Chupacabra de Porto Rico: une créature des enfers?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal depuis le site MYSTERIOUSUNIVERSE

Entre 2004 et 2017, j’ai participé à de nombreuses expéditions (principalement financées par des chaînes de télévision) à Porto Rico à la recherche des légendaires Chupacabras.

Le phénomène a commencé en 1995. C’est précisément en août de la même année qu’une femme du nom de Madelyne Tolentino – qui vivait à Canovanas, près de la côte nord-est de Porto Rico – a tout changé. La description de Tolentino de la créature qu’elle a rencontrée, près de la maison de sa mère, était pour le moins inquiétante. Environ trois pieds de hauteur, l’animal était bipède, courait d’une manière étrange et sautillante, avait de grands yeux noirs, des doigts osseux sur chaque main, des bras et des jambes trop longs et une sorte de ligne plumeuse le long du dos. Ou, il est apparuà Tolentino pour être une ligne plumeuse: un jeune garçon employé par le mari de Tolentino a affirmé qu’il voyait la bête de près et personnel et a soutenu que les plumes étaient, en réalité, des épines acérées. Le garçon a également dit que la créature possédait une bouchée de crocs vicieux. Non seulement les gens connaissaient le chupacabra et ses prédations, mais ils savaient aussi maintenant à quoi il ressemblait: quelque chose tout droit sorti de leurs pires cauchemars.

Forêt tropicale d’El Yunque

L’une des choses les plus étranges à propos des créatures est le fait qu’elles sont incroyablement insaisissables. Non seulement cela, les gens les ont vus disparaître incroyablement rapidement. Cela soulève une question importante: comment eux, les Chupacabras, peuvent-ils nous éluder si habilement? Il y a une réponse possible à cette question: les grottes. Porto Rico est connue pour sa grande quantité de grottes. Les créatures pourraient-elles se cacher de la race humaine – pour la plupart – en passant la plupart de leur temps dans des grottes, sortant principalement la nuit pour chasser? Jetons un coup d’œil aux données en main. Que Porto Rico estabritant un grand nombre de grottes ne fait aucun doute. Beaucoup d’entre eux ont d’énormes populations de chauves-souris. Cela ne fait aucun doute. En fait, «grand» est un euphémisme aux proportions épiques. Par exemple, la grotte de Cucaracha à elle seule – qui est située au sud de la ville d’Aquadilla, dans la Cordillère Jaicoa – abrite littéralement des centaines de milliers de chauves-souris. Cela vous donne une idée de l’étendue de certaines de ces grottes et cavernes. Environ soixante-quinze pour cent de la population de chauves-souris sont des chauves-souris jamaïcaines à longue langue, tandis que le reste est composé de (a) chauves-souris à moustache fuligineuse et (b) de chauves-souris antillaises à face fantôme.

Sur ce dernier point, et à titre d’exemple parmi tant d’autres, le parc des grottes de la rivière Camuy (ainsi nommé d’après la municipalité de Camuy, située au nord de la montagne montagneuse de Lares) comprend près de onze miles de cavernes et plus de 200 grottes. De manière assez significative, et comme je l’ai appris à ma grande surprise lors de mon premier voyage à Porto Rico, même à l’aube du 21ème siècle, les systèmes de grottes étaient à peine explorés ou cartographiés. Certes, des spéléologues qualifiés concluent à ce jour que le parc abrite des centaines de grottes supplémentaires qui restent très probablement encore intactes et non étudiées par quiconque.. Le fait que d’autres parties des grottes étaient, et sont toujours, fermées au public – en raison des actions des autorités portoricaines – m’a amené à me demander ce qui pourrait se cacher dans ces royaumes clandestins et souterrains. Sur le site Web des îles de Porto Rico , nous apprenons ce qui suit à propos de la grotte Rio Camuy: «Cette grotte est le troisième plus grand système de grottes souterraines au monde… La partie principale de la caverne est massive, avec un plafond de plus de 10 étages. Les photos ne peuvent pas capturer la beauté de cette merveille de classe mondiale, Camuy River Cave Park fait partie des dix principales attractions à ne pas manquer à Porto Rico… »

Les grottes sont à la fois belles et mystérieuses

De Discover Puerto Rico, il y a ce qui suit: «L’une des grottes les plus reconnaissables de Porto Rico n’est pas souterraine mais donne plutôt sur la vallée du Rio Grande de Arecibo, créant une ouverture en forme de fenêtre sur la paroi rocheuse d’une montagne. Ce cadrage unique de la vallée, de la rivière et de la ville ci-dessous a valu à la grotte son nom, Cueva Ventana (Cave à fenêtre), et les habitants et les visiteurs prennent avec impatience des photos de la vue digne d’Instagram depuis l’ouverture de la grotte. Maintenant, nous arrivons à l’une des parties les plus importantes de l’histoire. Il vient de Luxury Villa Rentals : « À Porto Rico, il y a quelque 2 000 grottes, dont environ 415 ont été explorées[en italique moi]. » Ce n’est pas une exagération: la plupart des grottes de Porto Rico n’ont vraiment pas été étudiées du tout. Cette situation pourrait-elle permettre à plus de quelques Chupacabras de se cacher avec succès dans ces énormes nombres de grottes? Cela pourrait-il expliquer leur insaisissable? Je pense que c’est une possibilité distincte. Peut-être que ceux qui recherchent les Chupacabras de Porto Rico ne devraient pas regarder à travers le paysage, mais bien en dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *