Le mystère du bateau fantôme et des oiseaux marins

Les côtes rocheuses du Rhode Island sont une région aussi bonne que n’importe quelle autre depuis qu’elles sont devenues le site de l’une des premières disparitions de navires enregistrées sur la côte atlantique. En mai 1850, la découverte de la goélette de pêche mystérieusement abandonnée Sea Bird devient la cause de nombreuses spéculations sur le front de mer.

La mer était inhabituellement calme depuis des jours lorsque le pêcheur bien fondé a brusquement navigué sur les rochers près de Newport. Les spectateurs qui ont assisté à l’échouement ont été troublés par le fait que l’accident s’est produit par une belle journée de printemps sans aucune explication apparente. Comment un équipage pouvait-il être si dévoué?

La réponse était simple. Il n’y avait pas d’équipage. Le grand vaisseau était totalement dépourvu de toute humanité – un vaisseau fantôme par définition. L’inquiétude du sauveteur potentiel s’est transformée en détresse lorsqu’ils sont montés à bord du navire échoué pour découvrir la seule vie à bord de Sea Bird à être un chien, un chat et une perruche!

Bien que le navire soit totalement désert, une bouilloire bouillante a été trouvée au sommet d’un poêle en feu et la table était soigneusement dressée pour un repas pour huit. Soixante dollars de pièces et d’argent facilement visibles ont été trouvés dans la cabine du capitaine, excluant ainsi toute possibilité de piratage, de mutinerie ou de jeu déloyal. Sur le pont, un petit skiff était toujours fixé sur ses cales.

Ci-dessous, l’odeur de fumée de tabac pesait toujours lourd dans les quartiers de l’équipage mais sinon, il n’y avait aucune trace d’une seule personne ni même un vague indice de leur sort. Pour un homme, huit âmes avaient simplement disparu dans l’air! Que s’était-il passé? Pourquoi? Comment? Les questions étaient nombreuses, les réponses peu nombreuses.

Un examen des dossiers du Sea Bird a indiqué que son capitaine était John Durham, récemment de Middletown, Connecticut. Apparemment, un père de famille ayant des liens étroits avec l’église méthodiste, le capitaine Durham n’a plus jamais été entendu.

La dernière entrée dans le journal du capitaine indiquait un voyage paisible; l’observation du récif de Brenton à plusieurs milles au large peu après l’aube. La cale à poisson était remplie d’une nouvelle prise de morue, de bar et de maquereau.

Plus tard, l’équipage d’un pêcheur de homard a indiqué qu’ils avaient échangé tous les signaux des puits avec le Sea-Bird seulement quelques heures avant qu’elle ne soit retrouvée à l’abandon et abandonnée sur les rochers.

Le mystère de l’oiseau de mer s’est approfondi de manière inattendue quand une bourrasque de printemps a fouetté la zone de Newport alors que la propriété du navire fantôme était déterminée avant une tentative de sauvetage.

Lorsque le ciel s’est enfin dégagé et que les mers se sont calmées, Sea Bird a disparu comme son équipage, pour ne plus jamais être revu! Dérivant du sommet rocheux qui l’a brièvement emprisonnée, le navire est parti tout seul dans un oubli apparent.

Comme une apparition fantomatique, elle était apparue de nulle part, s’était balancée sur les rochers l’empalant pendant quelques jours, puis avait tout aussi mystérieusement disparu de la vue. Sea Bird a été le premier des nombreux mystères non résolus qui se sont produits au large des côtes nord-américaines.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *