Témoignage : La sinistre histoire de la salle du sous sol

Il y a des années, ma famille est partie en vacances à Cape Cod et nous avons loué une petite maison ancienne pour y rester pendant deux semaines. Au rez-de-chaussée se trouvait la cuisine, le salon et une salle de bain. Les chambres étaient au deuxième étage. Il y avait une salle au sous-sol avec une laveuse et une sécheuse, un canapé et une télévision.

La première nuit, nous avons tous été réveillés par un cri terrible de la chambre de ma sœur. Lorsque mon père a fait irruption dans sa chambre et a allumé la lumière, il l’a trouvée assise dans son lit, criant et pleurant. Mes parents se sont assis avec elle et l’ont réconfortée jusqu’à ce qu’elle se calme enfin suffisamment pour leur dire ce qui lui avait fait peur.

Elle a dit qu’elle avait été réveillée au milieu de la nuit par une horrible puanteur. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle avait vu toute la chambre trempée de sang de haut en bas. Il y avait du sang partout sur le sol, des traces de mains sanglantes sur les murs et du sang partout sur le plafond.

Nous pensions tous qu’elle venait de faire un cauchemar, mais elle a refusé de retourner dans sa chambre et est restée dans la chambre de nos parents pour le reste des vacances.

Un soir, ma mère préparait le dîner dans la cuisine à l’étage et mon père était parti faire une course dans une ville voisine. Ma sœur et moi étions dans la salle du sous-sol, à regarder la télévision, quand tout à coup, l’ampoule a sauté et la télévision s’est éteinte, nous laissant dans l’obscurité totale.

Le sous-sol était inachevé et avait de vieux murs en pierre, ce qui en fait un peu un endroit effrayant. Pendant quelques secondes, nous nous sommes juste figés, ne sachant pas quoi faire. Puis nous avons commencé à sentir quelque chose d’horrible.

C’était une puanteur terrible et quand elle nous a frappé le nez, nous nous sommes sentis nauséeux. Ça sentait la chair pourrie. L’odeur s’est rapidement aggravée de plus en plus et nous venons d’entendre un grattage dans l’obscurité. Quelque chose semblait gratter le sol ou les murs.

Nous avons crié et avons commencé à nous précipiter dans le noir, essayant de trouver la porte. Finalement, nous avons réussi à ouvrir la porte et avons couru à l’étage en criant à notre mère.

Nous avons continué à lui parler de l’odeur dégoûtante et nous avons entendu quelque chose se gratter et se gratter là-bas. Ma mère a finalement accepté de descendre au sous-sol, de remplacer l’ampoule et de vérifier la source de l’odeur horrible.

Elle a pris une lampe de poche et une nouvelle ampoule et a disparu dans le sous-sol sombre, alors que nous l’attendions en haut des escaliers. Nous nous attendions à ce qu’elle revienne rapidement, mais elle semblait être là-bas pendant une éternité.

Soudain, nous l’avons vue sortir de l’obscurité et monter en courant les escaliers. Elle claqua la porte du sous-sol derrière elle et la verrouilla aussi vite qu’elle le put. Elle s’est tournée vers nous et nous avons pu voir que son visage était complètement vidé de couleur. Ses yeux étaient écarquillés de peur et elle a juste dit: «Je ne veux pas que tu y retournes.» Puis elle est allée dans la cuisine et a appelé la police.

Nous avons entendu sa conversation au téléphone et avons réussi à comprendre qu’elle avait vu quelqu’un dans la salle du sous-sol. Alors que nous attendions que la police vienne, nous nous sommes regroupés dans le salon, fixant la porte du sous-sol. À tout moment, nous nous attendions à entendre quelqu’un frapper dessus ou essayer de le décomposer. Ma mère a refusé de nous dire ce qu’elle avait vu.

Lorsque les policiers sont arrivés, ma mère les a accueillis à la porte d’entrée et les a conduits à l’intérieur. Elle déboucla la porte du sous-sol et ils descendirent dans l’obscurité avec leurs lampes de poche éteintes et leurs fusils tirés. Ils ont fouillé toute la pièce du sous-sol, mais n’ont rien trouvé. Il n’y avait pas d’autre moyen de sortir du sous-sol, pas de fenêtres, pas de portes. Tout ce qui était là-bas aurait dû passer par la porte du sous-sol.

Après le départ des policiers, ma mère a finalement révélé ce qu’elle avait vu là-bas dans la salle du sous-sol noir. Pendant qu’elle parlait, elle est devenue très calme et silencieuse.

Elle a dit qu’elle avait changé l’ampoule en bas, quand elle a commencé à sentir la puanteur horrible que nous lui avions décrite. Puis elle a commencé à entendre un faible bruit de grattage. Elle lança sa lampe de poche dans la pièce et aperçut soudainement quelque chose accroupi entre la laveuse et la sécheuse.

C’était un homme, accroupi à quatre pattes. Ses vêtements étaient en lambeaux, ses cheveux étaient sauvages et emmêlés et son visage n’avait pas l’air humain. Il était tordu dans une expression de pure haine. Dans cette fraction de seconde, il leva les yeux vers ma mère, ses yeux reflétant le faisceau de sa lampe de poche. Puis il a soudainement rampé en avant et a disparu à travers un mur. Quand ma mère l’a vu simplement disparaître dans l’air, elle a laissé tomber la lampe de poche et a couru.

Après cela, aucun de nous ne descendrait au sous-sol. Nous avons gardé la porte verrouillée et verrouillée. Chaque nuit, nous dormions dans la chambre de nos parents et fermions également cette porte. Nous avons écourté nos vacances quelques jours plus tard et nous sommes rentrés à la maison.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *