Les sorcières d’eau vive et la légende du livre maléfique

Ce que la plupart d’entre nous savent sur Whitewater, c’est d’une belle université, de grands parcs et de nos anciens voisins du nord situés dans le coin nord-ouest du comté de Walworth, Wisconsin. Mais, ce que beaucoup d’entre nous ne savent pas, ce sont les choses qui se cachent dans l’ombre et enflamment le subconscient dans des zones inexplorées profondément dans l’esprit.

Whitewater regorge de légendes et de traditions sombres. Certains retracent les origines de ces contes à l’Institut Pratt : un collège spiritualiste qui a ouvert ses portes en 1903, peu de temps après la mort de Pratt.

Morris Pratt a acheté la propriété en 1888 avec la vision d’avoir un endroit où les études de l’occultisme pourraient se dérouler également parmi d’autres institutions d’apprentissage respectées.

Les cours enseignés à l’Institut Pratt étaient les sciences, les mathématiques et le langage, l’oratoire, la voix et la culture physique, l’anglais et la rhétorique, l’exégétique biblique, la critique supérieure, la loi logique et parlementaire, la théologie comparée et la culture psychique.

Il y avait une salle qui s’appelait «la salle toute blanche» où se déroulaient des séances. Les habitants de Whitewater l’appelaient «The Spook Temple». Étonnamment, le collège et les citadins méfiants ont coexisté jusqu’à ce que l’école y tienne ses derniers cours dans les années 1930. Après cela, elle est devenue une pension jusqu’à ce qu’elle soit démolie dans les années 1960.

Dans la nécrologie de Morris Pratt, publiée dans le Whitewater Register en janvier 1903, Pratt aurait déclaré peu de temps avant sa mort: «La mort n’est ni à craindre ni à craindre – en fait, ce n’est qu’une naissance du corps physique dans le monde spirituel . »

Les histoires deviennent encore plus étranges – certains pensent qu’il y avait un coven de sorcières ici à la fin des années 1800. Le folklore local veut que les sorcières maintiennent un autel et tiennent des cérémonies sataniques au cimetière d’Oak Grove. Peut-être que l’attrait du surnaturel ici est le fait que les premiers développeurs de Whitewater ont construit sur les premiers cimetières indiens.

Ce château d’eau historique a un lien avec la légende des sorcières

En fait, le château d’eau en pierre de Starin Park est censé être un endroit où se déroulaient des rituels de sorcières. On dit que les forces du mal sont attirées vers cet endroit. La clôture antérieure qui entourait le château d’eau avait des pointes pointées vers l’intérieur (pour retenir les mauvaises forces plutôt que pour empêcher les curieux d’entrer?).

De nombreux habitants pensent qu’il existe un triangle de sorcière. Formé par les trois cimetières de la ville – le cimetière Hillside, le cimetière Oak Grove et l’étrange cimetière Calvary. De nombreuses maisons et bâtiments contenus dans le triangle isocèle parfait seraient hantés.

L’histoire de «The Witches Book» rend les contes de Whitewater encore plus effrayants. Il y aurait un livre écrit par les sorcières de Whitewater qui, s’il était lu, entraînerait une mort méchante par suicide ou deviendrait complètement fou.

Apparemment, le contenu d’un livre est si instable que quatre personnes se sont suicidées après l’avoir lu. On pense qu’il y a au moins quatre suicides d’étudiants attribués au tournage de ses pages. Selon les rumeurs, le livre serait hébergé et protégé sous clé au sous-sol de la bibliothèque UW / Whitewater.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *