Les disparitions mystérieuses de la mer du diable au Japon

Les océans tentaculaires de notre planète ont longtemps été une source d’histoires étranges et inexpliquées, peut-être pas surprenant compte tenu de l’immensité de leurs profondeurs en grande partie inexplorées.

Parmi tous les divers phénomènes de la mer, le plus connu est peut-être cette célèbre région anormale de navires et d’avions en voie de disparition appelée le Triangle des Bermudes, qui a longtemps été un mystère paranormal persistant et fait l’objet de nombreux débats et spéculations. Pourtant, le Triangle des Bermudes n’est pas le seul vortex de navires disparus, et à l’autre bout du monde, dans un tout autre océan, il y a une contrepartie dans les eaux proches du Japon, qui, de l’avis de tous, est tout aussi étrange que son cousin des Bermudes.

La région connue sous le nom de mer du diable, de triangle du dragon, de Ma-no Umi  en japonais et de triangle de Taiwan est une étendue océanique située au large des côtes du Japon qui a acquis au fil des siècles une sinistre réputation. pour avaler des vaisseaux pour ne plus jamais être revus. L’emplacement exact de cette zone redoutée d’océan malveillant reste nébuleux, la plupart des estimations le mettant sous la forme d’un triangle avec un coin à Taiwan, un autre sur l’île japonaise de Miyake-jima et un autre sur l’île d’Iwo-jima, bien que les rapports varient. et les dimensions géographiques exactes et le périmètre fluctuent et sont incertains. Ce qui est cohérent, c’est que cet endroit a une histoire sombre qui remonte à loin, et implique des navires et des avions qui disparaissent sans laisser de trace, un peu comme un triangle des Bermudes de l’Orient.

Miyake-jima, Japon

La région a apparemment été considérée comme une menace depuis environ 1000 ans avant JC, quand il était largement admis que des dragons se cachaient dans les profondeurs ici, abattant divers navires de pêche et militaires à leur perte. Une histoire raconte comment le chef de guerre et 5e Khan de l’empire mongol, Kublai Khan, a tenté d’envahir le Japon à deux reprises dans les années 1274 et 1281 en traversant la mer du Diable et a fini par perdre plusieurs de ses navires et environ 40000 hommes dans le processus, avec beaucoup de ces épaves qui parsèment encore le fond de l’océan dans leurs tombes aqueuses. Au fil des siècles, la région était censée être un endroit à éviter, et d’innombrables pêcheurs et voyageurs s’aventureraient au-dessus des vagues pour disparaître de la surface de la terre ici.

Cependant, pour toutes ces prétendues disparitions mystérieuses, le phénomène est resté largement inconnu du monde extérieur jusqu’à ce que l’auteur notable Charles Berlitz publie son livre de 1974 sur le sujet, intitulé The Bermuda Triangle , qui mentionne la mer du diable, ainsi qu’un suivi. 1989 livre The Dragon’s Triangle , qui lui a été consacré et a fourni de nombreux cas modernes de disparitions supposées dans la région. Berlitz a affirmé que le Japon avait perdu au moins 5 navires militaires entre les années 1952 et 1954, ainsi que leurs équipages totalisant 700 hommes, qui n’auraient jamais été entendus à nouveau. Le gouvernement japonais a également envoyé un navire de recherche appelé Kaio Maru n ° 5 dans la région le 24 septembre 1953, mais il a également disparu avec son équipage de 31 personnes, devenant l’une des victimes les plus connues de la mer du diable et incitant également le gouvernement à émettre un avertissement indiquant que la zone était dangereux pour voyager.

Fait intéressant, outre les navires ou les avions qui semblent cesser d’exister, la mer du diable aurait également produit des rapports sur de nombreux autres phénomènes étranges. Des ovnis sont fréquemment repérés dans la région, ainsi que des navires fantômes et des lumières mystérieuses au-dessus des vagues. En outre, il existe des récits de personnes ayant subi une perte de temps, un équipement inexplicablement défectueux ou des perturbations magnétiques anormales.

En raison de cette grande étrangeté et du nombre de navires manquants dans la région, et grandement aidée par le livre grand public de Berlitz, la mer du diable est devenue connue comme un phénomène similaire au triangle des Bermudes, plus connu, et a généré de nombreuses théories. quant à la raison pour laquelle cette partie particulière de l’océan devrait faire autant de vies. Le plus rationnel réside peut-être dans le fait que les deux îles les plus souvent associées au triangle, Miyake-jima et Iwo-jima, se trouvent juste le long d’une ligne de volcans sous-marins très actifs appelée arc volcanique Izu-Bonin, qui s’étend sur 2500 km à travers le Pacifique jusqu’à Guam. Compte tenu de cela, une activité volcanique violente ou des événements sismiques sous-marins connexes pourraient très bien être à l’origine de certaines de ces disparitions signalées. En effet, dans son livre The Bermuda Triangle Mystery Solved, le chercheur sceptique Larry Kusche blâme un volcan appelé Myōjin-shō sur l’incident avec le Kaio Maru n ° 5 , soulignant que des débris ont été trouvés qui suggéraient cela, et allant encore plus loin en mentionnant que ce volcan n’était même pas dans le la mer du diable traditionnelle pour commencer.

D’autres théories rationnelles sont que ces navires ont été perdus en raison de tempêtes ou de certains phénomènes environnementaux, ou n’étaient que les victimes de l’un des nombreux autres périls hérités de l’océan. Avec la taille même de la prétendue mer du diable et le trafic de bateaux lourds dans la région, il semble naturel qu’il y ait des épaves et même des disparitions, et peut-être que celles-ci ont été exagérées comme étant causées par des phénomènes surnaturels concentrés sur cette seule zone.

L’une des théories les plus marginales sur la mer du diable est liée à un concept proposé par le cryptozoologiste et chercheur paranormal Ivan T. Sanderson. Dans les années 1960 et 1970, Sanderson a eu l’idée que la terre était entrecoupée de lignes de puissance qui convergeaient vers 12 portails situés à travers le monde, qu’il appelait les «Vile Vortices». Il croyait que ces vortex formaient des triangles selon un certain modèle le long de lignes de latitude particulières, y compris le tristement célèbre Triangle des Bermudes, qui étaient responsables de la disparition des navires et des avions par des moyens mystérieux, peut-être même vers d’autres dimensions par une sorte de porte. Ces vortex vils ont été blâmés pour les phénomènes du Triangle des Bermudes, ainsi que pour d’autres régions de la planète qui ont été le point de départ d’étranges disparitions ou de phénomènes paranormaux, et la mer du diable se trouve apparemment en plein milieu d’un. Sanderson écrirait sur ces vortex et la mer du diable dans un article deSaga Magazine a appelé The Twelve Devil’s Graveyards Around the World .

Ensuite, bien sûr, il y a l’idée que la mer du diable n’a jamais vraiment existé en dehors de l’esprit des écrivains qui l’ont couverte. De nombreux sceptiques ont souligné qu’il ne semble y avoir aucun rapport ou mention de la mer du Diable ou de ses disparitions bizarres dans les journaux ou autres publications avant le travail de Sanderson sur les vortex vils et la publication du livre de Berlitz, même au Japon, et que presque tous les articles de la littérature sur le phénomène peut être retracée à ces travaux sur la question, avec peu de vérifications ou de sources pour étayer leurs vagues affirmations et de fréquents détournements de certains faits pour mieux s’intégrer au mystère de la mer du Diable. Tous les livres et articles sur le phénomène semblent commencer là, s’appuyant progressivement sur l’histoire et la mythologie de la mer du Diable au point qu’il n’est plus possible de dissocier un fait de la fiction. Est-ce que tout le mystère de la mer du Diable et de son histoire revendiquée de siècles de disparitions inexpliquées et de phénomènes paranormaux est simplement une invention relativement récente basée sur une invention de l’imagination et une déformation des faits?

Nous nous retrouvons avec une histoire intrigante de la haute mer, d’un royaume avec une histoire sombre et effrayante où les gens s’aventurent à abandonner la surface de la terre sans explication, mais est-ce vrai? Une force mystérieuse vire-t-elle sous les vagues dans ce coin du monde, ou est-ce que tout cela est dû à des phénomènes normaux et naturels? Est-il en quelque sorte connecté à d’autres endroits similaires tels que le Triangle des Bermudes? Ou s’agit-il d’histoires et de spéculations? En effet, la mer du diable a-t-elle jamais existé en dehors de l’imagination? Quoi qu’il en soit, il s’agit certainement d’un cas divertissant d’un autre lieu supposé de mystères dans les océans vastes et mal compris de notre monde.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *