La légende du fantôme rouge de l’Arizona

La plupart des gens vous diront que les chameaux ne se trouvent pas dans le haut pays de l’Arizona. La vérité est que ces bêtes adaptables peuvent prospérer sur à peu près n’importe quel type de terrain.

L’armée américaine a introduit les chameaux dans le sud-ouest dans les années 1850, les utilisant comme bêtes de somme tout en arpentant une route à travers le nord de l’Arizona. Mais, la guerre civile a interrompu la grande expérience de chameau, et la plupart des bestioles familières ont été vendues aux enchères. Quelques-uns ont été libérés pour se déchaîner – et c’est là que réside la base de la légende de Red Ghost.

L’histoire commence en 1883 dans un ranch isolé près d’Eagle Creek, dans le sud-est de l’Arizona. Les guerres Apache touchaient à leur fin. Cependant, quelques bandes de renégats étaient à l’affût, maintenant les ranchs isolés en état de siège constant.

Tôt un matin, deux hommes sont sortis pour vérifier le bétail, laissant leurs femmes au ranch avec les enfants. Vers le milieu de la matinée, une des femmes descendit à la source chercher un seau d’eau tandis que l’autre restait dans la maison avec les enfants.

Soudain, l’un des chiens a commencé à aboyer férocement. La femme à l’intérieur de la maison a entendu un cri terrifiant. Regardant par la fenêtre, elle vit passer une énorme bête aux teintes rougeâtres avec une créature à l’apparence diabolique attachée sur le dos.

La femme effrayée s’est barricadée dans la maison et a attendu anxieusement le retour des hommes. Cette nuit-là, ils ont trouvé le corps de l’autre femme, piétiné à mort. Le lendemain, des traces ont été trouvées, des empreintes de sabots fendus beaucoup plus grandes que celles d’un cheval, ainsi que de longues mèches de cheveux rougeâtres.

Quelques jours plus tard, un groupe de prospecteurs près de Clifton a été réveillé par le bruit des sabots tonitruants et des cris perçants. Leur tente s’est effondrée, et les hommes se sont frayés un chemin hors de l’enchevêtrement juste à temps pour voir une créature gigantesque s’enfuir au clair de lune. Le lendemain, eux aussi ont trouvé d’énormes empreintes de sabots fendus et de longues mèches de cheveux rouges accrochées à la brosse.

Naturellement, ces histoires ont grandi et ont été embellies par des conteurs locaux. Un homme a affirmé avoir vu la bête tuer et manger un grizzli. Un autre a insisté sur le fait qu’il avait chassé le fantôme rouge, pour le faire disparaître sous ses yeux.

Quelques mois après l’incident avec les mineurs, Cyrus Hamblin, un éleveur de la rivière Salée, est monté sur l’animal tout en rassemblant les vaches. Hamblin a reconnu la bête comme un chameau, avec quelque chose attaché dans le dos qui ressemblait au squelette d’un homme. Bien que Hamblin ait une réputation d’honnête homme et que l’on n’apprécie pas les grands contes, beaucoup ont refusé de croire son histoire.

Plusieurs semaines plus tard, sur la rivière Verde, le chameau a été repéré, cette fois par un autre groupe de prospecteurs. Eux aussi ont vu quelque chose attaché au dos de l’animal. Saisissant leurs armes, ils ont tiré sur le chameau mais l’ont raté.

L’animal s’est enfui et a couru, faisant tomber un morceau de l’objet étrange au sol. Ce que les mineurs ont vu a fait hérisser les cheveux sur leur cou. Sur le sol gisait un crâne humain avec quelques parties de chair et de cheveux encore attachés.

Quelques jours plus tard, le Red Ghost a de nouveau frappé. Cette fois, les victimes étaient des coéquipiers campés au bord d’une route isolée. Ils ont dit qu’ils avaient été réveillés au milieu de la nuit par un grand cri.

Selon les conducteurs terrifiés, une créature d’au moins 9 mètres de haut a renversé deux wagons de fret et a généralement soulevé l’enfer avec le camp. Les hommes ont couru pour sauver leur vie et se sont cachés dans les broussailles. De retour le lendemain, ils ont trouvé des empreintes de sabots fendus et des mèches de cheveux rouges.

Environ un an plus tard, un cow-boy près de Phoenix est tombé sur le Red Ghost en train de manger de l’herbe dans un corral. Traditionnellement, les cow-boys ont été incapables de résister à la tentation de corder tout ce qui porte des cheveux, et cet homme ne faisait pas exception. Il a construit une boucle rapide dans sa corde et l’a jeté sur la tête du chameau.

Soudain, la bête en colère se retourna et chargea. Le cheval du cow-boy a essayé d’esquiver, mais en vain. Le cheval et le cavalier sont descendus, et alors que le chameau galopait dans un nuage de poussière, le cowboy étonné a reconnu les restes squelettiques d’un homme attaché à son dos.

Au cours des années suivantes, les histoires du Red Ghost ont pris des proportions légendaires. La créature a fait sa dernière apparition neuf ans plus tard dans l’est de l’Arizona. Un éleveur s’est réveillé un matin et a vu l’énorme animal paître négligemment dans son jardin.

Il a dessiné une perle prudente avec son fidèle Winchester et a laissé tomber la bête d’un seul coup. Un examen du cadavre a convaincu tout le monde qu’il s’agissait bien du légendaire Red Ghost.

Le dos de l’animal était fortement marqué par des bandes de cuir brut qui avaient été utilisées pour attacher le corps d’un homme. Quelques brins de cuir avaient entaillé la chair du chameau. Mais comment le corps humain s’est attaché au dos du chameau reste un mystère cruel.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Extrait d’Arizoniana par Marshall Trimble, l’historien officiel de l’État

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *