La Sayona : Esprit vengeur pour un homme infidèle

La Sayona est une légende du Venezuela, représentée par l’esprit vengeur d’une femme qui n’apparaît que pour les hommes qui ont des relations amoureuses hors de leur mariage. Le nom «Sayona» fait référence au tissu que le fantôme porte, qui est une longue robe blanche semblable à un sous-vêtement médiéval.

La légende prétend que lorsque cette femme apparaît, elle demande une cigarette ou une balade, et après un certain temps lorsque la victime essaie de voir son visage, il remarque qu’elle a plutôt un crâne avec des dents horribles.

Légende

La légende raconte que «La Sayona» était une jeune femme nommée Casilda. Elle vivait dans une petite ville dans les plaines du Venezuela et était la plus belle fille là-bas. Elle était mariée à un grand homme, attentionnée et aimante.

Casilda et son mari ont eu un petit garçon. Un jour, Casilda nageait nue dans une rivière voisine, lorsqu’un homme du village l’a vue. Après cela, l’homme la suivait toujours et la regardait se baigner dans la rivière.

Un jour, Casilda l’a vu et lui a dit de la laisser seule; il l’a ignorée et lui a plutôt dit qu’il était là pour l’avertir: « Votre mari a une liaison avec nul autre que votre mère », a-t-il dit.

Casilda a couru chez elle et a trouvé son mari endormi avec le bébé dans ses bras. Aveugle de colère, elle a brûlé la maison avec eux à l’intérieur. Les villageois pouvaient entendre leurs cris pendant que Casilda courait vers la maison de sa mère.

Elle l’a trouvée sur la terrasse et l’a attaquée avec une machette, la frappant au ventre. Alors que la mère saignait à mort, elle a maudit Casilda en lui disant qu’à partir de ce moment-là, elle devrait venger toutes les femmes en tuant leurs maris infidèles. Et à partir de ce jour, Casilda est devenue «La Sayona».

Dans d’autres versions du conte, Sayona apparaît aux hommes travaillant dans la jungle. Elle se manifeste lorsque ses victimes sans méfiance parlent à leurs collègues de travail des relations sexuelles ou pensent aux femmes qu’elles ont laissées dans leur ville natale.

Sayona apparaît à ces hommes, prenant l’apparence d’une belle femme ou d’un être cher, et les attire dans la forêt afin qu’elle puisse révéler ses traits d’animaux et les dévorer, ou les mutiler, laissant leurs misérables corps à la recherche de leurs compagnons .

Dans une autre version de l’histoire, racontée dans les montagnes du paon, Sayona apparaîtrait à des hommes de la jungle qui étaient seuls et prêts à être infidèles. On prétend que cette femme fantôme laisserait les hommes coucher avec elle.

Elle arracherait alors et dévorerait leurs parties génitales comme punition pour leur infidélité. On raconte également que Sayona a de nombreuses maladies étranges qu’elle transmet à ses amants, faisant gonfler leur pénis de cloques et de furoncles. Les femmes qui trouvent ces furoncles peuvent supposer que leurs maris ont eu une rencontre infidèle avec La Sayona.

La Sayona est parfois confondue ou fusionnée avec La Llorona. Comme La Llorona, les gens disent avoir vu et rencontré La Sayona. Elle est le sujet du mythe urbain moderne, et non des histoires poussiéreuses du temps jadis.

Elle et La Llorona se ressemblent superficiellement: leurs armoires semblent souvent être un croisement entre une robe de mariée et un linceul. Les deux pleurent et pleurent, mais leurs victimes ciblées sont différentes. Les informations selon lesquelles La Llorona poursuit des hommes en Amérique du Sud pourraient en fait être La Sayona.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *