San Pedro Poltergeist: La hantise mortelle de Jackie Hernandez (vidéo)

Connu comme l’un des cas de poltergeist les mieux documentés de l’histoire, une hantise malveillante à San Pedro est devenue mortelle lorsque des enquêteurs paranormaux ont été attaqués par une présence invisible hantant une jeune femme et sa famille.

Parfois, les hantises sont localisées dans un endroit, une maison avec un passé sombre ou une entreprise avec des antécédents de mort, mais parfois, dans le pire des cas, vous pouvez vous retrouver hanté, peu importe où vous courez, par des choses qui se heurtent la nuit. C’est exactement ce qui est arrivé à Jackie Hernandez entre 1989 et 1990.

Dans l’un des cas les plus documentés et peut-être dangereux de l’histoire de l’enquête paranormale en Amérique, une jeune mère a été victime d’un esprit prédateur alors qu’elle tentait de prendre un nouveau départ dans le quartier de San Pedro à Los Angeles.

Jackie Hernandez était une mère nouvellement célibataire qui a quitté son mari, avec leurs deux enfants, pour prendre un nouveau départ à San Pedro, en Californie. Jackie était déjà dans une grave détresse émotionnelle alors qu’elle se débattait avec plusieurs emplois pour nourrir ses deux jeunes enfants et les laissait souvent sous la garde de sa voisine Susan Castenada. C’est pendant cette période de leur séjour à la maison que Jackie a commencé à expérimenter des choses étranges.

Un soir, quand Jackie est allée voir ses enfants, elle a été accueillie à la place par un spectacle tout droit sorti d’un film d’horreur: un vieil homme hagard assis dans un coin de la pièce la regardant. Elle a décrit ses yeux comme brillants et son visage sans émotion. Dans un état de panique, elle a couru chez son voisin où Susan l’a calmée et a écouté son histoire bizarre. Susan n’a cependant pas été déroutée par la nature apparemment fantastique de l’histoire de Jackie. Elle croyait que le personnage était un esprit et a conseillé à son amie de contacter l’enquêteur paranormal Dr Barry Taff et son équipe.

L’enquête commence

Avec la peur croissante de Jackie et la présence de deux jeunes enfants dans la maison, Taff a donné la priorité aux revendications de Jackie et est arrivé à la maison avec son caméraman Barry Conrad et Jeff Wheatcraft. Ils ont été immédiatement accueillis par une odeur nauséabonde qu’ils n’ont pas pu localiser et ont donc aéré la maison pour tenter de découvrir la source. Au cours des questions d’ouverture de l’enquête, l’équipage et Jackie ont entendu un bruit sourd dans le grenier suivi d’un autre, encore plus fort juste après. Jackie a retracé la source du coup au plafond au-dessus de sa cuisine et a affirmé avoir vu l’image fantomatique d’une tête coupée là avant accompagnée de voix étouffées.

C’est également au cours de cet interrogatoire initial qu’elle a affirmé avoir été la cible d’objets projectiles d’une force invisible et qu’un liquide étrange suintait de façon chronique des parois (qu’on croyait plus tard être du plasma sanguin). Ensuite, l’équipe a commencé à prendre des photos préliminaires de la maison. C’est au cours de cette séance photo que Jeff Wheatcraft et Conrad sont montés au grenier pour documenter la zone. Wheatcraft aurait été attaqué par une force invisible qui a jeté son appareil photo de ses mains et l’a poussé. Ils sont partis pour la nuit, bien décidés à rentrer et à découvrir ce qui les avait accostés dans le grenier.

La deuxième tentative a été encore plus dangereux quand, le 4 Septembre e , Wheatcraft a été victime d’une strangulation potentiel quand un accord lui – même mystérieusement enroulé autour de son cou. Le photographe Gary Boehm qui était également dans le grenier à l’époque, a vu ce qui se passait et s’est précipité pour l’aider et l’a ramené en bas. Après avoir expliqué ce qui s’est passé, Jeff Wheatcraft a quitté la maison, pour ne plus jamais y remettre les pieds.

La hantise continue
Attaqué dans le grenier: une hantise mortelle à San Pedro
Le Dr Barry Taff, Barry Conrad, Jackie Hernandez et deux voisins écoutent terrifiés les bruits de martèlement provenant du grenier.

Finalement, Jackie a quitté la maison pour retourner dans un parc à roulottes avec son ex-mari, à 300 miles au nord. Tout est revenu à la normale et l’affaire, si elle n’était pas résolue, était au moins close. Cependant, un soir, alors que Jackie aidait un voisin à ranger une télévision dans son hangar, elle a affirmé que l’écran clignotait et que l’image du vieil homme de la maison de San Pedro la fixait. Puis, une forte détonation a commencé à venir de l’intérieur du hangar, tout comme ils l’avaient fait avec le grenier.

Wheatcraft et Conrad ont voyagé dans le nord pour poursuivre leurs enquêtes. Ils ont tenu une séance avec Jackie où l’apparition a prétendu être le fantôme d’un homme assassiné dans le port de San Pedro. Cela les a également informés que plusieurs autres esprits hantaient la région et que Jeff avait été ciblé dans une attaque parce qu’il ressemblait à l’assassin de l’esprit. Le fantôme a révélé qu’il utilisait Jackie pour son énergie avant de signer en affirmant que le soleil se levait. Tout comme l’équipement électronique semblait mal fonctionner, Jeff a été attaqué à nouveau par une force invisible, le laissant physiquement bien mais avec une paranoïa durable.

Sans clôture sur l’incident, Jackie a décidé de déménager à nouveau. Elle a déménagé plusieurs fois au cours des années suivantes et l’activité paranormale a semblé diminuer à chaque fois. Elle s’est finalement réinstallée à Los Angeles, mais loin de son ancienne maison. Des résidents sont allés et venus dans sa maison de San Pedro, plusieurs d’entre eux affirmant avoir entendu des sons étranges et inexplicables provenant du grenier.

Un nouveau départ

En fin de compte, le Dr Barry Taff croyait que le fantôme était celui d’Herman Hendrickson, un homme de 28 ans dont le corps a été découvert flottant dans le port en mars 1930. La mort a été officiellement déclarée accidentelle par le département de police de Los Angeles. Taff croyait également que le fantôme du vieil homme hagard était celui de John Damon qui avait construit la maison à l’origine et y résidait peut-être toujours.

Bien qu’il s’agisse sans aucun doute du plus célèbre, ce n’est qu’un des nombreux cas documentés que Taff et son équipe ont enquêté sur les cas où la détresse émotionnelle et un possible traumatisme mental récent ont rendu les gens faciles à choisir pour le paranormal. Il a été conclu que la détresse émotionnelle de Jackie à ce moment de sa vie a contribué au pouvoir des hantises et depuis qu’elle a acquis un sentiment de sécurité et de calme, les pouvoirs des esprits ont affaibli leur emprise sur elle. Depuis la hantise, Jackie et d’autres personnes touchées par les incidents disent qu’elles ont laissé la hantise derrière elles et ont continué leur vie.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : OCCULTMUSEUM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *