El Muerto : Le cavalier sans tête du Texas

De ses sources au nord-ouest de San Antonio à l’endroit où il se jette dans le golfe du Mexique à Corpus Cristi Bay, la rivière Nueces (qui signifie «noix» en espagnol) serpente à travers les collines et les garrigues du centre et du sud du Texas.

C’est dans cette région au milieu du XIXe siècle, lorsque la frontière Texas / Mexique était en litige et que les hors-la-loi se sont révoltés, que les badlands entourant le Rio Nueces (comme on l’appelait alors) sont devenus la scène d’un mystère qui a brûlé. lui-même dans l’histoire quasi mythique du Lone Star State.

Il semble que d’innombrables habitants de la région aient commencé à signaler l’apparition d’un cavalier fantôme sans tête qui parcourait la plage. On a dit qu’il portait sa tête fixée sur sa corne de selle sous un grand chapeau.

Des cow-boys vigoureux et des hors-la-loi grisonnants auraient pris pour cible cette horrible apparition sans effet. Les balles semblaient toucher leurs marques sans dommage apparent.

Avec le temps, il serait connu comme «El Muerto» – l’homme mort. Mais qui était ce cavalier sans tête? Certains le considéraient comme le spectre d’un Vaquero mort depuis longtemps qui gardait une mine d’or à la Misión Nuestra Señora de la Candelaria del Cañón, une mission espagnole sur le Rio Nueces.

D’autres pensaient qu’il n’était guère plus qu’un épouvantail attaché à une monture sans cavalier et lâché comme une plaisanterie pratique.

Ce n’est que lorsqu’un groupe d’éleveurs a décidé de régler l’affaire (avec des balles) que le mystère a été résolu. Attendant sur l’un des terrains familiers du cavalier fantôme, les hommes ont tendu une embuscade au cavalier alors qu’il arrivait, l’abattant dans une tempête de puissance de feu.

Lorsque la fumée se dissipa, les hommes se dirigèrent avec précaution vers le cheval tombé. C’était assez réel; le sang coulait de ses nombreuses blessures et s’infiltrait dans la terre desséchée du Texas. Le cavalier, cependant, était une autre affaire.

Aucun sang ne jaillit de sa forme sans tête. En y regardant de plus près, les hommes furent choqués de trouver le cadavre desséché d’une pauvre âme. Il semble que l’homme avait été attaché à la selle.

De plus, il était criblé de blessures de flèches, de lances et de balles. Son crâne reposait, selon la légende, sur la corne de la selle sous un sombrero en lambeaux.

Plus tard, on a appris que l’homme était un voleur de chevaux nommé Vidal. Ses escapades criminelles ont pris fin quand il a choisi de voler plusieurs chevaux à un Creed Taylor. Lorsque Taylor a découvert le vol, il a poursuivi Vidal sans relâche jusqu’à ce qu’il coince le voleur de chevaux près du Rio Nueces.

Une fusillade s’est ensuivie, Vidal a été tué, et comme une leçon à d’autres voleurs potentiels, Taylor a dit à son bras droit – Bigfoot Wallace – de décapiter le corps et de l’attacher à un mustang sauvage. Avec une quirt rapide, Taylor a envoyé le cheval en colère dans l’histoire.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *