Le meurtre mystérieux lié à une poupée hantée

Il existe une myriade d’histoires de poupées hantées dans le monde. De telles histoires attirent notre attention parce que les coupables sont si troublants au départ. Leurs petits corps en plastique et leurs yeux morts et perçants fixant le monde ne cessent de susciter l’émerveillement chez certains et la peur chez d’autres.

Les contes de poupées hantées font vraiment partie de la gamme, et certains d’entre eux semblent avoir l’habitude de finir comme de petites histoires violentes qui semblent tout droit sorties d’un film d’horreur. L’une de ces histoires effrayantes de poupées hantées déchaînées est certainement celle qui a fait le tour, et qui suggère une poupée maudite et démoniaque derrière un meurtre vicieux.

En 2011, Byron Robertson, 45 ans, d’El Paso, au Texas, s’est mis en colère pour assassiner brutalement sa fille de cinq ans, Nancy. L’agresseur a été soumis à divers tests psychologiques et il a été déterminé qu’il souffrait de schizophrénie paranoïde, mais cela n’a pas aidé dans son sort. Il a été reconnu coupable du meurtre et condamné à mort, envoyé se vautrer et languir dans le couloir de la mort, et c’est ici qu’une interview très étrange aurait été menée, indiquant une sorte de force sinistre surnaturelle derrière tout cela. Il arrivait qu’un psychiatre du nom du Dr Jack Randolph se retrouve assis en face de Robertson, avec l’intention de découvrir si le criminel impitoyable était éligible à un plaidoyer de folie. Sous interrogatoire,

Robertson a commencé à dire du temps , il est parti à la boutique pour offrir un cadeau à Nancy pour son anniversaire. À l’époque, lui et sa femme avaient connu des moments difficiles, mais avaient réussi à emprunter de l’argent pour lui offrir un cadeau et lui organiser une modeste fête d’anniversaire. Ils ont trouvé leur cadeau dans un magasin excédentaire à Pecos, au Texas, sous la forme d’une grande poupée en plastique qui était un peu étrange, mais assez mignonne pour qu’ils le considèrent comme un bon cadeau. Ils avaient raison en ce sens que Nancy l’aimait apparemment, elle et le jouet devenant bientôt inséparables. La fille dormait avec tous les soirs, l’apportait à l’école pour la montrer à ses amis et mettait même une place à la table du dîner pour la poupée. En effet, l’anniversaire s’était déroulé à merveille et Robertson le décrirait comme l’un des jours les plus heureux de sa vie. Pourtant, des nuages ​​sombres étaient apparemment à l’horizon.

Au fil du temps, l’amour de Nancy pour cette poupée effrayante semble être devenu une obsession à part entière. Elle a commencé à consacrer tout son temps à la poupée, la tapotant et la lissant tout en ignorant ses amis et camarades de classe, et elle passait des heures dans sa chambre à lui parler avec enthousiasme. La situation est devenue si mauvaise que le professeur de la fille en a même parlé aux parents et a dit que c’était un attachement malsain. Robertson dirait de ceci:

Chez nous, sa vie tournait pratiquement autour de cette poupée. Puis elle a commencé à faire des choses bizarres avec. Elle a commencé à habiller la poupée avec ses propres vêtements et elle a teint ses cheveux noirs en blond comme les siens. Elle l’apporte même avec elle pendant qu’elle prend un bain et utilise son propre shampoing et eau de Cologne dessus. Mais le pire, c’est que chaque jour et chaque nuit, elle parle juste avec cette poupée. Non seulement faisant semblant de lui parler, elle avait de longues conversations avec lui comme si cette fichue chose lui répondait réellement.

Les deux parents seraient arrivés au point où ils en avaient assez et ont décidé de prendre la poupée. Ils l’ont emporté et l’ont enfermé dans leur placard où elle n’y aurait pas accès, mais cela a mis l’enfant en colère. Elle a crié, maudit, crié et cassé des objets dans la maison en exigeant de savoir où se trouvait sa poupée bien-aimée et en insistant pour qu’ils la rendent. Cela a dégénéré très rapidement, tout cela était très inhabituel pour l’enfant normalement très calme et bien élevé, et il serait censé expliquer ce qui s’est passé ensuite:

Au début, ma femme et moi étions fermes sur notre décision de verrouiller ce jouet pour le bien de Nancy. Cependant, notre petite Nancy, notre cher petit ange, a commencé à nous maudire. Je ne veux pas me souvenir davantage de ce qu’elle a dit, mais notre fille a dit les choses les plus horribles sur nous. Nous n’en pouvions plus et nous avons ramené Nancy dans sa chambre. En entrant dans sa chambre, nous avons tous été surpris de voir la poupée allongée sur le lit de Nancy. Ma femme et moi étions terrifiés par ce que nous avons vu parce que nous étions absolument sûrs d’avoir enfermé cette merde dans notre placard. Nancy, de son côté, était contente d’être à nouveau avec sa poupée. Elle a couru vers lui, l’a caressé et a demandé si tout allait bien. Puis Nancy s’allongea à côté sur son lit et lui dit qu’elle ne le laisserait plus jamais hors de sa vue. Et ma femme et moi sommes restés là, sans peur de ce qui venait de se passer. Ce n’était pas la dernière fois que nous essayions de nous en débarrasser. Nous savions qu’il y avait quelque chose à propos de cette poupée… quelque chose de diabolique qui éloignait notre Nancy de nous. Cela avait déjà affecté sa vie à l’école et à la maison et nous devions faire quelque chose à ce sujet. Cela nous avait déjà causé beaucoup de problèmes et de dilemmes et nous ne pouvons tout simplement pas rester les bras croisés et ne rien faire. Ma femme et moi savions que nous nous sommes débarrassés définitivement de cette poupée.

En effet, selon Robertson, ils ont essayé à plusieurs reprises de verrouiller la poupée et de l’éloigner de leur fille de plus en plus dérangée, mais chaque fois qu’ils le faisaient, elle réapparaissait miraculeusement dans son lit, quelles que soient les longueurs qu’ils mettaient à faire. sûr qu’il est resté verrouillé. À cause de cela, ils sont arrivés à la conclusion que la seule chose à faire était de détruire la chose maudite. À cette fin, Robertson a non seulement enlevé la poupée, mais cette fois-ci, il s’est cassé les jambes et a retiré sa tête avant de la jeter à la poubelle. Il dirait:

Nous avons réussi à retirer cette poupée de Nancy à nouveau une nuit pendant qu’elle dormait. Nous avons attendu jusqu’à l’aube avant de sortir. Le jeter à la poubelle et regarder le camion l’emporter était le meilleur pari que nous ayons eu pour finalement nous en débarrasser. Pour m’en assurer, j’ai férocement déchiré sa robe et cassé ses petits bras et jambes en plastique. Par mesure de sécurité, j’ai également écarté sa tête et il est tombé à la poubelle avec toutes les autres pièces. Ensuite, nous avons regardé le camion poubelle l’emporter, pensant que nous ne le reverrions jamais.

Le lendemain matin, il y avait un visiteur à la porte de leur maison, et il s’est avéré être un contingent de policiers dans un état visiblement tendu et bouleversé. Ces policiers sombres les ont alors informés que leur fille Nancy avait été retrouvée à la poubelle dans un état mutilé et démembré, et Robertson disait avec enthousiasme:

En fin de matinée, nous avons été choqués de voir des policiers frapper à notre porte. Ils nous ont apporté de graves nouvelles… des nouvelles qui me font encore des dépressions mentales tous les soirs. Ils nous ont dit que la tête, le torse et les membres mutilés de notre fille avaient été retrouvés dans un camion à ordures, et la police a dit que ses vêtements déchirés prouvaient qu’elle avait aussi probablement été violée. Mais ça ne pouvait pas être notre chère Nancy. Elle dormait dans sa chambre pendant ce temps. La police a dû faire une erreur. Cependant, quand nous sommes allés vérifier la chambre de Nancy, notre cher ange était introuvable, mais sa poupée… allongée sur le lit où Nancy était censée être. Nous étions plus qu’horrifiés par ce que nous avons vu. Cela n’avait tout simplement aucun sens. Ma femme et moi savons ce que nous avons fait. C’était la poupée que nous avons jetée à la poubelle. Mais comment se fait-il que cette chose soit là et Nancy non?

Robertson a été arrêté pour le viol et le meurtre de sa propre fille, ce qu’il a nié avec véhémence pendant toute cette épreuve, mais personne ne l’a cru. Il voulait dire au monde entier que la poupée maudite leur avait fait quelque chose et les avait trompés, mais il savait qu’il aurait l’air d’un fou furieux s’il le faisait. Entre-temps, sa femme est devenue si découragée par tout cela qu’elle se pendait alors qu’elle était détenue pour un interrogatoire. Aucun de ces discours de poupée démoniaque n’irait bien avec les jurés, et il serait finalement condamné à mort, mais pas sans faire une déclaration finale sur toute cette épreuve bizarre, en disant:

J’aurais du être mieux informé. Je n’aurais pas dû acheter une poupée à ma propre fille. Je n’aurais pas dû acheter cette poupée démoniaque à ma chère Nancy. Et maintenant, j’entends vous tous, le jury, les médias et la police, me blâmer d’avoir tué ma propre fille. Vous pensez tous à moi comme à un psychopathe fou, mais tout ce que je peux dire, c’est que je n’essaierai jamais de ma propre vie de tuer ma propre famille. Vous pouvez me mettre dans la chaise électrique, m’injecter ou me pendre pour tout ce que je veux. Bon sang, tu peux faire ce que tu veux, brûle-moi si tu veux. Assassinez-moi et faites de moi la troisième victime de cette poupée. Mais écoutez-moi s’il vous plaît. Veuillez détruire cette chose. Vous pouvez vous débarrasser de moi, mais s’il vous plaît, pour l’amour de Dieu, débarrassez-vous-en aussi.

Y a-t-il quelque chose à cela? La seule chose qui soulève des drapeaux rouges est qu’il s’agit principalement d’une histoire née d’Internet, avec peu de corroboration et très probablement juste une autre des nombreuses creepypasta qui flottent là-bas. Pourtant, que se passe-t-il s’il y a du vrai? Si tel est le cas, quelle est la signification de cette poupée, d’où vient-elle et que veut-elle? Il n’y a aucun moyen que nous le sachions jamais avec certitude, et cela reste un petit conte curieux et effrayant pour taquiner et échapper aux tentatives de vraies réponses.

Article traduit par Damien pour preuvesduparanormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *