L’étrange histoire d’un jeu démoniaque maudit

Alors que le monde s’est ouvert via les merveilles d’Internet, de nombreuses histoires et coutumes étranges ont circulé. Certains d’entre eux impliquent des jeux avec un élément résolument paranormal, certains dont j’ai déjà parlé ici , mais il y en a beaucoup d’autres. Celui qui a réussi à gagner beaucoup de popularité ces dernières années est une sorte de jeu de conjuration d’esprit qui a sauté du folklore pour prendre fermement sa place dans le monde de l’étrange.

L’un des jeux surnaturels et des légendes Internet les plus populaires de nos jours est certainement un jeu effrayant qui a pris d’assaut Internet ces dernières années. Le jeu porte le nom plutôt anodin de «Charlie Charlie», qui a évolué à partir d’un jeu populaire pour les jeunes en Espagne et en Amérique hispanique appelé Juego de la Lapicera.ou le « Jeu du crayon ». Le jeu ressemble plus ou moins au jeu «Magic 8 Ball», dans lequel les participants posent des questions à une force invisible et obtiennent des réponses grâce à des crayons soigneusement équilibrés qui vireront ou tomberont vers des réponses écrites sur un morceau de papier. Traditionnellement, il fonctionne de manière similaire à un tableau Ouija, avec un papier qui a les mots «oui» et «non» écrits dans des grilles, et il existe une version à quatre crayons et deux personnes du jeu. Dans la version à quatre crayons, deux joueurs tiennent deux crayons et ceux-ci se dirigeront mystérieusement vers les réponses aux questions posées à une entité mystérieuse appelée «Charlie», et la version à deux crayons fonctionne en équilibrant soigneusement l’un sur l’autre, après quoi le crayon s’inclinera , faites pivoter ou pivotez vers la réponse.

C’est plus ou moins à peu près tout, et le jeu a apparemment été joué pendant des générations en Espagne et dans d’autres pays hispanophones, mais ces dernières années, il est devenu populaire dans le monde anglophone et a pris une forme plus sinistre dans son crossover. dans le monde Internet. L’incarnation moderne du jeu a explosé sur la scène à travers la fracture linguistique à partir de 2008, quand il a été décrit sur plusieurs sites en anglais et a immédiatement suscité l’intérêt des adolescents qui cherchaient à jouer à un jeu effrayant. En 2015, le jeu a été mis sur Instagram et a rapidement été à la mode sur Twitter sous le hashtag «#CharlieCharlieChallenge» et à partir de là, il a absolument explosé, étant tweeté et retweeté des millions de fois en peu de temps et créant ainsi une légende urbaine sur Internet. Donc à peu près maintenant, vous vous demandez peut-être comment vous pouvez vous amuser et jouer aux jeux. Eh bien, je suis là pour vous aider.

Tout est assez simple, en fait. Il y a certaines choses dont vous aurez besoin en premier. Vous aurez besoin de deux crayons, d’une feuille de papier, et selon certains, il est nécessaire d’avoir un ordinateur avec un appareil photo exécutant le programme populaire Vine, bien que vous puissiez apparemment jouer sans cela. Une fois que vous avez ce truc, c’est vraiment assez facile. Dessinez un «X» sur le papier et indiquez deux des quadrants «oui» et les deux autres «non». Placez un crayon au milieu, puis équilibrez soigneusement l’autre dessus en forme de croix. Il doit être suffisamment équilibré pour être mobile et facile à déplacer par une rafale de vent ou même par le souffle du joueur. Vous dites alors à voix haute «Charlie, Charlie, êtes-vous là?» et posez une question. C’est tout. Ensuite, vous attendez que le crayon supérieur tourne ou tombe sur un quadrant avec un «oui» ou un «non» et il y a votre réponse, pour le meilleur ou pour le pire. Lorsque vous avez terminé, vous êtes censé dire «Au revoir, Charlie» et la session est censée être terminée. Cela semble assez inoffensif, mais il y a ensuite des spéculations sur qui ou ce qu’est «Charlie».

L’une des principales idées paranormales est que lorsque vous appelez Charlie, vous appelez vraiment un esprit quelconque, décrit de manière variée comme un fantôme, un démon ou même le diable lui-même. Cet élément sinistre a contribué à alimenter de nombreux rapports en ligne de personnes prétendant avoir été hantées par Charlie ou rendues folles en jouant au jeu, surtout si l’on ne parvient pas à dire correctement «Au revoir» à la fin de la session, ce qui semble être équivalent d’inviter l’entité à rester un moment. De telles histoires n’ont été propulsées que par des articles parodiques se moquant de la popularité du jeu, comme un article de 2015 sur le site Web The Racket Report., qui a publié un article affirmant qu’il y avait eu plus de 500 morts mystérieuses en jouant à Charlie Charlie. L’article était absolument un canular, et a même été étiqueté comme tel, mais tant de gens l’ont lu comme réel, ce qui a été rapporté comme de vraies nouvelles dans certains endroits, y compris aux Fidji, où le jeu a ensuite été qualifié de «satanique» et interdit par le Ministère fidjien de l’éducation. Le jeu a également été interdit dans la province dominicaine de Hato Mayor et, en 2017, le gouvernement de la Libye orientale l’a également interdit après l’avoir blâmé pour 6 suicides.

Le jeu a également reçu une publicité négative dans les nouvelles en Jamaïque, aux Émirats arabes unis et parmi certains membres de la communauté chrétienne, qui ont affirmé que les gens étaient possédés en y jouant. Tout cela n’a fait que renforcer la popularité du jeu et son statut de légende urbaine effrayante en tant que sorte de planche Ouija pour homme pauvre et dangereux. Tout cela est assez impressionnant pour un jeu qui est fondamentalement un crayon tombant par hasard d’un autre, et cela a été une véritable sensation et une étude du phénomène des tendances virales sur Internet et de la façon dont elles font le saut entre les langues. Caitlyn Dewey du Washington Post a dit à ce sujet:

Charlie fait une étude de cas meurtrière sur la viralité et la façon dont les choses entrent et sortent des langues et des cultures en ligne. Vous remarquerez, par exemple, que beaucoup de joueurs et de journalistes parlent du jeu comme s’il était nouveau, alors qu’il s’agit en fait – et plus intéressant encore, je pense – d’un vieux jeu qui vient de traverser la fracture linguistique. C’est aussi, assez notablement, un autre exemple de la puissance de l’Internet chez les adolescents. Ecrivez leurs petits jeux comme idiots, bien sûr – mais nous n’avons jamais eu tendance à «Bloody Mary» ou «Ouija board».

Quant au fonctionnement réel du jeu, l’explication rationnelle est que ce n’est que le résultat d’une suggestion psychologique et du désir inné du cerveau humain de trouver un sens même dans un hasard total. Nous avons tendance à interpréter le hasard comme ayant une sorte de signification reconnaissable, même lorsqu’il n’y en a pas, comme voir des formes dans les nuages, et lorsqu’il est mélangé à la superstition et à un esprit déterminé pour que quelque chose de paranormal se produise, il est facile de voir le crayon comme en mouvement. de lui-même ou guidé par une force mystérieuse invisible. C’est une explication courante pour les jeux de divination en général, comme utiliser un pendule ou jouer avec une planche Ouija, et Chris French, chef de l’unité de recherche en psychologie anomaliste à l’Université de Londres, a déclaré à propos de cette tendance:

Souvent, les «réponses» reçues [dans les jeux de divination] peuvent être vagues et ambiguës, mais notre capacité inhérente à trouver un sens – même quand ce n’est pas là – garantit que nous percevrons la signification de ces réponses et serons convaincus qu’une intelligence de genre se trouvait derrière eux.

Ce qui est vraiment remarquable à propos de ce jeu, c’est la rapidité avec laquelle il a réussi à prendre Internet d’assaut et à quel point il est omniprésent dans certains cercles. On peut trouver de nombreux récits de véritables hantises et d’instances de malheurs et de malédictions entourant ce jeu, et on se demande ce qu’il faut en faire. S’agit-il uniquement d’une légende urbaine et d’histoires fantasmagoriques ou autre chose? Vous sentez-vous assez chanceux pour appeler Charlie? Pour l’instant, c’est juste une autre des nombreuses histoires sinistres qui rampent sur Internet, et qu’il y ait quelque chose ou non, je vous laisse le soin de décider.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *