La disparition étrange de Susan Adams

Susan Adams, 42 ans, et son mari, Tom, d’Austin, au Texas, attendaient avec impatience leur prochain grand voyage de camping depuis des mois.

À la fois campeurs, chasseurs et ornithologues amateurs passionnés, leur plan était de faire une excursion dans la nature avec un groupe appelé Iron Horse Outfitters, leur destination étant une zone sauvage protégée près de la frontière entre l’Idaho et le Montana appelée Selway – Bitterroot Wilderness.

Situé le long de la chaîne de montagnes Bitterroot, il s’agit d’un domaine accidenté de forêts épaisses et d’un parc alpin qui s’étend sur 1,3 million d’acres, ce qui en fait l’une des plus grandes zones de nature sauvage de tout le pays. Le couple était très excité à l’idée de l’explorer, ils avaient tous les deux de l’expérience avec le plein air, et ils entraient avec une société de tourisme en pleine nature réputée et des guides expérimentés de bonne humeur.

Le 22 septembre 1990, le couple est arrivé à Idaho Falls prêt pour leur aventure et a rencontré le propriétaire de la société de voyages, Art Griffith, avant de partir quelques jours plus tard pour faire une longue balade à cheval à travers une nature sauvage jusqu’au camp de pourvoiries dans la région de Battle Lake. Là, ils ont été accueillis par le reste de l’équipage, composé d’un groupe de chasseurs, de guides et du cuisinier du camp. Ils ont ensuite passé environ une semaine à explorer tranquillement la région, à chasser et à pratiquer leur passe-temps d’observation des oiseaux avant que Tom ne décide de sortir le 29 septembre avec certains des chasseurs du camp pour une excursion de chasse d’une nuit. Susan a décidé qu’elle resterait au camp et après avoir escorté son mari à cheval sur une crête, elle lui a dit au revoir qu’elle est retournée au camp. Personne à l’époque ne s’est rendu compte que ce serait leur dernier adieu.

Susan Adams

Le lendemain vers 9 heures, Susan a décidé d’aller observer les oiseaux dans une prairie voisine. Le temps était clair et calme, et donc elle n’avait que ses vêtements légers, ses jumelles et son appareil photo. Le pré était à proximité et une courte randonnée facile, alors quand elle a dit au cuisinier du camp qu’elle se dirigeait là-bas, personne n’y a pensé. Elle est partie, mais n’est jamais revenue. Personne dans le camp ne semblait vraiment être si alarmé, car c’était une belle journée, la prairie était si proche et Susan n’avait rien dit sur le moment où elle prévoyait de revenir. Personne n’a même pensé que quelque chose n’allait pas jusqu’à ce que Tom revienne de son voyage de chasse en fin d’après-midi et qu’elle ne soit toujours pas revenue.

Tom a attendu un moment, mais alors que l’obscurité commençait à s’infiltrer, il est devenu inquiet. Il est sorti vers le pré, où il a trouvé des empreintes de pas qui ont conduit loin dans une piste. Curieusement, il prétend qu’à un moment donné, les pistes se sont juste soudainement terminées en plein milieu de ce sentier poussiéreux, sans aucun signe de départ. Selon Tom, c’était troublant, comme si elle avait tout simplement disparu sur place, et il disait: «J’ai suivi les traces de pas jusqu’à un endroit à environ 20 mètres de la prairie, où les pistes s’arrêtaient.» Il chercha partout pour plus d’empreintes mais il n’y en avait pas, et ses appels désespérés dans les arbres ont été répondus par les bruits de la forêt qui s’assombrissait. Il a ensuite été rejoint par les guides de camp et les chasseurs, dont beaucoup étaient des traqueurs expérimentés, mais ils n’ont plus de succès, et après un certain temps à parcourir la région sans signe de Susan,

Le lendemain matin, Susan était toujours partie et les autorités ont donc été informées de la disparition. Une recherche à grande échelle a été lancée sur toute la zone sur des kilomètres, mais rien n’a été trouvé, et l’opération a dû être suspendue en raison du temps froid et neigeux qui se déplaçait, ce qui était inquiétant car Susan n’avait pas apporté de vêtements chauds ni d’équipement de survie. avec elle. La recherche a ensuite repris avec de nouveaux efforts pour retrouver la femme, car on pensait que chaque minute perdue était dangereuse si Susan était encore en vie. Des avions, des chiens et des centaines de volontaires ont minutieusement parcouru la zone, marchant même côte à côte à bout de bras à travers de vastes étendues sauvages pour ne laisser aucune pierre non retournée. Quelques empreintes éparses ont été trouvées qui indiquaient peut-être quelqu’un qui avait été blessé, mais ils étaient tellement fanés et peu clairs qu’il n’était pas du tout certain qu’ils appartenaient à Susan Adams. La théorie qui se répandait parmi les responsables de l’application des lois à l’époque était qu’elle devait être blessée et décédée là-bas, et avant que les recherches officielles ne soient fermées pour l’hiver, le shérif Randy Baldwin disait:

Je crois hors de tout doute raisonnable que Susan Adams est décédée de blessures ou d’autres causes connexes en raison de sa perte ou de sa blessure dans la région sauvage près de Battle Lake. Je crois également que les restes de Susan Adams sont toujours dans cette zone, mais je pense que toute future recherche organisée ne serait pas efficace pour retrouver ses restes.

La famille était si désespérée qu’ils ont même embauché un médium, qui est assez étrangement parvenu à la même conclusion, prédisant que Susan avait subi une blessure à la tête et avait péri non loin du camp. Pourtant, si tout cela est correct, alors pourquoi n’avaient-ils trouvé aucune trace de restes ou même aucun signe d’elle, malgré une recherche aussi détaillée? Une autre idée était qu’un animal sauvage aurait pu l’attaquer et l’entraîner, mais si c’était le cas, on pense qu’elle aurait crié, ce qui aurait été entendu dans le camp voisin, et il n’y avait également aucun signe de sang , des vêtements déchiquetés, aucune indication d’une lutte, ni aucune trace d’un animal dangereux. Il est difficile de croire qu’un animal sauvage vicieux aurait pu entrer pour l’emmener complètement silencieusement sans aucun signe de sang ou de combat, et sans laisser de traces derrière.

Qu’est-il arrivé à Susan Adams? Comment a-t-elle pu s’éloigner si près du camp, puis s’évaporer pour ne plus être retrouvée? A-t-elle été attaquée par un animal ou un groupe infâme? Son attention a-t-elle été attirée par quelque chose pour la faire sortir et se blesser? Ou était-ce quelque chose de bien plus étrange? Pourquoi n’a-t-elle pas crié et pourquoi n’a-t-on jamais trouvé de trace de ses restes? Encore plus étrangement, quelle est la signification de ces pistes qui viennent de s’arrêter au milieu d’un sentier? Nous ne le saurons probablement jamais, et c’est un autre cas étrange à ajouter au nombre considérable de ceux qui l’aiment.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *