Le cas mystérieux d’Oliver Springs

Il y a plus de 70 ans, Oliver Springs, TN, a été confronté au meurtre de deux sœurs et de leur garçon de courses de 16 ans. Margaret Richards était secrétaire du Oliver Springs Brick Yard. Sa sœur Ann était caissière à la banque Oliver Springs. Les deux ont vécu avec leur autre sœur Mary.

Le 5 février 1940, Mary, enseignante et bibliothécaire à Oliver Springs High School, a écrit une note à ses sœurs. Elle a envoyé quelques étudiants pour remettre la note, mais ils sont revenus en disant que personne n’avait ouvert la porte.

Après une deuxième tentative infructueuse de remettre la note et en apprenant que ses sœurs ne se sont pas présentées à une réunion prévue, Mary est allée à la maison. À son arrivée, elle a été témoin d’une scène brutale.

Elle a retrouvé sa sœur Margaret, 46 ans, morte dans la cage d’escalier. Elle avait reçu deux balles, une dans la tête et une dans la gorge. Sa sœur Ann, 48 ans, est morte sur le sol de la cuisine après avoir reçu une balle dans la tête.

Leur garçon de courses Leonard «Powder» Brown a été découvert près de la rampe du deuxième étage avec un pistolet .38 à la main. On croyait qu’il avait tué Margaret et Ann, puis s’était suicidé. Le seul problème est qu’il n’y avait pas d’empreintes digitales sur l’arme.

Il a également été décrit comme étant timide, craignant la mort et les armes à feu. La personne qui a tué les victimes possédait la capacité de tirer avec précision. Cependant, il y avait des théories persistantes sur sa culpabilité.

L’un d’eux a déclaré qu’il était devenu jaloux lorsque les sœurs lui ont donné, à lui et à une autre personne, un vêtement et que le costume de l’autre personne était meilleur que le sien. Une autre rumeur faisait croire que Brown idolâtrait les ex-détenus.

Il y en avait deux vus dans la ville, attendant de monter à bord des trains pour Chattanooga et Jefferson City. Une autre théorie raconte que les parents de Brown sont devenus fous avant de mourir et que son père aurait tué quelqu’un.

Il était orphelin élevé par sa tante et son oncle. Les sœurs Richards auraient dit à Brown qu’il ne faisait pas correctement son travail et qu’il pourrait retourner dans un orphelinat. La ville était divisée entre ceux qui croyaient que Brown avait assassiné les sœurs et ceux qui pensaient qu’une quatrième personne était impliquée.

Le 13 février 1940, il y a eu une enquête de cinq heures avec un jury du coroner du comté d’Anderson et Mary et le seul frère des sœurs, Joe, présents avec 25 témoins qui ont témoigné.

Il a été déterminé que tous les trois avaient été tués par des personnes inconnues malgré la persévérance du shérif, c’était Brown. Cependant, ce n’est qu’en 2001 que Brown a été officiellement innocenté de toutes les allégations.

Un témoin a finalement présenté des informations sur deux hommes vus espionnant la maison la veille des meurtres. Le jour du meurtre, des témoins avaient également affirmé avoir entendu deux hommes parler à l’intérieur de la maison. L’affaire reste ouverte.

Le manoir dans lequel vivaient les sœurs Richard a été détruit par un incendie. Harvey’s Furniture a été construit à sa place. Les employés et les clients ont été témoins d’une apparition féminine vêtue d’une robe de style années 40 et ont souvent entendu des voix d’origine inconnue dans tout le bâtiment.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *