypothèse intéressante à cet égard. Les scientifiques connaissent depuis longtemps ce fait qui est devenu apparent dans la recherche en laboratoire: avant de mourir, les cellules d’un organisme vivant émettent une soudaine vague de rayons radioactifs.

Le physicien polonais Janusz Slawinsky a supposé que ce flux d’ondes assez puissant peut contenir des informations sur la vie d’un organisme mourant et peut également sauver des fragments de conscience et de mémoire. Est-ce là le but principal du dernier signal émis par les cellules mourantes?

Tout enseignement spirituel parle de la continuation de la vie après la mort. L’aura qui disparaît avant la mort, comme tout type de matière cosmique, ne se décompose pas sans trace dans l’espace.

Avec le complexe énergétique d’une personne (le corps mince), il transporte dans l’autre monde toutes les informations sur une créature mourante, en d’autres termes, sa conscience.

Ce n’est que le corps physique qui meurt, la conscience continue d’exister comme un nuage d’énergie. Les émissions radioactives des tissus biologiques au moment de la mort semblent donner au corps mince une dernière secousse, envoyant l’âme immortelle d’une personne dans l’espace extra-atmosphérique.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *