Des structures de pierre mystérieuses anciennes découvertes en Arabie saoudite

L’histoire préislamique de l’ Arabie saoudite a fait l’objet de peu de recherches et ce n’est que ces dernières années que les archéologues ont commencé à enquêter sur les vastes déserts du pays . Les experts ont découvert plus de 100 structures en pierre mystérieuses qui sont parmi les plus anciennes jamais découvertes, encore plus anciennes que les pyramides .

Par exemple, des structures massives en pierre appelées «cerfs-volants», probablement utilisées dans des chasses massives d’animaux, ont été identifiées. De plus, un grand nombre de géoglyphes en pierre ont été trouvés, connus des Bédouins locaux sous le nom d ‘«œuvres des vieillards», rapporte Ancient Origins. Cependant, un nouveau type de structure, appelé «mustatil», est toujours à l’étude. Ensemble, ces mystérieuses structures de pierre nouvellement découvertes dans les déserts d’Arabie saoudite offrent aux scientifiques de nouvelles perspectives sur la vie dans le monde antique pendant la transition de la vie pastorale nomade à la société néolithique.

Des structures mystérieuses trouvées avec des images satellites

Les énigmatiques structures mustatil ont d’abord été identifiées par une équipe composée de spécialistes de la société Max Planck en Allemagne, d’experts saoudiens et d’universitaires internationaux. Ils ont utilisé des images satellite haute résolution ainsi que des données de Google Earth pour localiser ces structures. L’objectif de leur étude était le désert de Nefud dans le nord de l’Arabie saoudite. Pour trouver ces structures mystérieuses, les chercheurs ont cartographié l’emplacement de caractéristiques spécifiques et leur proximité avec des ressources locales telles que l’eau. Au total, quelque 104 mustatilles ont été trouvées à ce jour.

Localisation des principales mustatiles trouvées dans le nord-est de l’Arabie saoudite (Groucutt et al. / The Holocene )

Selon The Holocene , «ce sont des rectangles allongés, avec 102 des 104 exemples ayant deux longs murs, et les deux autres en ayant trois». En moyenne, ces mustatils mesurent 480 pieds de long et 420 pieds de large (161 et 142 m). Ils étaient fabriqués à partir de milliers de tonnes de pierre et de roche et avaient généralement des plates-formes basses. Et ils n’ont été trouvés que dans les zones basses près des ressources en eau dans la partie nord-est de l’Arabie saoudite.

Les mystérieuses Mustatils sont plus anciennes que les pyramides

Peu de culture matérielle a été trouvée lors des études sur le terrain des sites de mustatil. Certains articles étaient datés au carbone et il a été constaté qu’au moins un datait de 7000 ans, ce qui le rendait plus ancien que les pyramides. Les chercheurs ont écrit dans The Holocene que «la vaste échelle de ces structures en fait l’un des exemples les plus spectaculaires d’architecture monumentale préhistorique au monde.

Les chercheurs ont tenté de comprendre pourquoi ces structures ont été construites. Leurs conclusions suggèrent que les mustatils ont été construits en réponse aux changements climatiques et environnementaux. Les chercheurs ont écrit dans The Holocene : «Il y a 10 à 6 000 ans, la péninsule arabique a connu la plus récente des périodes de« l’Arabie verte »lorsque l’augmentation des précipitations a transformé cette région généralement aride. Par conséquent, ces changements dans l’environnement local ont probablement conduit à l’émergence de la période néolithique en Arabie lorsque les cultures locales ont été radicalement transformées.

Deux des mustatils trouvés dans le désert de Nefud (Groucutt et al. / The Holocene)

Deux des mustatils trouvés dans le désert de Nefud (Groucutt et al. / The Holocene )

D’un monde désertique brun et sec à une Arabie verte

Avant la dernière période de l’Arabie verte, les pasteurs nomades luttaient pour survivre dans l’environnement dur et désertique de ces zones. Des pluies plus abondantes ont transformé des parties de ces zones en prairies, mais l’environnement restait toujours difficile. Cela a conduit à une réduction de la vie nomade et éventuellement à la création d’entités territoriales. Les mustatils sont probablement liés à ces changements sociétaux dramatiques.

Les chercheurs ont alors cherché à établir la fonction de ces constructions mystérieuses dans le désert. Les murs sont trop bas pour être construits à des fins défensives et ils n’auraient pas pu être utilisés pour des raisons utilitaires telles que le stockage de l’eau. Un grand nombre d’ossements d’animaux ont été mis au jour sur ces sites. On a également découvert «un rocher peint sur l’aspect intérieur d’un mustatil», ont écrit les chercheurs dans The Holocene . Les images géométriques sur ce rocher peint ont été la clé pour interpréter ce pour quoi les mustatils ont été construits. Les chercheurs ont conclu que ces mystérieuses structures en pierre avaient un but symbolique ou rituel.

Ces mystérieuses structures de pierre étaient probablement néolithiques

Le Dr Huw Groucutt, l’un des principaux chercheurs de l’étude, a déclaré que «notre interprétation des mustatils est qu’il s’agissait de sites rituels, où des groupes de personnes se réunissaient pour effectuer une sorte d’activités sociales actuellement inconnues», selon l’ Institut Max Planck . La découverte de la pierre peinte posée sur une plate-forme pourrait suggérer que des rituels ont eu lieu sur ces sites. Groucutt est également cité par l’ Institut Max Planck comme disant: «Peut-être étaient-ils des sites de sacrifices d’animaux ou de fêtes.»

Motif peint géométrique trouvé sur un bloc qui faisait partie de la plate-forme d'un mustatil.  (Groucutt et al. / L'Holocène)

Motif peint géométrique trouvé sur un bloc qui faisait partie de la plate-forme d’un mustatil. (Groucutt et al. / L’Holocène )

Beaucoup de mustatils sont construits relativement près les uns des autres, ce qui pourrait indiquer qu’ils ont été fabriqués par un groupe social distinct. Les structures ont probablement été construites pour promouvoir la cohésion sociale et peut-être pour réaffirmer l’identité de groupe. Cela indiquerait que les pasteurs qui vivaient dans cette partie de l’Arabie vivaient dans des sociétés complexes, peut-être en réponse à un environnement meilleur et plus vert.

Les mustatils ont peut-être été construits comme un mécanisme social

Cependant, survivre dans ces environnements arides était encore difficile et les pasteurs étaient confrontés à de nombreux dangers. Selon l’ Institut Max Planck , «l’équipe émet l’hypothèse que les mustatils ont été construits comme un mécanisme social pour vivre dans ce paysage difficile.» Ils ont probablement été construits pour garantir que les anciens qui vivaient autrefois ici coopéraient pour survivre et prospérer.

Bien que les structures mustatil ne soient pas les plus anciennes du monde, elles sont les plus anciennes d’Arabie et certaines des plus anciennes jamais enregistrées. Ils montrent comment l’environnement peut transformer et façonner la société humaine. Ils démontrent également que les structures à des fins rituelles et sociales aident les groupes à se rassembler et à survivre dans des paysages difficiles. On s’attend à ce que les déserts d’Arabie saoudite révèlent davantage de preuves archéologiques à l’avenir.

Image du haut: vue sur la longueur d’une structure mustatil, notez les chercheurs à l’autre bout pour l’échelle. L’image montre le caractère de ces structures comme deux plates-formes reliées par des murs bas. Source: Huw Groucutt / Institut Max Planck

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANCIENTORIGINS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *