La légende de la dame verte de Longleat House

Les belles maisons renferment souvent de sombres secrets. Longleat House, près de Warminster dans le Wiltshire, est une splendide demeure seigneuriale, célèbre pour son architecture de la Renaissance. Il est également célèbre pour être hanté.

Le domaine, nommé d’après le ruisseau de Long Leat, fut racheté par Sir John Thynne en 1568. Au XVIIIe siècle, les Thynnes acquirent le titre de vicomte Weymouth, telle était leur richesse et leur statut social.

Le 2e vicomte Weymouth était Thomas Thynne, un jeune homme à la tête chaude, qui a épousé la belle et douce Lady Louisa Careret en 1733 et, dans le cadre des arrangements de mariage, Lady Louisa a amené ses propres serviteurs à Longleat House.

L’un de ces serviteurs était un jeune valet de pied qui semblait totalement dévoué à lady Louisa.

Cette profonde affection pour Lady Louisa (et la jalousie de certains des serviteurs de Longleat) fit bientôt remuer la langue et spéculer! En fait, le mari de Lady Louisa, Thomas, a été amené à soupçonner sa femme d’avoir une liaison avec le jeune valet de pied.

Un jour, le vicomte a tendu une embuscade au jeune valet de pied dans un couloir à l’extérieur de l’ancienne bibliothèque et a fait des accusations de colère que le valet de pied a vivement nié.

Le vicomte jaloux ne put contenir son humeur et poussa brutalement le jeune valet de pied, le faisant dévaler l’escalier en colimaçon qui descend du couloir à l’extérieur de la bibliothèque.

La chute a brisé le cou du jeune homme en atterrissant, le tuant mort de pierre! Le vicomte Weymouth, craignant une accusation de meurtre, fit rapidement enterrer le jeune homme dans la cave de la maison et informa sa femme, lorsqu’on lui demanda, que le valet de pied était parti précipitamment pour s’occuper de quelques affaires familiales personnelles.

Lady Louisa, bien sûr, ne croyait pas à cette histoire improbable mais, n’ayant aucune idée de la vérité de cette terrible journée, croyait que son mari avait emprisonné le jeune valet de pied dans l’une des nombreuses pièces de Longleat House.

Nuit après nuit, lady Louisa rôdait dans les couloirs de la vaste maison à la recherche de son valet de pied perdu. Frappant sans cesse aux portes et tapotant sur les panneaux, dans sa recherche de cachettes secrètes, on entendait Lady Louisa poursuivre sa quête futile.

Telle était la persévérance de Lady Louisa, qu’elle ne se souciait ni du temps ni des températures dans la vieille maison. À l’une des nombreuses occasions où elle était à la recherche de la jeune servante, Lady Louisa a attrapé un frisson qui s’est transformé en pneumonie. Très affaiblie par sa maladie et son inquiétude persistante, la belle jeune femme meurt en couches en 1736, à seulement 22 ans.

Peu de temps après la mort prématurée de Lady Louisa, on a vu son apparition frapper aux portes et rôder dans les couloirs de Longleat House dans une recherche apparemment sans fin.

Après la mort de sa femme, le 2e vicomte quitta complètement Longleat pour vivre dans le village de Horningsham.

Il y avait ceux qui murmuraient que la vraie raison pour lui de le faire était qu’il était terrifié à l’idée de tomber sur Louisa, alors qu’elle marchait dans le passage supérieur après la tombée de la nuit, à la recherche de son fidèle valet de pied. Il aurait également failli se ruiner lui-même et ses deux sœurs par son extravagance après la mort de sa femme.

Le fantôme de Lady Louisa ou de la Dame Verte, comme on l’appelle désormais, serait aujourd’hui le fantôme le plus fréquemment rencontré à Longleat. Le couloir à l’extérieur de la bibliothèque où le valet de pied a rencontré sa mort est maintenant connu sous le nom de The Green Lady’s Walk.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *