Forme de pensée: qui ou quoi a causé la mort mystérieuse d’Olivia Mabel?

En 1994, les autorités du Texas ont répondu aux appels silencieux du 911 depuis le domicile d’Olivia Mabel. Ce qu’ils ont trouvé les a terrifiés …

Le 27 février 1994, le corps d’Olivia Mabel a été retrouvé dans sa maison de ranch isolée au Texas, assis droit dans un fauteuil à bascule devant un mystérieux autel dédié à son fils décédé. La mort bizarre et solitaire d’Olivia Mabel est la seule mort non résolue dans l’histoire de la paisible ville de Celina, au nord du Texas.

En plus du mystère entourant sa mort, il y a des preuves choquantes qu’Olivia Mabel peut avoir construit une entité «pensée» à partir de son chagrin suite au décès de son fils, et cette entité peut avoir contribué à sa mort.

La tragédie

(Source de l'image) Olivia Mabel et son fils Aiden à 6 ans.  1 an avant sa mort.
Source de l’image ) Olivia Mabel et son fils Aiden âgé de 6 ans, pris un an seulement avant sa mort.

Olivia Mabel était une mère adorée d’Aiden et une épouse de Travis vivant sur une propriété tentaculaire appelée le Footlights Ranch à environ une heure au nord de Dallas. Son monde s’est effondré en 1990 quand Aiden, sept ans, a été retrouvée morte dans un étang de la propriété. Vaincue par le chagrin et la culpabilité, Olivia s’est retirée de son travail, de ses amis, de son église et de son mari, ce qui a conduit à leur divorce au début de 1991. Entièrement seule au monde, elle a été vue vivante pour la dernière fois en septembre 1991.

Deux ans et demi plus tard, le 27 février 1994, la police a répondu aux appels silencieux du 911 depuis le domicile de Mabel.

Mort à l’autel

Forme de pensée: qui ou quoi a tué Olivia Mabel?
Source de l’image ) Photographie de l’autel pris sur les lieux

Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux sans entendre de réponse, les policiers ont cassé la porte courbée. Ce qu’ils ont trouvé les a choqués et horrifiés. Ils sont entrés dans ce qui ressemblait à une maison abandonnée, étouffée par la poussière, la longue négligence et l’air mort. En fouillant la maison, alors qu’ils entraient dans la chambre incongrue et rangée d’Aiden, ils ont trouvé Olivia morte dans une chemise de nuit et des pantoufles, perchée sur une chaise berçante devant un autel grossier à son fils, tenant une poupée en forme de bâton à son image. Les enquêteurs ont estimé qu’elle était morte depuis des mois.

Sur «l’autel» – une malle recouverte d’un «drap de lit d’enfant» – était une photo d’Aiden; images dessinées à la main d’Aiden; une profusion de messages manuscrits à Aiden par Olivia; ses effets personnels, y compris un gant de baseball, un ours en peluche et une paire de chaussures; une urne contenant des cendres; bougies; fleurs. Sur le devant de l’autel était apposée une écriture cérémonielle dans une langue que l’enquêteur principal, Terry Goldscher, n’a pas reconnue, ce qui s’est avéré être du sanskrit. L’écriture traduite en anglais par «construire» ou «construire».

Francesca Santiago, parmi les premiers officiers sur les lieux, a décrit ce qu’elle a trouvé. «J’ai passé beaucoup de temps à El Paso et j’ai eu un oncle qui était dans des trucs occultes vraiment sombres. Je l’ai reconnu immédiatement. Quand je suis entré dans cette pièce et que j’ai vu les symboles et les photos sur cet autel, j’ai senti une forte présence en colère me planer. Honnêtement, c’était la dernière chose que je m’attendais à voir dans cette ville. »

La tulpa d’Olivia Mabel

Forme de pensée: qui ou quoi a tué Olivia Mabel?
GAUCHE: Lettre écrite par Olivia, datée du 27 février 1994. DROITE: Poupée trouvée serrée dans la main d’Olivia sur les lieux.

Sur la base de l’autel, du sanskrit, de la poupée, de l’isolement, de l’obsession, de la «forte présence en colère» que ressentait Santiago, beaucoup ont spéculé qu’Olivia Mabel avait réussi à canaliser son chagrin capital dans la création d’une entité réelle, connue dans le bouddhisme tibétain comme une tulpa, ou en anglais, une «forme de pensée». Une tulpa est décrite comme un être créé par la «seule discipline spirituelle ou mentale pure» ou «des formations magiques générées par une puissante concentration de pensée».

On imagine une brume diaphane de pensée façonnée et compressée en une forme tangible et donnée à la vie autonome par la concentration intense, la puissance, même le désespoir du créateur.

Incroyablement, une note – datée du 27 février 1994, la date des appels au 911 et l’arrivée des policiers sur les lieux – a été trouvée près du corps, bien qu’Olivia soit clairement morte depuis des semaines ou des mois.

Le magnifique message se lit comme suit: «Mon Aiden, je suis désolé. Je suis vraiment désolé. Je n’aurais jamais dû laisser ça arriver comme ça. Je pars. Je ne te laisserai pas te garder ViLE, EViL CREATURE. Maman vient pour toi, Aiden, ma douce Aiden. Maman t’aime. « 

L’officier Santiago a commenté plus tard: «L’une des parties les plus étranges pour moi est la date sur la dernière lettre que nous avons trouvée. Daté du jour même où nous avons ouvert cette porte enflée. La ville a conclu qu’elle avait postdaté tout mais je ne pense pas qu’elle était seule dans cette maison. Et je ne crois pas que son esprit n’était pas encore dans la chambre avec nous cette nuit-là. Mais cela fait de moi le fou, non? « 

La tulpa créée par Olivia à l’image d’Aiden était-elle devenue incontrôlable, devenue maléfique? Et qui ou quoi a passé les appels silencieux du 911 ce soir-là? Exploratrice belgo-française, spiritualiste et bouddhiste, Alexandra David-Néel, a observé la création de tulpa au Tibet au XXe siècle et écrit dans Magic and Mystery in Tibet, «Une fois que la tulpa est dotée de suffisamment de vitalité pour être capable de jouer le rôle d’un être réel , il a tendance à se libérer du contrôle de son créateur. Cela, disent les occultistes tibétains, se produit presque mécaniquement, tout comme l’enfant, lorsque son corps est achevé et capable de vivre à part, quitte le ventre de sa mère. »

Enquête paranormale

En 2005, l’actuel propriétaire Christopher Hagen, incapable de vendre la propriété, a fait venir l’enquêteur paranormal d’Austin Drew Navarro qui a déclaré à propos de l’enquête: «Dans les centaines d’endroits que j’ai étudiés, je n’ai jamais ressenti une force aussi imposante. Je ne pouvais pas respirer, mon cœur battait constamment. Son énergie ne cessait de changer, mais rien ne semblait invitant. Quoi qu’il y ait dedans, il est extrêmement possessif et se comporte de manière erratique, comme un enfant jaloux qui fait une crise de colère. En ce qui me concerne, cette maison et cette propriété doivent être évitées. Cela nécessite une intervention sérieuse, car je ne sais pas de quoi il s’agit. »

La propriété reste invendue.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Cet article a été publié pour la première fois sur: Americas Most Haunted.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *