Les esprits ténébreux de l’asile de Rolling Hills (vidéos)

Il y a un endroit à E. Bethany, New York, dont vous devriez avoir peur, avoir très peur. Il s’agit du Rolling Hills Asylum situé entre les villes de Buffalo et Rochester. Le bâtiment en brique lui-même est immense. Pour comprendre comment un bâtiment peut ou non devenir hanté ou maléfique ou pourquoi les morts ne se reposent pas, il est généralement préférable de commencer par son histoire.

Cet endroit a commencé comme la ferme pauvre du comté de Genesee. Au 19e et au début du 20e siècle, il était courant d’établir des fermes pauvres aux États-Unis. Les résidents valides étaient tenus de travailler dans ces fermes. Qui y était logé?

Les malchanceux étaient des orphelins, des familles sans endroit où aller, les personnes âgées et démunies, ceux qui étaient physiquement handicapés, les mentalement instables, ceux qui étaient moralement corrompus et même des criminels.

Une maison pauvre était également appelée hospice ou asile et était gérée par le gouvernement local du comté ou de la municipalité où se trouvait la maison pauvre. Tout cela avant les années 1930, lorsque le programme de sécurité sociale a été adopté.

Le conseil de surveillance du comté de Genesee se réunit donc à Bethany le 4 décembre 1826 pour discuter de la création d’un comté pauvre. Le site qu’ils ont choisi était un bâtiment en briques qui était auparavant une taverne de diligences. Il était situé à l’angle de Bethany Center Road et Raymond Road et il représentait le centre géographique du comté.

La maison pauvre devait ouvrir ses portes le 1er janvier 1827. La ferme pauvre du comté de Genesee ou la maison du comté devint une ferme de travail autonome et des bois qui fournissaient de la nourriture et du carburant. En 1871, il en coûtait environ 1,08 $ pour s’occuper de chaque personne par semaine.

Tous les résidents de la ferme étaient connus comme des détenus. Ceux qui étaient capables de travailler la ferme et il y avait ceux qui construisaient et fabriquaient des marchandises à vendre pour aider aux frais de subsistance.

Une partie des tâches consistait à élever des Holstein, des cochons, des chevaux de trait, des poulets et des canards. Des légumes et des fruits ont été cultivés. Les confitures, gelées et viandes étaient en conserve. Il y avait même une boulangerie et un atelier de menuiserie où les cercueils étaient faits pour être utilisés en cas de besoin et pour être vendus aux morgues locales.

Ceux qui n’avaient pas de famille seraient enterrés par le comté et à un moment donné il y avait un cimetière sur la propriété, mais aucun document n’en existe. Comme cela arrive souvent, le cimetière s’est effacé, les pierres se sont froissées, l’herbe a poussé et la forêt a été replantée.

Le 6 juin 2004, un site commémoratif a été créé dans le parc du comté de Genesee lorsque cinq pierres tombales datant de 1887 à 1888 ont été rendues au comté. Un marqueur historique a été consacré par les historiens du comté de Genesee pour honorer ceux qui sont décédés alors qu’ils vivaient dans la maison du comté de 1827 jusqu’à la fermeture de l’établissement en 1974. Les résidents qui y vivaient encore en 1974 ont été relocalisés dans de nouvelles installations à Batavia.

Cet endroit est devenu populaire sous le nom de Old County Home & Infirmary dans les années 1950 et dans les années 1990, après avoir déjà fermé des magasins, puis un centre commercial d’antiquités. C’est à ce moment que l’inhabituel a commencé à se produire. Les propriétaires, les vendeurs et les acheteurs ont commencé à remarquer des événements étranges.

Fantôme à l'école

Il a été fait état de voix désincarnées, de portes mystérieusement fermées, de cris entendus dans la nuit, d’ombres de personnes, etc. Un groupe paranormal a été appelé pour enquêter et la réputation effrayante de Rolling Hills est née. En 2002, Jeff et Lori Carlson ont acheté la propriété et Lori a commencé à remarquer une activité paranormale comme des portes claquant de leur propre gré, des voix qui l’appelaient et des apparitions brumeuses.

En septembre 2007, Suzie Yencer, enquêteuse résidente de Rolling Hills a eu une expérience effrayante. Pendant une chasse publique, il y avait un monsieur qui tournait à l’époque un documentaire sur le bâtiment. Il voulait mener une expérience dans l’une des salles. Sa chambre choisie était au sous-sol et était connue comme la salle de Noël. Son expérience impliquait de rester assis dans la pièce sans éclairage ni équipement allumé.

La seule lumière qu’ils utiliseraient serait un bâton lumineux rose au milieu d’un cercle de personnes. Placé dans le cercle se trouvait une petite balle et un cheval à bascule de la taille d’un bambin. Le monsieur qui menait l’expérience a demandé que seule Suzie Yencer parle et essaie de prendre contact avec les esprits. Alors qu’elle continuait à parler, des événements de plus en plus étranges ont commencé à se produire.

Le bâton lumineux a commencé à se déplacer d’avant en arrière et le cheval à bascule a commencé à basculer lentement. Puis quelques invités dans le cercle ainsi que Yencer ont vu une main et un bras sortir de nulle part pour atteindre le ballon dans le cercle. Puis, tout aussi rapidement, la main et le bras disparurent. Elle a dit que la partie la plus excitante de l’expérience pour elle était quand elle a commencé à parler aux nombreux esprits des jeunes enfants qui l’entouraient. Elle leur a demandé de venir dans le cercle et de jouer avec les jouets là-bas.

Yencer a mis sa paume ouverte sur son épaule et a demandé aux enfants de lui prendre la main. Elle les aiderait ensuite dans le cercle. Au fur et à mesure que chaque enfant lui prenait la main, sa main commençait à picoter et tandis qu’elle abaissait sa main dans le cercle, les autres personnes assises disaient qu’elles pouvaient voir ce qui ressemblait à des paillettes flottant au-dessus de sa main.

Histoire de fantômes

Cela a continué pendant environ 30 minutes quand il y a eu un coup sur la porte fermée de la pièce et une voix a crié « il est temps de fermer! » C’est alors qu’ils ont tous réalisé qu’ils étaient dans cette pièce depuis environ trois heures.

La salle de Noël est ainsi nommée car elle est décorée en permanence pour Noël. Il y a un arbre de Noël et dans cette pièce, les jouets sont souvent déplacés d’un endroit à l’autre comme si quelqu’un jouait avec eux. Des apparitions d’enfants ont été vues ici et des orbes sont apparus sur des photographies prises dans cette salle.

Au 1 er et au 2 e étage de l’aile Est, les ombres sont souvent observées entre 3 h et 5 h du matin. Toujours au 2 e étage de l’aile est, des bruits de pas et des glissements ont été entendus d’en haut.

Le seul problème ici est qu’il n’y a pas de 3ème étage. Dans les couloirs de l’aile Est, un homme fantomatique a été aperçu avec une barbe de bouc et une moustache qui se promènent. Depuis la salle de musique de l’aile ouest, de la musique a été entendue, mais après enquête, la salle est toujours vide.

L’asile de Rolling Hills semble être l’endroit le plus hanté du nord-est. Les enquêtes se poursuivent et il n’est pas étonnant qu’il y ait des esprits de morts ici, car plus de 1 750 occupants sont morts sur les lieux et beaucoup d’entre eux ont également été enterrés sur la propriété. Ils parcourent toujours les couloirs de l’asile et si vous êtes enquêteur, ils vous attendront.

Vidéos sur cet Asile :

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *