Palais de Holyrood : résidence royale et maison hantée

Le palais de Holyrood est un palais hanté du XIIe siècle qui reste l’une des résidences les plus importantes de la famille royale britannique. Il fascine les visiteurs par sa beauté et les submerge parfois de l’énergie des esprits qui ne trouvent pas la paix.

Le palais de Holyroodhouse, comme on l’appelle également, est situé à Édimbourg, en Écosse, et est plongé dans des histoires et des légendes de crimes commis, et les victimes qui restent des âmes agitées dans les murs du palais. L’une de ces âmes est une sorcière nommée Agnes Sampson, dont la société en larmes est connue pour effrayer les visiteurs qui visitent l’ancienne résidence.

Un signe troublant de l’époque où Marie, reine d’Écosse était au palais de Holyrood

Bien qu’elles soient vieilles de plusieurs siècles, des planches de bois dans un coin d’une pièce contiennent toujours une tache de sang à partir du moment où le secrétaire privé de la reine Mary d’Écosse a été brutalement assassiné . Selon les témoignages des visiteurs, les longues salles sombres du palais de Holyrood sont parfois balayées par des vents inattendus, et le son des pleurs peut être entendu émanant du sous-sol.

La tache de sang dans le bois du meurtre de David Rizzio, secrétaire particulier de Mary, reine d'Écosse

La tache de sang dans le bois du meurtre de David Rizzio, secrétaire particulier de Mary, reine d’Écosse.

Les origines du palais de Holyrood résident dans les anciennes fondations de l’ abbaye augustinienne de Holyrood qui a été construite en 1128 par l’ordre du roi David Ier d’Écosse. Ce n’est que dans les années 1320, ou un peu plus tôt, que le bâtiment a été agrandi et transformé en résidence. Au XVe siècle, il est devenu un palais digne des rois et des reines d’Écosse et d’Angleterre. Cependant, il a été rendu plus célèbre par l’occupation de Marie, reine d’Écosse , qui est allée vivre au palais de Holyrood en 1561.

Ruine de l’abbaye gothique sans toit de Holyrood près de Holyrood Palace. (LASZLO ILYES / CC BY 2.0 )

La sorcière de la forêt écossaise

Bien que le séjour de Mary Stuart au Holyrood Palace soit bien connu, la vie d’Agnès, le fantôme supposé qui hante le palais, n’est pas aussi bien documentée. Elle était connue sous le nom de «Agnes chauve» ou «La sage épouse de Keith». Comme d’habitude dans les cas de procès pour sorcières , la plupart des documents la concernant concernent son procès et sa mort. Cependant, il est connu qu’Agnès vivait en Écosse, dans la belle Nether Keith verte qui est placée parmi les collines wuthering de la baronnie de Keith, dans l’est de Lothian.

Ses problèmes ont commencé au printemps 1590 lorsque le roi James VI est revenu d’Oslo après avoir épousé Anne, la princesse d’Oslo. Anne était une fille du roi du Danemark et de la Norvège et avait grandi à la cour royale, où en 1590 la chasse massive aux sorcières a commencé. La première victime était Anna Klodings, qui a été tuée pour avertir de nombreuses femmes qualifiées de sorcières qui vivaient dans le royaume à cette époque. Pour des raisons politiques, King James a suivi l’exemple d’Oslo et a commencé sa propre chasse aux sorcières.

Agnès était une femme innocente

Agnès a été arrêtée au cours d’un des jours d’automne de 1590. C’était une époque où les chasseurs de sorcières étaient actifs, traquant les femmes sur la base de soupçons et de fausses accusations. Les procès étaient entre les mains du roi d’Écosse, qui a même participé et posé ses propres questions.

La personne qui a accusé Agnes était Gillis Duncan, qui avait déjà porté des accusations contre plusieurs autres femmes. Agnes a été emprisonnée au palais de Holyrood, où elle a été torturée. Au début du procès, elle était forte et ne permettait pas de briser sa morale, mais avec le temps, les choses ont changé. Selon la relation du procès :

que le diuell dooth les lèche avec son tung dans une partie priuy de leur bodie, avant que le dooth ne les reçoive pour être ses seruants, qui marke communément les giuen vnder le poil dans une partie de leur corps, ce qui peut ne pas être facilement trouvé out ou seene, bien qu’ils soient fouillés: et généralement tant que la marke n’est pas seene à ceux qui les fouillent, tant que les parties qui ont la marke ne confesseront rien. Par conséquent, par commaundement spécial, cette Agnis Sampson avait tous ses cheveux shauen, dans chaque parte de son corps, et sa tête piquée avec une corde selon le custome de ce Countrye, étant un paine très gréeux, qu’elle a continué presque une tondeuse, pendant à quel moment elle ne confesserait rien avant que la marée de Diuels ne soit trouvée sur ses prérogatives, puis elle a immédiatement avoué que tout était démaunded d’elle,

Examen d'une sorcière (1853) par TH Matteson (

Examen d’une sorcière (1853) par TH Matteson ( domaine public )

Lorsqu’elle a finalement dit qu’elle était coupable, sous peine de torture , même le roi n’a pas voulu croire ses aveux. Néanmoins, il a accepté ses paroles et l’a condamnée à mort. Elle est décédée le 28 janvier 1591, avec une malédiction sur les lèvres, chuchotant jusqu’à son dernier souffle.

Cette image, tirée du procès d'Agnes Sampson en 1591, représente le diable donnant des poupées magiques aux sorcières.

Cette image, tirée du procès d’Agnes Sampson en 1591, représente le diable donnant des poupées magiques aux sorcières. ( Domaine public )

Les fantômes du Haunt Holyrood Palace

Si les histoires sont vraies, Holyrood Palace paie maintenant un prix pour les crimes de ses résidents du passé. Datant de 1591, des témoins ont rapporté avoir vu Agnès nue et avec des signes visibles de torture sur son corps alors qu’elle traversait les chambres et les couloirs du palais de Holyrood. Au fil des siècles, l’histoire est devenue si connue qu’Agnès a été nommée l’un des fantômes britanniques les plus célèbres de la culture moderne.

Outre Agnès, plusieurs autres fantômes résideraient au palais de Holyrood, dont David Rizzio, secrétaire particulier de Mary, reine d’Écosse. Il a été assassiné en 1566 par le mari de Mary, qui était jalouse de son amitié avec Rizzio. Bien que la reine ait protesté, Rizzio a été poignardé 56 fois et son corps a été jeté dans l’escalier. De plus, la reine Mary elle-même est censée hanter les salles de Holyrood.

Le meurtre de David Rizzio, peint en 1833 par William Allan.

Le meurtre de David Rizzio, peint en 1833 par William Allan. ( Domaine public )

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Image du haut: Holyrood Palace. Source: Graeme Pow / CC BY NC SA 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *