Nous vivons dans un univers simulé : L’étonnante hypothèse de scientifiques

L’Institut pour l’étude de la gravité quantique a décidé d’étudier la réalité de la réalité dans laquelle nous vivons. Les scientifiques pensent que toutes les créatures sur la planète et les objets peuvent ne pas exister physiquement, mais ne sont que la simulation la plus complexe de l’Univers, imitant son existence.

Le monde scientifique qualifie la théorie des experts de très controversée, mais ne nie pas qu’elle puisse avoir beaucoup de points communs avec l’état réel des choses. Jusqu’à présent, par exemple, il n’y a pas d’explication adéquate pour expliquer pourquoi les atomes changent aléatoirement leur comportement s’ils sont observés.

Les experts de Quantum Gravity Research (Los Angeles, Institut de physique théorique) fondent leur théorie sur le panpsychisme, qui déclare que tout dans la nature est vivant.

L’Univers est une «boucle étrange» et tout ce qui se passe est une auto-imitation (tous les éléments sont générés à partir de la «pensée pure»). Les scientifiques se tournent souvent vers le travail « Vivons-nous dans la simulation informatique? » Écrit par le philosophe Nick Bostrom. L’homme croit que nous pouvons être le produit d’une sorte de modèle informatique complexe.

Les scientifiques américains s’éloignent de processus informatiques complexes: à leur avis, l’Univers est une imitation mentale de lui-même. La théorie est associée à la mécanique quantique. L’univers pour les scientifiques est l’un des nombreux modèles de gravité quantique.

La nouvelle hypothèse nie toute réalité physique: tout dans le monde est une simulation, les éléments n’existent que sous forme d’information.

L’univers peut «s’auto-actualiser» dans son existence, où il existe de nombreux algorithmes et règles. L’espace extra-atmosphérique et tout ce qu’il contient sont construits par eux-mêmes: les pensées suffisent à démarrer les processus.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *