Un mystérieux numéro 2 trouvé sur le soleil

Dans l’une des photographies de notre étoile, que l’observatoire héliosphérique SOHO envoie périodiquement sur Terre, le célèbre ufologue et archéologue virtuel taïwanais Scott Waring a découvert une anomalie sous la forme du chiffre «2».

L’infatigable chercheur s’est immédiatement souvenu des messages terrestres dans l’espace afin d’établir des contacts avec des extraterrestres, ce qui est aujourd’hui, par exemple, réalisé par SpaceSpeak.

Sur la base de tout cela, Waring conclut que le chiffre «2» sur le Soleil pourrait bien être un message-réponse d’une civilisation extraterrestre plus avancée.

Le chiffre «2» lui-même est un symbole signifiant l’harmonie et l’amour. Ainsi, les extraterrestres nous expriment leur attitude et leurs souhaits amicaux, estime l’ufologue.

Cependant, les sceptiques se sont immédiatement opposés à Waring, notant à juste titre que la surface solaire change constamment de flux de gaz qui peuvent tourbillonner en spirales, et donc une double hélice sous la forme d’une figure correspondante est une «anomalie» tout à fait naturelle pour notre étoile.

On peut être d’accord avec de telles explications scientifiques, si ce n’est pour un «mais»: des carrés, des parapluies et d’autres figures sont remarqués sur le Soleil, qui ne surgissent pas naturellement dans la nature et qui ne peuvent s’expliquer par le mouvement des gaz.

Les OVNI géants volant dans le contexte de notre étoile ne rentrent pas non plus dans le concept scientifique des sceptiques.

C’est exactement ce que le chercheur taïwanais, qui n’est pas convaincu, leur a fait remarquer: les extraterrestres non seulement nous suivent, mais aussi nous envoient périodiquement divers messages, par exemple des crop circles.

Le message, imprimé sur le Soleil, n’est ni plus effrayant ni plus mystérieux. C’est juste que les gens sont déjà habitués aux crop circles, mais ils s’habituent juste aux symboles-messages cosmiques.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *