Le mystère de l’invisibilité humaine spontanée

Une femme nommée Melanie à Ventura, en Californie, a vécu une étrange expérience alors qu’elle était assise sur le canapé de son propre salon. Tout en fixant simplement le mur, elle est devenue, croit-elle, invisible.

Son mari se promenait dans la maison à sa recherche. Il est même passé juste à côté d’elle – à quelques mètres de là – et ne l’a pas vue. L’épisode a duré environ 10 minutes, puis soudain, elle était à nouveau visible.

Cette histoire inhabituelle est l’une des nombreuses documentées par Donna Higbee qui mène des recherches approfondies et continues sur un phénomène qu’elle appelle l’invisibilité involontaire spontanée humaine.

Selon les anecdotes racontées par Higbee sur son site Web, The Research and Writings of Donna Higbee, les gens deviennent soudainement et inopinément invisibles. Ils ne semblent pas se sentir différemment lorsque cela se produit, et ils peuvent voir et se déplacer normalement, comme si rien n’avait changé. Pourtant, d’autres personnes ne les voient pas. Ils sont ignorés – totalement – comme s’ils n’étaient pas là.

Les victimes de ce phénomène bizarre attestent que l’expérience n’est pas la même chose qu’être ignorée. Certes, la plupart d’entre nous ont eu le sentiment d’être invisibles dans les moments difficiles lors d’occasions sociales. Mais cette expérience est bien différente.

L’une des anecdotes que raconte Higbee, en fait, se déroule lors d’une fête. Un homme de 37 ans entre dans une salle de bain et en ressort, apparemment, totalement invisible. Il tente d’engager une conversation avec plusieurs personnes, y compris sa propre petite amie, mais est complètement ignoré.

Il lui demande une cigarette, mais ne reçoit aucune réponse. Au début, il pense qu’ils lui jouent une blague et retourne donc aux toilettes avec colère. Quand il en ressort, c’est comme si de rien n’était. Tout est revenu à la normale et il pourrait être revu.

Higbee a rassemblé plusieurs de ces histoires, et dans tous les cas le phénomène se déroule spontanément, sans avertissement, dure quelques minutes, puis se termine. Plusieurs personnes ont été victimes de l’invisibilité plus d’une fois – elles semblent y être sensibles. Elle a même entendu des gens qui prétendent pouvoir contrôler occasionnellement leur invisibilité à volonté.

Daniel S. a senti qu’il était devenu invisible un jour alors qu’il était avec des amis qui allumaient des pétards. Daniel voulait qu’ils s’arrêtent parce qu’il avait peur que les flics se présentent et vérifient les pièces d’identité.

Cela lui causait surtout des problèmes car il avait plusieurs billets impayés à son nom. Il avait peur d’aller en prison et de perdre son emploi. La police s’est présentée et a vérifié l’identité de tout le monde – sauf celle de Daniel:

«Les flics ont commencé à l’autre bout de la ligne (il y avait deux lignes, l’une devant l’autre) de personnes. Je me tenais derrière un ami, qui était une fille. Le flic a demandé à chaque personne de lui remettre ses papiers d’identité pendant qu’il passait la ligne. Ensuite, il prenait la pièce d’identité et appelait chaque personne. J’étais le dernier dans la ligne arrière.

«J’étais aussi la personne la plus importante là-bas. J’étais encore plus grand que les policiers. Le flic n’a même jamais agi comme s’il me voyait. Il ne m’a jamais demandé ma carte d’identité. Aucun des deux flics n’a prêté attention à moi. Tous mes amis, sauf les deux qui ont été arrêtés par la police, pensaient que j’étais parti. Beaucoup m’ont demandé par la suite où j’étais allé me ​​cacher. Je leur ai dit à tous que j’étais là. Personne ne voulait me croire.

Higbee n’offre aucune explication pour le phénomène, mais se demande s’il est en quelque sorte lié aux pouvoirs revendiqués par les yogis et les membres pratiquants des rosicruciens, qui disent tous deux que l’invisibilité humaine est non seulement possible, mais contrôlable. Higbee soulève la possibilité que cette invisibilité puisse en quelque sorte être corrélée aux expériences des abductés d’OVNIS.

Dans le cas de nombreux kidnappés, leurs ravisseurs semblent non seulement être en mesure de devenir visibles et invisibles à volonté, mais les personnes enlevées elles-mêmes sont souvent rendues invisibles par leurs ravisseurs extraterrestres, les transportant à travers des fenêtres fermées et des murs solides jusqu’à la vaisseaux spatiaux qui, eux-mêmes, peuvent être capables d’invisibilité.

Si les histoires que racontent ces victimes sont vraies, alors il est difficile de savoir quoi penser du phénomène. Mais Donna Higbee continue d’enquêter et de recueillir des informations et des expériences auprès de tous ceux qui sont prêts à les partager.

Y a-t-il une preuve de quelque nature que ce soit? Et les photos? Des photos anormales ont été prises qui prétendent montrer une invisibilité humaine partielle:

Une photo intitulée «She’s Lost Her Head» du site Web Coast to Coast a été prise à Las Vegas. Lorsque le camarade a pris la photo à l’intérieur de l’un des hôtels, une femme s’est présentée devant lui – mais elle ne semble pas avoir de tête. Son torse avec son manteau et la sangle de son sac sont clairement visibles, mais sa tête est invisible.

Sur cette photo mystérieuse sur GhostStudy.com d’un groupe de soldats de la Seconde Guerre mondiale, l’un des soldats à l’arrière-plan semble transparent. Est-ce une anomalie photo, un fantôme ou un cas d’invisibilité humaine?

Le mystère de l’invisibilité humaine spontanée est toujours l’un des plus intéressants.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *