L’histoire effrayante de Huyton Toothsnatcher

Une nuit pluvieuse d’avril 2007, une jeune fille de 17 ans nommée Amanda a été surprise de son sommeil par des bruits étranges dans la chambre de sa maison sur Dinas Lane à Huyton. Le jeune Goth s’assit dans son lit et regarda autour de la pièce sombre, qui semblait encore plus sombre parce qu’Amanda avait récemment peint les murs en noir.

Elle ne pouvait voir personne, mais elle avait entendu ce qui ressemblait à un murmure et avait certainement entendu un certain grincement près du côté droit de son lit, fait par quelqu’un debout sur un plancher nu et lâche. Amanda grimaça avec une légère douleur dans sa canine gauche. Elle avait été lancinante toute la journée et elle avait donc essayé de dormir sans avoir mal aux dents en se couchant plus tôt que d’habitude, à 22 heures.

Une fois que l’adolescente fut convaincue qu’il n’y avait personne qui se cachait dans sa chambre (qu’elle appelait son «Sanctum»), elle enveloppa la couette autour de son petit corps et dériva dans les royaumes des rêves. Même dans ses rêves, Amanda avait mal aux dents et elle rêvait qu’elle était au fond d’une forêt, poursuivie par une vieille femme bossue tout en noir avec des cheveux gris attachés en chignon.

La vieille femme brandissait une paire de pinces et Amanda savait que la vieille femme déformée voulait lui arracher sa mauvaise dent. Amanda était nue, et lorsqu’elle s’est enfuie de la vieille femme, elle s’est déplacée au ralenti.

De temps en temps, Amanda voyait des visages grotesques la regarder derrière les arbres dans le bois, et à un moment donné du rêve, une de ces figures surnaturelles sautait sur Amanda et elle se réveillait avec un hurlement, seulement pour être confrontée à quelque chose. beaucoup plus terrifiant qui, jusqu’à présent, a défié une explication rationnelle.

Une vieille femme au visage lourdement ridé, au nez crochu, aux yeux aux anneaux noirs et au menton pointu, était penchée sur le lit d’Amanda, une paire de pinces à la main, et une dent maculée de sang était tenue dans ces pinces. Amanda a ressenti une douleur atroce dans sa bouche.

Elle passa le bout de sa langue autour de sa bouche et goûta du sang salé – et le trou dans sa gencive enflée là où la canine gauche avait été arrachée. La vieille femme, bossue, laissa échapper un petit rire sifflant, et Amanda était tellement bouleversée et affligée par la douleur dans sa bouche, qu’elle gifla la vieille sorcière au visage, et le vieil étranger étrange poussa un cri, puis poussa un cri regard étonné aux yeux écarquillés de l’adolescent.

‘Maman!’ Amanda a crié. ‘Papa!’ elle a aussi crié en sortant de son lit et a commencé à lancer des objets sur le sinistre arracheur de dents. Un réveil à l’ancienne a été le premier missile destiné à l’intrus ratatiné, et il a rebondi sur sa tête.

La vieille femme a crié quelque chose puis a couru dans le coin de la pièce aux murs noirs, dans un espace entre le mur et l’armoire, et à ce moment-là, la porte de la chambre s’est ouverte et le père d’Amanda est entré et a allumé la lumière.

Amanda a raconté à son père ce qui s’était passé et l’a exhorté à regarder dans la niche entre le mur et l’armoire, et il l’a fait, plutôt prudemment, mais n’a vu personne là-bas. «  Vous avez évidemment fait un cauchemar Mandy  », a-t-il dit à sa fille, mais Amanda a dit qu’elle ne l’avait certainement pas fait – et elle a grand ouvert la bouche et a montré à son père la dent manquante.

La mère d’Amanda est entrée dans la chambre et quand elle a entendu l’histoire étrange, elle a suggéré qu’Amanda avait peut-être arraché sa dent douloureuse dans son sommeil. Amanda était furieuse à la suggestion. «Je ne l’ai pas fait! elle a protesté, et elle a souligné les taches de sang sur la couette. Le père d’Amanda a fouillé le sol, mais il n’y avait aucun signe de la canine. Il n’a jamais été retrouvé et quelques semaines plus tard, Amanda s’est fait implanter une fausse canine dans sa gencive par le dentiste.

Ce qu’Amanda et ses parents ne savaient pas, c’est qu’il y avait eu des incidents similaires d’arrachage de dents à Huyton remontant au moins aux années 1930, et en 1978, à Lincombe Road – la route voisine de Dinas Road, il y avait deux cas étranges. de vol de dents nocturne. En mars 1978, une femme s’est réveillée une nuit et a trouvé une vieille femme aux cheveux blancs dans une longue robe noire, penchée sur le lit de sa fille de 4 ans.

L’enfant pleurait, et quand la mère a crié à la silhouette, elle a disparu. Quand la lumière s’est allumée, la fillette de quatre ans sanglotait avec sa main à sa bouche. Ses dents de devant avaient disparu. Il y a des siècles, certaines sorcières ont volé les dents de lait des nourrissons pour les utiliser dans des sorts. En septembre de la même année, sur la même route, le grand-père en visite d’une famille avait un peu trop bu à l’occasion du 21e anniversaire de son petit-fils et se retira dans la chambre d’amis à presque trois heures du matin.

Le vieil homme, nommé Jeffrey, avait une seule dent dans la tête et était souvent moqué pour cela. Sa défunte épouse lui avait demandé à plusieurs reprises de se faire arracher la dent et d’obtenir un ensemble de prothèses dentaires, mais Jeffrey était terrifié par le dentiste et les aiguilles en particulier. Jeffrey était tellement ivre, il s’est endormi sur le lit sans même se déshabiller et s’est installé dans un sommeil accueillant, mais vers trois heures et demie, il s’est réveillé avec la sensation d’une main glacée sur sa poitrine et de doigts osseux froids dans sa bouche, tirant sur le sien. une seule dent.

Alors qu’il plissait les yeux dans l’obscurité, il vit une femme aux cheveux blancs, et elle était absorbée par le fait de lui tirer la dent. Jeffrey essaya de se lever, mais la vieille femme semblait avoir une force surhumaine, et elle le plaqua sur le lit avec sa main gauche alors que sa main droite agrippait la dent du grand-père.

Jeffrey essaya de crier mais son appel à l’aide fut étouffé par les doigts de la vieille femme dans sa bouche, et il ressentit une vive douleur atroce en entendant sa dent être arrachée de sa mâchoire. Alors que la dent cédait, il sentit la vieille femme sauter de haut en bas sur lui, et elle poussa un cri et un sourire pour révéler qu’elle-même n’avait qu’une seule dent.

Jeffrey cracha sur le visage de la vieille femme, et vit que son crachat, alors qu’il frappait le visage pâle de la sorcière, était teinté de sang. Le grand-père invoqua d’une manière ou d’une autre la force de pousser l’entité hors de lui, et il l’entendit atterrir sur le sol sur le côté du lit avant qu’elle ne pousse un cri perçant. Quelques instants plus tard, la porte s’est ouverte et le fils et le neveu de Jeffrey sont entrés dans la pièce.

La lumière était allumée et Jeffrey trébuchait du lit avec du sang coulant de sa bouche. Il a donné un compte rendu déformé de la vieille femme qui avait arraché sa dent, mais le fils de Jeffrey pouvait voir que la dent en question était toujours là, même si elle était lâche et semblait prête à tomber. Jeffrey s’est gargarisé avec un rince-bouche, a pris une aspirine, puis a bu deux verres de whisky pur pour atténuer la douleur de sa dent délogée.

Il a ri à propos de «  l’étrange cauchemar  » – car c’est ce que son fils l’a convaincu que l’incident apparemment réel était, et dans l’heure, Jeffrey était de nouveau dans la chambre d’amis, sombrant dans le sommeil, plein de whisky fin et d’aspirine. Vers cinq heures et quart ce matin-là, la vieille sorcière revint.

Jeffrey sentit la main glacée étrangement familière sur sa poitrine, le stabilisant alors que le doigt et le pouce osseux et froids de l’autre main saisissaient la dent détachée du grand-père – et cette fois, l’arracha d’un seul coup.

Jeffrey a crié de douleur. L’aspirine et le whisky n’avaient atténué que très légèrement l’agonie d’une extraction aussi brutale. La vieille femme effrayante était étonnamment vive pour son âge avancé, et comme un éclair, elle vola en un battement de cœur dans l’obscurité de la pièce, mais Jeffrey pouvait l’entendre ricaner tout près. Il poussa un cri qui tendit excessivement ses cordes vocales, le laissant incapable de crier à nouveau.

Quelques instants plus tard, la porte s’est ouverte, et la petite-fille de 18 ans de Jeffrey, Kerry, est entrée, a allumé la lumière et s’est précipitée vers son grand-père en détresse, qui se levait du lit avec sa main à la sienne. bouche.

Il essaya de dire à Kerry ce qui s’était passé, mais pour une raison étrange, la fille tremblait et commença à tirer Jeffrey vers la porte avec tellement de force qu’il faillit tomber. Kerry a été accueillie par d’autres membres de la famille alors qu’elle atteignait la porte, et a claqué la porte de la chambre d’amis derrière elle, puis leur a tout dit. «Elle est toujours là-dedans! Je l’ai vue.’

Le père de Kerry a jeté un regard interrogateur et est allé ouvrir la porte, mais Kerry s’est mis en travers et a dit: «Non, pas papa! Elle est horrible!

Le père de Kerry (qui était le fils de Jeffrey) a quand même ouvert la porte et a fouillé la pièce. Il ne pouvait trouver aucun vieil intrus, vêtu d’une longue robe noire, comme Kerry l’avait décrite, mais il y avait une odeur maladive et sucrée dans l’air qui persistait dans cette pièce pendant des jours.

Kerry a déclaré que lorsqu’elle était entrée dans la pièce ce matin-là après avoir entendu son grand-père crier, elle avait vu une vieille femme effrayante d’environ 1,50 mètre de haut, dans une longue robe noire, se cachant entre l’armoire et une bibliothèque.

Kerry avait fait semblant de ne pas voir la vieille femme au début, mais en aidant son grand-père à sortir de la pièce et en jetant un coup d’œil en arrière, la vieille femme se rendit compte qu’elle avait été repérée et avait foiré son visage d’une manière grotesque qui a donné des cauchemars à Kerry pendant des années. Comme dans d’autres cas de ce genre que j’ai étudiés, la dent du grand-père n’a jamais été retrouvée. Soit dit en passant, les incidents du syndrome de Old Hag sont actuellement en augmentation dans cette région – dormez bien ce soir…

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Auteur: Tom Slemen , qui est un écrivain de Liverpool, connu avant tout comme l’auteur de la série de livres à succès Haunted Liverpool qui documentent des incidents paranormaux et des crimes non résolus ou inhabituels. Consultez ses livres sur Amazon ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *